Test Labo

Test Labo de la JBL Clip 4 : un design revisité pour l’enceinte nomade à mousqueton

16 février 2021
JBL CLIP 4 ©Labo FNAC

En résumé

Note LABOFNAC

Toujours petite, toujours baroudeuse, la JBL Clip 4 succède à une Clip 3 datant de 2018. Le positionnement de cette mini-enceinte portable n’a pas changé, puisqu’elle se veut toujours taillée pour l’extérieur, du bord de la piscine aux chemins de randonnée. Elle s’est d’ailleurs améliorée sur ce point, puisque sa certification IPx7 est désormais remplacée par la norme IP67, qui garantit toujours sa résistance à l’eau, qu’elle complète par une résistance à la poussière. En revanche en termes de design, la Clip 4 suit le chemin de la Go 3 et gagne une allure modernisée : le corps de l’enceinte n’est plus circulaire, mais plutôt en forme de pavé aux angles arrondis, et JBL joue davantage sur les textures. Au menu donc, du tissu à l’avant et au dos, un logo blanc ultra-visible, des tranches en métal mat et un mousqueton dont la partie mobile est recouverte de silicone, tout comme le dos de l’enceinte, pour un maintien amélioré lorsque l’appareil est posé sur une surface plane. Ce mousqueton est d’ailleurs plus grand que celui de la Clip 3, ce qui permet de l’accrocher à davantage de supports. Toujours au rayon de la modernisation, on relève l’apparition d’une prise USB-C, qui remplace donc le micro-USB de la Clip 3 pour son alimentation.
Quid de l’usage ? Pratique à emporter et à utiliser, avec ses gros boutons (qui toutefois ne permettent pas de revenir à la piste précédente), l’enceinte diffuse vos contenus à une puissance somme toute cohérente avec son petit format de 86,3 x 134,5 x 46 mm : nous avons mesuré jusqu’à 75 dB à 100 Hz sur l’harmonique 3 à 10 % de distorsion. L’enceinte ne fait pas mieux que son aînée sur ce point d’ailleurs, mais améliore légèrement sa bande passante. Petit format oblige, les graves sont à la peine sous les 100 Hz, mais le reste de la réponse en fréquence est équilibré et se paie le luxe de restituer les aigus au-delà de 16 kHz. Vous l’aurez compris, la Clip 4 n’est pas faite pour sonoriser de grands espaces, mais accompagnera agréablement sorties nature et autres pique-niques. Dommage néanmoins que la prise jack, présente sur la Clip 3, ait disparu, et que son autonomie (11h07 en moyenne selon nos mesures) soit en légère baisse.

Note technique

Les plus et les moins

Les plus
  • Design dans l'air du temps (avec USB-C)
  • Mousqueton agrandi
  • Connexion Bluetooth 5.1
Les moins
  • Pas de prise jack
  • Autonomie un peu moins élevée que celle de la Clip 3

Détail des sous notes

Réponse en fréquences
La note de réponse en fréquence permet de savoir si le système audio est capable de retranscrire l’ensemble des fréquences de manières fidèles sans suraccentuation ni sous-accentuation
Puissance sonore
Cette note exprime la capacité de l’appareil à produire un son fort, sans déperdition de qualité (sans distorsion)
Rapport Puissance/volume
Plus l’enceinte est compacte, et moins il est facile de produire un son puissant de qualité. Cette note est à destination des personnes soucieuses du gain de place
Article rédigé par
Régis Bertrand
Régis Bertrand
Responsable des tests enceintes et chaînes audio
Laure Renouard
Laure Renouard
Journaliste
Pour aller plus loin