Actu

Le marché des smartphones pliants dans une impasse ? Deux fabricants jettent l’éponge

16 février 2024
Par Pierre Crochart
Le Galaxy Z Fold4, écran déplié.
Le Galaxy Z Fold4, écran déplié. ©Pierre Crochart/L’Éclaireur

Présents depuis déjà quatre ans, les smartphones à écran pliable ont du mal à se faire une place sur un marché saturé de références.

Si tout semble rouler pour Samsung, leader incontesté du marché des smartphones pliants, difficile pour d’autres marques d’exister dans son ombre. D’après le média coréen Hankyung, certaines auraient tout bonnement décidé de renoncer.

À partir de
1 798,98€
En stock vendeur partenaire
Voir sur Fnac.com

Oppo et Vivo renonceraient aux smartphones pliants

Oppo et Vivo sont deux marques chinoises appartenant au même groupe, BBK Electronics. Elles ont respectivement déjà lancé des smartphones pliants comme l’Oppo Find N2 Flip que nous avions pu prendre en main. Pourtant, tout porte à croire que l’accueil n’a pas vraiment été à la mesure des investissements – importants – déployés par ces fabricants. En d’autres termes, le développement de nouveaux modèles serait tout simplement mis à l’arrêt.

Bien sûr, ces informations sont à prendre avec des pincettes. Seul l’avenir nous dira si les marques concernées envisagent de poursuivre sur cette voie ou pas. Des contrexemples existent d’ailleurs, comme le récent OnePlus Open (également propriété de BBK Electronics), lancé en octobre dernier.

Le pliant, un marché risqué

Reste que le marché du smartphone pliant est particulièrement risqué, et cela pour plusieurs raisons. D’abord, on l’a dit, Samsung a pris une avance considérable en la matière. Ses Galaxy Z Flip et Z Fold en sont déjà à leur cinquième itération. Par ailleurs, le Sud-Coréen est le second plus gros vendeur de smartphones au monde. Plutôt logique que les consommateurs se dirigent, pour des produits coûtant entre 1000 et 2000€, vers des marques qu’elles connaissent bien.

Ensuite, on constate que beaucoup de fabricants de smartphones disposent bel et bien d’une offre de smartphones pliants… mais ne les sortent pas en dehors du territoire chinois – visiblement plus enclin à adopter ce type d’appareils. On pense notamment à Xiaomi, qui développe depuis des années des déclinaisons à écran pliable de ses modèles phare.

Enfin, le fait qu’Apple n’ait toujours pas investi le marché et laisse quatre ans d’avance à Samsung n’envoie pas un très bon signal quant à la viabilité de ce type d’appareils hybrides. Personne ne l’ignore : la marque à la pomme souffle le chaud et le froid sur la tech. Et même si des rumeurs récentes admettent qu’Apple compte toujours se lancer dans les iPhone et iPad pliants, la marque a l’air bien plus occupée à peaufiner son nouveau casque de réalité mixte, le Vision Pro.

À lire aussi

Article rédigé par
Pierre Crochart
Pierre Crochart
Journaliste