Actu

Culture : 40 millions d’euros accordés pour la transition numérique et écologique

04 octobre 2021
Par Kesso Diallo
©RahulPandit / Pixabay

Dans le cadre du quatrième programme d’investissements d’avenir, le gouvernement lance quatre dispositifs de soutien aux industries culturelles, tous dotés de 10 millions d’euros.

Accompagner les transitions numérique et écologique des industries culturelles et créatives, c’est l’ambition du gouvernement avec le lancement de quatre nouveaux dispositifs sous forme d’appels à manifestation d’intérêt et d’appels à projets. Dotés chacun de 10 millions d’euros, ils « visent à financer des projets innovants à fort potentiel de transformation pour la filière », indique le ministère de la Culture dans un communiqué. Les entreprises, quelles que soient leurs tailles, les associations et les établissements publics peuvent y postuler.

Le premier dispositif concerne le développement de solutions de billetterie innovante. Ces dernières devront permettre aux entreprises et institutions culturelles de préserver leur marge et de favoriser un partage de la donnée afin d’accroître la diversité et la diffusion culturelle. Les nouvelles solutions seront aussi tenues de favoriser l’interconnexion de différents types de billetterie et proposer des services qui contribuent à optimiser la commercialisation. Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 5 novembre.

Deux appels à projets pour la transformation numérique des industries culturelles

La crise sanitaire s’est accompagnée d’une mise en avant de la demande d’accès à des œuvres interprétées à distance et des pratiques de diffusion de ces œuvres, comme la diffusion de vidéo en ligne en direct (livestream), la réalité virtuelle et la réalité augmentée. C’est pour cette raison que le gouvernement lance l’appel à projets « Expérience augmentée du spectacle vivant » destiné à encourager le développement de nouveaux services et dispositifs de diffusion dématérialisée. Ils reposeront sur « des innovations technologiques, d’usage, d’organisation ou encore de modèle économique ».

Le gouvernement compte également développer des solutions capables de numériser le patrimoine et l’architecture. Il estime en effet que l’utilisation des technologies numériques a permis de renouveler et d’augmenter l’accès à une grande diversité de patrimoines et d’architectures, mais que ces pratiques ne sont pas répandues dans toutes les institutions patrimoniales, comme les archives, les bibliothèques ou encore les musées. L’objectif est ici de « soutenir les initiatives de numérisation du patrimoine et de l’architecture, que ce soit à des fins de préservation ou dans le but de proposer des offres culturelles innovantes à un public plus large ». Les candidatures seront clôturées le 3 décembre prochain pour ces deux appels à projets.

Une transition écologique par le biais d’« alternatives vertes »

Le dernier dispositif lancé a pour objectif de favoriser l’émergence d’« alternatives vertes ». Le gouvernement considère qu’il est nécessaire d’accompagner la filière des industries culturelles et créatives pour que les solutions durables soient expérimentées et structurées. Cela permettra de dégager des références communes pour les activités culturelles. Il souhaite ainsi aider les projets qui mettent en avant « une approche s’inscrivant pleinement dans le continuum de l’économie circulaire, des principes de l’écoconception aux stratégies de gestion de fin de vie ». Les candidatures pour cet appel à projets sont acceptées jusqu’au 3 décembre.

Pour les quatre dispositifs, les projets seront soutenus par des subventions publiques ou privées lors de la phase d’amorçage. La mise en œuvre sera, elle, confiée à la Banque des Territoires, un des opérateurs du programme d’investissements d’avenir.

Article rédigé par
Kesso Diallo
Kesso Diallo
Journaliste
Pour aller plus loin