Actu

Juliette Binoche : retour sur cinq de ses plus grands rôles

24 mai 2023
Par Apolline Coëffet
Juliette Binoche : retour sur cinq de ses plus grands rôles
©Asatur Yesayants / Shutterstock

Ce mercredi 24 mai, La Passion de Dodin Bouffant, le nouveau film du réalisateur Trần Anh Hùng, est présenté en compétition dans la sélection officielle du Festival de Cannes. Benoît Magimel et Juliette Binoche se partagent l’affiche, l’occasion de revenir sur cinq grands rôles qui ont marqué la carrière de l’actrice.

La Passion de Dodin Bouffant est présenté ce jour au Festival de Cannes. Dans ce long-métrage original, comme le suggère le titre, le réalisateur Trần Anh Hùng fait la part belle à la passion dans toute sa polysémie. Le scénario revient sur le parcours de vie d’une cuisinière d’exception prénommée Eugénie. Cela fait une vingtaine d’années que celle-ci travaille aux côtés de Dodin, un célèbre gastronome incarné par Benoît Magimel. Partageant la même passion pour l’art culinaire, tous deux passent du temps à inventer de nouvelles recettes et finissent par tomber amoureux. Alors qu’elle refuse le mariage pour conserver sa liberté, Dodin lui propose de cuisiner pour elle.

C’est Juliette Binoche – dont le talent n’est plus à prouver – qui prête ses traits à Eugénie. Depuis ses débuts, dans les années 1980, l’actrice s’est illustrée dans de nombreux films, tant dans le cinéma français qu’américain. Elle a été nominée à de multiples reprises aux Oscars, aux Golden Globes et aux César, et est la première comédienne à avoir remporté un prix d’interprétation aux festivals de cinéma de Cannes, Venise et Berlin. À l’occasion de la diffusion du dernier long-métrage dans lequel elle apparaît, Mubi organise un cycle pour redécouvrir sa filmographie bien remplie. Retour sur cinq de ses rôles les plus marquants, actuellement disponibles sur la plateforme de streaming.

1 Rendez-vous d’André Téchiné, 1985

C’est dans Rendez-vous d’André Téchiné que Juliette Binoche a signé son premier rôle principal. Elle y incarne Nina, une actrice provinciale qui décide de se rendre à Paris pour donner un nouvel élan à sa carrière balbutiante. Sur place, elle loge chez Paulot et Quentin, avec lesquels elle entretient une relation ambiguë. Très vite, un triangle amoureux toxique se dessine pour s’achever en drame. Le film a remporté le Prix de la mise en scène au Festival de Cannes de 1985.

À partir de
22,85€
En stock vendeur partenaire
Acheter sur Fnac.com

2 Trois couleurs : bleu de Krzysztof Kieślowski, 1993

Dans Bleu, le premier volet de la trilogie des Trois couleurs de Krzysztof Kieślowski, Juliette Binoche incarne Julie, une jeune femme qui fait face à la disparition soudaine de son mari et de sa fille dans un accident de voiture. Son interprétation bouleversante de ce personnage complexe, marqué par la mort et la difficile renaissance, a permis à la comédienne de remporter son unique César de la meilleure actrice. Ce rôle lui vaudra également une nomination aux Golden Globes. 

Affiche de Trois couleurs : bleu de Krzysztof Kieślowski

3 Copie conforme d’Abbas Kiarostami, 2010

Dans Copie conforme, Abbas Kiarostami fait de Juliette Binoche la protagoniste d’une relation amoureuse tourmentée. À mesure que le temps passe, cette dernière devient de plus en plus complexe. Les illusions se multiplient tandis que les désirs inassouvis se heurtent avec fracas à l’intensité des sentiments du personnage, dont la vulnérabilité infuse le mystère qu’elle incarne. En 2011, la comédienne est décorée du Prix d’interprétation féminine au Festival de Cannes pour son jeu d’actrice.

Juliette Binoche dans Copie conforme. ©One Fine Day Films

4 Sils Maria d’Olivier Assayas, 2014

Si Sils Maria – sélectionné au Festival de Cannes et aux César en 2014 – a permis à Kristen Stewart de remporter un César, Juliette Binoche se livre à une interprétation tout aussi remarquable. Dans la peau de Maria Enders, elle donne vie à une star en déclin, qui a pourtant connu un succès retentissant au théâtre lorsqu’elle avait 18 ans. Deux décennies plus tard, on lui propose de remonter sur les planches pour jouer non plus la jeune femme ambitieuse, mais la femme mûre, poussée au suicide par la première. S’ensuit une longue remise en question sous le signe de l’émotion.

Bande-annonce de Sils Maria.

5 Ma Loute de Bruno Dumont, 2016

C’est un étrange mélange, oscillant entre le polar dérangeant et le comique fantaisiste, que propose Bruno Dumont dans Ma Loute. Dans ce long-métrage, Juliette Binoche campe le rôle d’Aude Van Peteghem, une bourgeoise du début du siècle dernier venue séjourner sur la Baie de la Slack, dans le nord de la France, le temps d’un été. Seulement, celui-ci est perturbé par de mystérieuses disparitions et une histoire d’amour dévorante entre le fils aîné d’une famille de pêcheurs et la benjamine de la riche famille lilloise.

À partir de
9,99€
En stock vendeur partenaire
Acheter sur Fnac.com

À lire aussi

Article rédigé par
Apolline Coëffet
Apolline Coëffet
Journaliste
Pour aller plus loin