Test Labo

Test Labo de la Bose Soundbar 500 : un format compact pour des performances moyennes

21 février 2020

Petite soeur de la Soundbar 700, la Bose Soundbar 500 est une barre de son compacte et élégante. Mais quid de ses performances audio ? La réponse dans ce test.

En résumé

Note LABOFNAC

Séduisante au premier abord, la Bose Soundbar 500 déçoit. Outre la compatibilité limitée au seul Dolby Digital ce qui est difficilement concevable de nos jours, la barre de son affiche une grosse lacune au niveau des graves. À tel point que le caisson en option devient indispensable. À ce niveau de prix, d’autres options s’avèrent plus pertinentes pour un home cinéma.

Note technique

Les plus et les moins

Les plus
  • Le design et la finition soignée
  • Les assistants vocaux
Les moins
  • Le manque flagrant de graves
  • La compatibilité limitée au Dolby Digital

Détail des sous notes

Réponse en fréquences
La note de réponse en fréquence permet de savoir si le système audio est capable de retranscrire l’ensemble des fréquences de manières fidèles sans suraccentuation ni sous-accentuation
Puissance sonore
Cette note exprime la capacité de l’appareil à produire un son fort, sans déperdition de qualité (sans distorsion)
Distorsion
Cette mesure exprime la qualité du son à un niveau de puissance donné (84 dB). En d’autres termes, si l’on émet un son grave à 70 Hz, il ne faut pas percevoir d’autres fréquences.
Vibration
Plus un produit vibre, et plus il risque d’y avoir des défauts phoniques. Cette note met en avant cette spécificité. Accélération Maximale

Notre test détaillé

Le design et l’ergonomie

Bien connu pour ses casques audio, Bose est également un acteur renommé sur le marché des barres de son. Le constructeur compte trois produits à son catalogue, dont la Soundbar 500 qui nous intéresse aujourd’hui. Comme le reste de la gamme, celle-ci s’intègre dans un concept qui se caractérise par sa modularité. Ainsi, les barres de son sont livrées seules et Bose propose des accessoires en option pour étoffer l’installation au fur et à mesure. Caissons de basses et enceintes arrière permettent ainsi de se créer un home cinéma plus élaboré.

Bose Soundbar 500

© Bose

La Soundbar elle-même est un modèle compact de 4,44 x 80 x 10,16 cm qui prendra place assez facilement devant la plupart des téléviseurs. Misant sur l’élégance pour séduire, sa finition mate est associée à une grille métallique noire qui dissimule les haut-parleurs. Pas de surprise au niveau de la connectivité qui va à l’essentiel avec seulement une entrée HDMI ARC, une entrée audio numérique optique et un port Ethernet RJ45. La barre de son dispose également des connexions sans fil Bluetooth et Wi-Fi. Les autres connecteurs sont réservés au système de calibration qu’on verra plus loin, à un port infrarouge et au caisson de graves optionnel.

Bose Soundbar 500

© Bose

Contrairement aux autres barres de son, la Bose Soundbar 500 fait l’impasse totale sur le moindre afficheur, même le plus basique. Le niveau du volume s’affichera sur le téléviseur si celui-ci est allumé quand on écoute de la musique, et seule une LED discrète indique que la barre de son a bien reçu la commande vocale quand le son de notre voix n’est pas couvert par l’audio justement.

À l’instar de la plupart des amplificateur AV milieu/haut de gamme, la Bose Soundbar 500 propose un système de calibration inédit sur le marché des barres de son qui prend la forme d’un serre-tête. Rien d’anormal mais notez que cette étape prend quelques minutes en vous installant à plusieurs endroits dans la pièce d’écoute.

