Test Labo

Test Labo de la Sony SRS-XB23 : un petit format pensé pour l’extérieur

22 septembre 2020

En résumé

Note LABOFNAC

Modèle le plus compact de la dernière série d’enceintes Extra Bass de Sony, la SRS-XB23 adopte un format cylindrique promettant une diffusion sonore à 360°, en intérieur comme en extérieur : l’appareil, nomade avec son poids de 580 grammes, est certifié IP67 (étanche donc) et affublé d’une dragonne permettant par exemple de la suspendre. Un modèle adapté aux pique-niques estivaux, donc, mais pas seulement. Connectée en Bluetooth 5.0, la XB23 peut délivrer un son mono ou stéréo, utile notamment dans le cadre de son appairage possible avec une seconde enceinte, ce qui permettra au passage d’augmenter sa puissance. Car si l’appareil ne remporte pas davantage d’étoiles, c’est en raison de sa puissance sonore limitée à 73 dB à 10 % de distorsion à 80 Hz, et à 84 dB à 100 Hz. Une prestation néanmoins très correcte au regard de son petit format (diamètre de 7,6 cm et hauteur de 21,8 cm), d’autant que la qualité audio est au rendez-vous. Certes, les extrêmes basses ne sont pas restituées (à 60 Hz), mais la SRS-XB23 offre une bande passante aussi ample qu’équilibrée jusque dans les extrêmes aigus. Enfin, nous avons mesuré en Labo une sensibilité Bluetooth de 37 dB, une latence limitée à 180 ms et une autonomie conforme aux promesses de Sony, puisqu’elle s’établit d’après notre évaluation à 12h10 minutes en moyenne. En somme, la SRS-XB23 ne manque pas d’atouts pour sonoriser de petits espaces et pour accompagner en musique des déplacements en extérieur.

Note technique

Les plus et les moins

Les plus
  • Réponse en fréquence homogène
  • Possibilité de rendu stéréo
  • Modèle certifié IP67
Les moins
  • Puissance limitée par son format

Détail des sous notes

Réponse en fréquences
La note de réponse en fréquence permet de savoir si le système audio est capable de retranscrire l’ensemble des fréquences de manières fidèles sans suraccentuation ni sous-accentuation
Puissance sonore
Cette note exprime la capacité de l’appareil à produire un son fort, sans déperdition de qualité (sans distorsion)
Rapport Puissance/volume
Plus l’enceinte est compacte, et moins il est facile de produire un son puissant de qualité. Cette note est à destination des personnes soucieuses du gain de place

Notre test détaillé

Autonomie

Durée moyenne autonomie
12:10:30
Bande passante
Courbe de réponses en fréquences mettant en évidence, les différences entre la barre de son testée et la meilleure et la pire des barres de son.
Réponse en frequences
8.6
Puissance sonore
2.7

Conclusion

Note LABOFNAC

Modèle le plus compact de la dernière série d’enceintes Extra Bass de Sony, la SRS-XB23 adopte un format cylindrique promettant une diffusion sonore à 360°, en intérieur comme en extérieur : l’appareil, nomade avec son poids de 580 grammes, est certifié IP67 (étanche donc) et affublé d’une dragonne permettant par exemple de la suspendre. Un modèle adapté aux pique-niques estivaux, donc, mais pas seulement. Connectée en Bluetooth 5.0, la XB23 peut délivrer un son mono ou stéréo, utile notamment dans le cadre de son appairage possible avec une seconde enceinte, ce qui permettra au passage d’augmenter sa puissance. Car si l’appareil ne remporte pas davantage d’étoiles, c’est en raison de sa puissance sonore limitée à 73 dB à 10 % de distorsion à 80 Hz, et à 84 dB à 100 Hz. Une prestation néanmoins très correcte au regard de son petit format (diamètre de 7,6 cm et hauteur de 21,8 cm), d’autant que la qualité audio est au rendez-vous. Certes, les extrêmes basses ne sont pas restituées (à 60 Hz), mais la SRS-XB23 offre une bande passante aussi ample qu’équilibrée jusque dans les extrêmes aigus. Enfin, nous avons mesuré en Labo une sensibilité Bluetooth de 37 dB, une latence limitée à 180 ms et une autonomie conforme aux promesses de Sony, puisqu’elle s’établit d’après notre évaluation à 12h10 minutes en moyenne. En somme, la SRS-XB23 ne manque pas d’atouts pour sonoriser de petits espaces et pour accompagner en musique des déplacements en extérieur.

Note technique

Détail des sous notes

Réponse en fréquences
Puissance sonore
Rapport Puissance/volume
Article rédigé par
Régis Bertrand
Régis Bertrand
Responsable des tests enceintes et chaînes audio
Laure Renouard
Laure Renouard
Journaliste
Pour aller plus loin