Actu

Windows 12 pourrait n’être qu’une banale mise à jour de Windows 11

22 janvier 2024
Par Pierre Crochart
Windows 12 pourrait n'être qu'une banale mise à jour de Windows 11
©sdx15 / Shutterstock.com

Ce qui ne veut pas dire que de nombreuses fonctionnalités et améliorations ne seront pas au rendez-vous. Bien au contraire.

Microsoft et l’IA, c’est désormais une affaire qui roule, et qui devrait rouler longtemps. D’après les informations compilées par Windows Central, ce que nous attendons depuis des mois comme étant Windows 12 pourrait n’être en réalité que la version 24H2 de Windows 11 — laquelle viendrait encore renforcer l’empreinte de l’intelligence artificielle Copilot sur le système d’exploitation pour ordinateurs.

À partir de
849,99€
En stock vendeur partenaire
Voir sur Fnac.com

Nom de code : « Hudson Valley »

Comme chaque année, Microsoft se prépare à déployer une mise à jour massive de Windows. La prochaine, référencée 24H2, serait appelée Hudson Valley en interne. Et elle serait si importante que, pour certains observateurs, Microsoft en profitera ni plus ni moins pour la baptiser finalement Windows 12.

Outre les attendues améliorations en termes de performance, de sécurité et de qualité de vie, « Windows 12 » doit être la version du système d’exploitation qui met enfin l’IA au service des utilisateurs et utilisatrices. Même si Copilot commence à trouver sa place sur les ordinateurs (et même sur leurs claviers), l’intelligence artificielle n’est encore qu’une promesse qui doit trouver un écho tangible au quotidien.

D’après Windows Central, Windows 12 sera un système d’exploitation spécifiquement dédié à l’utilisation des ressources des premiers PC IA attendus tout au long de cette année, et alimentés par des puces particulières, à même d’être suffisamment puissants pour pouvoir exécuter les modèles de langage localement.

Un lancement au troisième trimestre se dessine

Parmi les nouvelles fonctionnalités attendues, on retrouverait essentiellement des micro ajustements qui offriront une meilleure productivité et éviteront de répéter des tâches facilement automatisables. Par exemple, une sorte d’historique géant permettra aux utilisateurs et utilisatrices de parcourir les applis, fichiers et même textes précédemment ouverts. Aussi, la fonctionnalité de « disposition d’ancrage » qui permet de disposer facilement plusieurs fenêtres côte à côte sur l’écran, s’enrichira afin d’apprendre de vos habitudes. Windows sera ainsi en mesure de vous proposer d’ouvrir, par exemple, Spotify à côté de votre navigateur si vous en avez l’habitude.

Parmi les autres nouveautés qu’il faut attendre, on retiendra aussi l’amélioration de l’appli Lien avec Windows, qui permet d’utiliser son smartphone Android avec le système d’exploitation desktop. Plusieurs applications natives de Windows feront aussi leur disparition (Cortana, Mail, Calendar, Maps, People, Movies & TV et WordPad).

D’après les informations de Windows Central, cette mise à jour devrait être déployée d’ici à septembre 2024. Elle sera gratuite pour les possesseurs actuels de Windows 11.

À lire aussi

Article rédigé par
Pierre Crochart
Pierre Crochart
Journaliste
Pour aller plus loin