Actu

Vous trouviez Microsoft forceur avec Windows 11 ? Vous n’avez encore rien vu

07 février 2024
Par Pierre Crochart
Vous trouviez Microsoft forceur avec Windows 11 ? Vous n'avez encore rien vu
©Microsoft

Alors que le support de Windows 10 arrive à son terme, Microsoft prévoit d’être très agressif avec les invitations à passer à Windows 11.

Prévu pour le 14 octobre 2025 (à moins de payer), la fin du support de Windows 10 pousse Microsoft à se montrer un peu plus insistant avec ses popups rappelant l’existence de Windows 11. La dernière mise à jour du système d’exploitation pour ordinateur affiche ni plus ni moins qu’une publicité sur quatre pages pour la dernière mouture de l’OS.

À partir de
779,99€
En stock vendeur partenaire
Voir sur Fnac.com

Quatre pages de pub pour Windows 11

Si, jusqu’à présent, Microsoft se limitait à des popups régulières mais faciles à ignorer, l’entreprise de Seattle passe la seconde en ce début d’année 2024. Au premier démarrage après l’installation de la mise à jour de janvier 2024, les utilisateurs et utilisatrices de Windows 10 seront accueillis par une publicité, pleine page, vantant les mérites de Windows 11.

Rapporté par Windows Central, ce véritable PowerPoint commence par rappeler à toutes et tous qu’ils peuvent bénéficier d’une mise à niveau gratuite de leur OS vers Windows 11. Microsoft rappelle dans un second temps que la procédure n’est pas risquée pour les données et les programmes. Il appuie ensuite sur combien Windows 11 est plus agréable à utiliser grâce à des changements de design et des fonctions avancées (pour le jeu vidéo, pour la navigation dans l’explorateur de fichiers…).

Enfin, le dernier écran précise finalement que l’on peut choisir de rester sur Windows 10, et qu’en cas de changement d’avis, l’option de passer à Windows 11 est disponible dans les réglages de l’OS.

Windows 11 upgrade
©Windows Central

L’adoption de Windows 11 patine

Si Microsoft appuie sur l’accélérateur concernant Windows 11, c’est que le compte n’y est pas tout à fait. Lancé il y a maintenant deux ans, l’OS patine en termes d’adoption. D’après les chiffres de StatCounter, près de 67% des ordinateurs tournent encore sous Windows 10.

Windows 10 vs Windows 11 adoption
©StatCounter

On a néanmoins pu noter une progression plus marquée en septembre dernier, lors de la mise à jour apportant l’intelligence artificielle Copilot à Windows 11. Une fonctionnalité qui a attiré les curieux, mais qui est également prévue pour Windows 10 dans un futur proche.

Si la base d’utilisateurs et d’utilisatrices de Windows 11 n’évolue pas drastiquement d’ici à l’approche de la date butoir du support de Windows 10, Windows Central estime que Microsoft pourrait choisir de retarder l’échéance.

À lire aussi

Article rédigé par
Pierre Crochart
Pierre Crochart
Journaliste
Pour aller plus loin