Actu

Instagram Kids : Facebook prépare une version pour les moins de 13 ans

19 mars 2021
Par Thomas Estimbre

Officiellement interdit aux moins de 13 ans, Instagram pourrait bientôt avoir droit à une version adaptée aux jeunes utilisateurs. Après Messenger Kids, Facebook veut partir à l’assaut des enfants en leur proposant un environnement sécurisé.

Roi vieillissant des réseaux sociaux, Facebook mise davantage sur ses messageries WhatsApp, Messenger ou Instagram pour attirer les jeunes. Les différents services de l’empire de Mark Zuckerberg ne sont cependant pas pensés pour l’ensemble des internautes, avec une limite d’âge fixée à 13 ans. Les utilisateurs de moins de 13 ans n’ont officiellement pas le droit de disposer d’un compte Facebook ou Instagram, mais ils peuvent profiter de Messenger Kids. Lancée fin 2017, cette version pour les enfants est adaptée aux 6 à 12 ans et promet un environnement sécurisé. L’idée continue de faire son chemin dans les couloirs de Menlo Park et Instagram pourrait également débarquer en version Kids.

 © Creative commons
© Creative commons

Le site BuzzFeed s’est procuré un document interne dans lequel on apprend que le réseau social travaille sur un Instagram adapté aux utilisateurs de moins de 13 ans. Le PDG d’Instagram, Adam Mosseri, a indiqué aux employés de la firme que les jeunes sont « une priorité » et qu’il souhaite développer une version spécifique « qui permette aux personnes de moins de 13 ans d’utiliser Instagram en toute sécurité pour la première fois ». Suite à la publication de ces informations, Adam Mosseri a confirmé sur Twitter qu’une version d’Instagram « où les parents ont le contrôle », similaire à Messenger Kids, est à l’étude. Il promet de partager de nouveaux éléments prochainement, alors que le projet serait dirigé par Pavni Diwanji. Vice-présidente de Facebook, elle a récemment rejoint le groupe après une longue expérience chez Google où elle supervisait les produits du géant de l’Internet destinés aux enfants, dont YouTube Kids.

Cette nouvelle intervient quelques jours après l’annonce d’une série de mesures pour mieux protéger les mineurs. La filiale de Facebook prévoit notamment d’empêcher les adultes d’envoyer des messages personnels à des mineurs (de 13 à 18 ans) qui ne les suivent pas. Instagram se heurte toutefois à la question de l’âge et à des utilisateurs qui ne jouent pas le jeu. « Même si de nombreux internautes font preuve d’honnêteté, nous savons que certains jeunes peuvent mentir à propos de leur date de naissance. Nous souhaitons prendre plus de mesures pour éviter ce problème, mais vérifier l’âge des gens en ligne est un défi complexe auquel se heurtent de nombreux acteurs de notre secteur », explique la firme. La protection des mineurs sur internet est un enjeu sociétal majeur, mais le sujet est également stratégique pour Facebook.

Les applications « Kids » n’échappent pas aux polémiques

Le géant des réseaux sociaux fait face au succès d’autres applications comme Snapchat et TikTok. Plébiscitées par les adolescents, elles sont plus populaires que Facebook et sont une menace pour Instagram. Le fait de proposer une version sécurisée dédiée aux plus jeunes permettrait au réseau social de se positionner et d’habituer toute une génération à ses services. Néanmoins, la question divise et à tendance à inquiéter les groupes de défenses des enfants. Un collectif de docteurs, éducateurs et experts avait demandé le retrait de Messenger Kids en 2018, sans être entendu par Facebook.

Le réseau social avait également dû faire face à une polémique après la découverte d’une faille dans Messenger Kids. Elle permettait à des inconnus de contacter des enfants et Facebook avait préféré corriger le bug en toute discrétion, évitant de communiquer à ce sujet. Par le passé, YouTube avait aussi été épinglé pour des contenus inappropriés sur la version Kids de sa plateforme vidéo.

Article rédigé par
Thomas Estimbre
Thomas Estimbre
Journaliste
Pour aller plus loin