Test Labo

Test Labo de la JBL Charge 4 : une version rajeunie et toujours aussi endurante

14 février 2019
Par Romain Challand, Régis Bertrand
Test Labo de la JBL Charge 4 : une version rajeunie et toujours aussi endurante

En résumé

Note LABOFNAC

Avec sa Charge 4, JBL ne bouscule pas la gamme, et se contente de maigres changements. On perd un haut-parleur, mais on gagne légèrement en puissance, tandis qu’un port USB-C fait son apparition. L’enceinte est toujours étanche, sa réponse en fréquences est très bonne, et l’autonomie est très appréciable. Un produit efficace, donc.

Note technique

Les plus et les moins

Les plus
  • 24 heures d'autonomie !
  • Bon rendu audio
  • Enceinte étanche et résistante
Les moins
  • Latence assez importante
  • Un haut-parleur a disparu

Détail des sous notes

Réponse en fréquences
La note de réponse en fréquence permet de savoir si le système audio est capable de retranscrire l’ensemble des fréquences de manières fidèles sans suraccentuation ni sous-accentuation
Puissance sonore
Cette note exprime la capacité de l’appareil à produire un son fort, sans déperdition de qualité (sans distorsion)
Rapport Puissance/volume
Plus l’enceinte est compacte, et moins il est facile de produire un son puissant de qualité. Cette note est à destination des personnes soucieuses du gain de place

Notre test détaillé

JBL a terminé l’année avec une enceinte nomade Charge 4 qui vient rafraîchir la gamme. Et elle est passée par notre Labo pour un test.

Ergonomie et design

Voilà déjà la cinquième version de l’enceinte nomade Charge de JBL. La Charge 4 ne fait pas la révolution de cette gamme, mais se contente de revoir très légèrement la copie, en faisant apparaître quelques améliorations/évolutions ici et là. On pense évidemment à l’intégration d’un haut-parleur plus puissant, ou encore à l’ajout d’un port USB-C pour la recharge.

jbl charge 4

© Labo Fnac

jbl charge 4

© Labo Fnac

Pour le reste, rien ne change vraiment. La JBL Charge 4 conserve son apparence d’enceinte robuste grâce aux larges couches de caoutchouc qui recouvrent ses extrémités, ou son revêtement en tissu tressé. On y retrouve une surface plane permettant de poser l’enceinte à l’horizontale, et des micro pieds sont disposés aux quatre coins, afin d’amortir d’éventuelles petites vibrations. La connectique est abritée derrière une trappe de caoutchouc totalement étanche et franchement épaisse, qu’il faudra tout de même veiller à bien refermer. Un système de petites LED est d’ailleurs disposé au niveau du pied, ce qui permet de visualiser le niveau de batterie restant.

jbl charge 4

© Labo Fnac

jbl charge 4

© Labo Fnac

L’enceinte est certifiée IPX7, ce qui signifie qu’il est possible de l’immerger pendant 30 minutes sous un mètre d’eau. La Charge 4 est résistante aux chocs et aux chutes, et malgré un poids plus conséquent de 960 grammes, ce produit se transporte aisément dans un petit sac, voire une poche de manteau ou à la main. Muni du Bluetooth 4.2, il est possible d’associer la Charge 4 à une autre enceinte JBL grâce à la fonction JBL Connect.

Puissance sonore
6.3

Qualité audio

La JBL Charge 4 change un peu de formule audio en comparaison avec la Charge 3. Le modèle précédent affichait notamment une puissance maximale de 2 x 10 W, quand il faut maintenant apprécier un haut-parleur simple de 30 W. D’ailleurs, la réponse en fréquences promise s’étend de 60 Hz à 20 kHz, quand elle débutait à 65 Hz avec la Charge 3. Il faut donc compter sur un spectre plus important dans les graves.

Malgré tout, les performances acoustiques relevées lors de nos tests ne varient pas spécialement d’un modèle à l’autre, le rendu sonore étant très proche. Les niveaux acoustiques maximum sont du même ordre (pour un taux de distorsion donné, à savoir 10 % de DH3), avec environ 93 dB à 100 Hz.

La restitution du signal est quant à elle franchement convaincante, avec une linéarité presque exemplaire et qui place quoi qu’il arrive ce produit parmi les meilleures enceintes nomades du marché. Hormis un très léger décrochage à 250 Hz, et un autre à 6,3 kHz, il n’y a rien à redire de cette bande passante acoustique. Enfin, les mesures de latence Bluetooth sont moins convaincantes que sur la Charge 3 avec 284 ms, ce qui peut engendrer quelques décalages entre le son et l’action lors du visionnage d’une vidéo. C’est d’autant plus dommage que la Charge 4 s’équipe du Bluetooth 4.2, quand la Charge 3 se contentait du 4.1.

Réponse en fréquences
9.1

Autonomie

L’autonomie de cette enceinte est un de ses points forts puisqu’il est possible de profiter de presque 24 heures d’écoute consécutive avant que la batterie ne demande une nouvelle charge complète. L’endurance du produit est d’ailleurs à associer à ses possibilités de rechargement d’autres appareils, faisable en les branchant en USB à la Charge 4.

Durée moyenne autonomie
23:32:00

Conclusion

Note LABOFNAC

Avec sa Charge 4, JBL ne bouscule pas la gamme, et se contente de maigres changements. On perd un haut-parleur, mais on gagne légèrement en puissance, tandis qu’un port USB-C fait son apparition. L’enceinte est toujours étanche, sa réponse en fréquences est très bonne, et l’autonomie est très appréciable. Un produit efficace, donc.

Note technique

Détail des sous notes

Réponse en fréquences
Puissance sonore
Rapport Puissance/volume

L’avis des clients Fnac

Voir tous les avis
La note des clients Fnac 4.5 (75 avis)
Article rédigé par
Romain Challand
Romain Challand
Journaliste
Régis Bertrand
Régis Bertrand
Responsable des tests enceintes et chaînes audio
Pour aller plus loin