Actu

Ridley Scott confirme les projets de séries autour de Blade Runner et Alien

22 novembre 2021
Par Félix Tardieu
Ryan Gosling, alias K, dans "Blade Runner 2049" de Denis Villeneuve
Ryan Gosling, alias K, dans "Blade Runner 2049" de Denis Villeneuve ©Sony Pictures / Warner Bros. Pictures

Dans une interview donnée à la BBC à l’occasion de la sortie de House of Gucci (en salles mercredi), Ridley Scott a confirmé que les séries télévisées centrées sur les deux chefs-d’œuvre de la SF étaient déjà bien avancées.

Ridley Scott, réalisateur emblématique de ces deux monuments de la science-fiction que sont Alien (1979) et Blade Runner (1982), s’est récemment confié au micro de la BBC à propos de l’avancement des projets de séries autour de ces deux films. Le réalisateur britannique, qui revenait sur le devant de la scène en octobre dernier avec la sortie du Dernier Duel, a commencé par confirmer que la série Blade Runner serait constituée de dix épisodes, pour une durée totale de dix heures, et que le pilote (premier épisode d’une série destiné à convaincre les diffuseurs) ainsi que la bible de la série (principal document de travail pour une série et censée servir de guide pour les scénaristes) étaient d’ores et déjà écrits. Le mystère reste en revanche total sur le contenu de la série et il est peu probable que l’on retrouve le personnage iconique de Rick Deckard (Harrison Ford). Du côté de la série Alien annoncée fin 2020, dont le pilote est en cours d’écriture, Ridley Scott a annoncé qu’elle bénéficierait d’un traitement similaire à la série adaptée de l’univers de Blade Runner. Diffusée sur FX (filiale du groupe Disney), la série sera développée par Noah Hawley, showrunner des excellentes séries Fargo et Legion

Sigourney Weaver, Yaphet Kotto et Harry Dean Stanton dans le dédale du Nostromo, vaisseau-mère du film Alien (Ridley Scott, 1979).©UFD

La franchise Alien n’a plus besoin de faire ses preuves, en témoigne les suites réalisées successivement par James Cameron, David Fincher et Jean-Pierre Jeunet, et sans compter les deux prequels signés par Ridley Scott lui-même (Prometheus en 2012 et Alien : Covenant en 2017) et autres produits dérivés (à l’instar du jeu vidéo à succès Alien Isolation). En revanche, Blade Runner, qui fut un échec commercial lors de sa sortie en 1982, n’aura droit à une suite qu’en 2017 par l’entremise de Denis Villeneuve dans Blade Runner : 2049. Un film réunissant à l’écran Ryan Gosling dans la peau de l’agent K et Harrison Ford reprenant son rôle de Rick Deckard plus de trente ans après la sortie du premier opus. Si le film de Denis Villeneuve (qui s’est ensuite attaqué à Dune) parvient à séduire la critique, celui-ci récolte seulement 260 millions de dollars au box-office mondial, une performance plus ou moins décevante pour un film de cette ampleur. L’univers dystopique, imaginé à l’origine par Philip K.Dick, est actuellement au cœur de la série d’animation Blade Runner : Black Lotus, diffusée sur Adult Swim depuis le 14 novembre.

Harrison Ford (Rick Deckard) dans Blade Runner ©The Ladd Company/AFP

De son côté, Ridley Scott n’est pas en reste : son nouveau film House of Gucci, au casting reluisant (Lady Gaga, Adam Driver, Al Pacino, Jeremy Irons, Jared Leto ou encore Camille Cottin), doit sortir sur nos écrans ce mercredi, un peu plus d’un mois après la sortie de l’épique Dernier Duel (avec Jodie Comer, Matt Damon, Ben Affleck et Adam Driver, encore lui). Dans la foulée, Ridley Scott entamera le tournage de Kitbag – biopic centré sur Napoléon Bonaparte et l’impératrice Joséphine, respectivement incarnés par Joaquin Phoenix (qu’il retrouvera ainsi plus de vingt ans après Gladiator) et Jodie Comer.

À lire aussi

Article rédigé par
Félix Tardieu
Félix Tardieu
Journaliste
Pour aller plus loin