Suivant la tendance actuelle, une application compagnon doit être téléchargée sur un smartphone iOS ou Android pour profiter des fonctionnalités avancées comme la reconnaissance vocale avec Google Assistant ou Amazon Alexa. Elle s’accompagne également d’un égaliseur et d’une application Bose Music qui permet notamment d’accéder aux services de Streaming tels que Spotify, Amazon Music et Deezer. En revanche les abonnés à Apple Music et Google Music iront voir ailleurs en attendant une éventuelle mise à jour des accords de partenariat.

Minimaliste jusqu’au bout, la Bose Soundbar 500 a bien du mal à justifier son prix face à des modèles concurrents mieux équipés. La faute à des caractéristiques d’un autre âge avec la prise en compte du Dolby Digital seulement. À l’ère des formats haute résolution (Dolby TrueHD ou DTS HD Master Audio, sans même parler des récents Dolby Atmos et DTS:X), l’amateur de Home Cinéma reste clairement sur sa faim, laissant à penser que la Bose Soundbar 500 se destine avant tout à la musique. La preuve, l’égaliseur ne propose aucun mode cinéma, par exemple.

La bande passante

Toutes les barres de son sont soumises à des tests acoustiques qui permettent de comparer leurs performances audio en stéréo uniquement. Ce qui tombe plutôt bien dans le cas de la Bose Soundbar 500, qui ne prend en charge ni les formats Dolby Atmos ni le DTS:X, comme on l’a vu plus haut.

La bande passante de la Bose Soundbar 500 est globalement très bonne, mais elle commence un peu tard pour une barre de son. En effet, les graves se font entendre à partir de 100 Hz seulement et il n’y a pas grand-chose à se mettre sous la dent en dessous. Le caisson en option est donc indispensable pour une installation home cinéma digne de ce nom. L’ajout des enceintes arrière viendra également combler l’absence de surround, mais au final, la facture devient salée et proche de celle de la Samsung HW-Q90R qui est autrement plus convaincante et bien mieux équipée avec ses enceintes Dolby Atmos avant et arrière. En revanche, les médiums et les aigus de la Bose Soundbar 500 sont linéaires sur toute la bande ce qui appréciable.

Graphique bande passante
Courbe de réponses en fréquences mettant en évidence, les différences entre la barre de son testée et la meilleure et la pire des barres de son.
Réponse en fréquences
5.6

La distorsion

Lors de notre test, nous avons pour habitude de régler notre niveau à 84 dB à 50 cm de l’enceinte dans le cadre de la mesure de distorsion à 70, 80 et 90 Hz sur les harmoniques 2, 3 et 4. Et dans les faits, les harmoniques, et en particulier H2, sont très proches de la fréquence demandée, ce qui génère beaucoup de distorsion. Le manque de graves de la barre de son de Bose se confirme au niveau acoustique maximum à 70 Hz pour 3 % de distorsion sur l’harmonique 3. Nous avons relevé un niveau de 75 dB, ce qui est très bas pour une enceinte de ce type qui affiche généralement 85/90 dB sans caisson. D’où une note de puissance sonore très basse.

Distorsion
4.7
Puissance sonore
2

La vibration

Pour ce test nous utilisons un accéléromètre, mais dans le cas de la Bose Soundbar 500, son placement n’a pas été optimal. En effet, au lieu de faire face à l’auditeur, les haut-parleurs droit et gauche sont en biais et orientés vers les côtés, ce qui fausse notre mesure.

Conclusion

Note LABOFNAC

Séduisante au premier abord, la Bose Soundbar 500 déçoit. Outre la compatibilité limitée au seul Dolby Digital ce qui est difficilement concevable de nos jours, la barre de son affiche une grosse lacune au niveau des graves. À tel point que le caisson en option devient indispensable. À ce niveau de prix, d’autres options s’avèrent plus pertinentes pour un home cinéma.

Note technique

Détail des sous notes

Réponse en fréquences
Puissance sonore
Distorsion
Vibration
Article rédigé par
Régis Bertrand
Régis Bertrand
Responsable des tests enceintes et chaînes audio
Driss Abdi
Driss Abdi
Journaliste
Pour aller plus loin