Actu

Firefox : le navigateur libre a perdu 46 millions d’utilisateurs en trois ans

06 août 2021
Par Thomas Estimbre

Rien ne va plus pour Firefox. Le navigateur Web libre a perdu près de 50 millions d’utilisateurs en trois ans et apparaît toujours plus fragilisé.

L’époque où Mozilla Firefox faisait trembler le roi Microsoft et son navigateur Internet Explorer paraît bien lointaine. Avant l’explosion du trafic Internet mobile, le navigateur libre soutenu par la fondation Mozilla était devenu plus qu’une alternative à l’omniprésent Internet Explorer. La solution du géant de Redmond avait remporté la “guerre” face à Netscape et régnait en maître de la fin des années 1990 au milieu des années 2000, période choisie par Firefox pour tenter sa chance. Plus personnalisable, complet et présenté comme le navigateur le moins intrusif, Firefox a connu un succès croissant jusqu’à l’émergence de Chrome. Le navigateur de l’ogre Google a grandi aussi vite que ses numéros de version pour devenir le nouveau roi. Loin derrière, Firefox ne fait plus recette et la situation du célèbre navigateur inquiète de plus en plus.

 © Capture d’écran/LaboFnac
© Capture d’écran/LaboFnac

Aujourd’hui crédité d’une part de marché de 3,45 % par StatCounter, Mozilla Firefox reste dans le top 3 des navigateurs les plus populaires. Il est toutefois très loin de Google Chrome (65,13, %), Safari d’Apple (18,64 %) et se retrouve même menacé par le nouveau Edge de Microsoft (3,41 %). Plus inquiétantes, les données officielles de Firefox révèlent qu’il a perdu plus de 46 millions d’utilisateurs en seulement trois ans. Le navigateur de Mozilla revendiquait 197 874 100 utilisateurs le 26 juillet 2021, contre 244 248 100 le 31 janvier 2018. Cela représente une perte de 46 374 000 utilisateurs en moins de trois ans et demi. L’écart grimpe même à 56 millions si l’on se réfère au pic d’utilisateurs enregistré le 28 janvier 2019 (254 877 800 utilisateurs). Notez que ces chiffres tiennent seulement compte des utilisateurs de Firefox sur ordinateur de bureau.

Si les statistiques fluctuent au cours d’une année en raison d’événements comme les vacances, force est de constater que Firefox perd du terrain depuis quelques années. Cette tendance et encore plus notable sur mobile, où l’outil libre ne figure même pas dans le dernier rapport de StatCounter. Ces dernières années, la fondation Mozilla a régulièrement tenté de relancer son navigateur en proposant une nouvelle interface, en accélérant son cycle de mises à jour ou en amélioration les performances. Mozilla a même changé l’identité visuelle de Firefox et multiplié les efforts autour de la vie privée.

 L’évolution du nombre d’utilisateurs actifs mensuels de Firefox entre 2019 et 2021 © Capture d’écran/Mozilla
L’évolution du nombre d’utilisateurs actifs mensuels de Firefox entre 2019 et 2021 © Capture d’écran/Mozilla

L’avenir de Firefox suscite des inquiétudes

Ces efforts notables n’ont cependant pas permis à Firefox de tirer son épingle du jeu face aux solutions des géants du numérique. En difficulté, Mozilla avait annoncé le licenciement de 250 personnes – soit un quart de ses effectifs – en août 2020. La fondation à l’origine du navigateur avait déjà licencié 70 personnes quelques mois auparavant.

Le navigateur reste également dépendant de son meilleur ennemi Google et son avenir apparaît incertain. Fortement bousculé sur les ordinateurs, Mozilla Firefox a progressé sur mobile – et notamment sur Android – sans parvenir à devenir un réflexe face à des navigateurs préinstallés comme Google Chrome.

Article rédigé par
Thomas Estimbre
Thomas Estimbre
Journaliste
Pour aller plus loin