Actu

Meta ajoute une classification pour les contenus pour adultes dans le metaverse

25 juillet 2022
Par Kesso Diallo
Une étiquette permet de préciser si les contenus sont réservés aux personnes d'au moins 18 ans.
Une étiquette permet de préciser si les contenus sont réservés aux personnes d'au moins 18 ans. ©Diego Thomazini / Shutterstock

Les créateurs de mondes dans Horizon Worlds ont désormais la possibilité d’intégrer des contenus qui étaient auparavant interdits, à condition d’indiquer qu’ils sont réservés aux 18 ans et plus.

Autoriser les contenus matures tout en protégeant les utilisateurs dans le metaverse. C’est le but de Meta qui vient de mettre à jour l’une de ses politiques concernant Horizon Worlds, sa principale plateforme en réalité virtuelle. Le groupe californien a ajouté une étiquette « 18 ans et plus » afin de permettre aux créateurs d’intégrer des contenus réservés aux adultes, auparavant interdits. « Lorsque les mondes sont destinés à un public mature, Meta exige que le monde soit marqué comme mature », indique Meta dans sa politique.

L’entreprise autorise désormais les contenus sexuellement suggestifs tels que la quasi-nudité ou la représentation de personnes dans des positions implicites. Les créateurs peuvent également inclure des mondes consacrés ou principalement concentrés sur la promotion de la marijuana, de l’alcool, du tabac et d’autres activités réglementées par l’âge comme les jeux d’argent. Enfin, la société n’interdit pas les contenus fictifs intenses ou excessivement violents qui pourraient choquer ou dégoûter les utilisateurs.

Des contenus interdits pour la sécurité des utilisateurs

Meta précise cependant que certains types de contenus restent interdits, même avec une étiquette « 18 ans et plus ». Dans le cadre de sa politique de bonne conduite en réalité virtuelle, le géant californien n’autorise pas la sexualisation des mineurs ou encore le fait de commettre des attouchements de nature sexuelle. Sa politique des mondes interdits dans Horizon Worlds indique également que les créateurs ne peuvent pas inclure des contenus sexuellement explicites (nudité…), décrivant ou promouvant « l’utilisation de drogues illicites ou l’abus de médicaments sur ordonnance » ainsi que ceux montrant de la violence intense dans la vie réelle.

Il s’agit d’un moyen pour Meta de s’assurer qu’Horizon Worlds « soit un environnement sûr et accueillant pour tous ». Pourtant, la sécurité dans le metaverse est un domaine dans lequel la firme a déjà rencontré des difficultés. Confrontée à des problèmes de harcèlement sur sa plateforme, elle a introduit une frontière personnelle activée par défaut pour empêcher les avatars de s’approcher de trop près les uns des autres. Elle a aussi récemment annoncé une autre fonctionnalité permettant aux utilisateurs de rendre inintelligible la voix des personnes n’étant pas leurs amis ou de ne pas entendre du tout ces conversations indésirables.

D’après le site UploadVR, Meta a averti les créateurs de son changement de politique dans un email leur annonçant qu’ils doivent indiquer si leurs mondes conviennent à tous les âges ou uniquement aux personnes d’au moins 18 ans. Dans le cas où ils ne prennent aucune mesure au cours du prochain mois, ces mondes seront par défaut considérés comme réservés aux personnes matures.

À lire aussi

Article rédigé par
Kesso Diallo
Kesso Diallo
Journaliste
Pour aller plus loin