Prise en main

Prise en main de l’Oppo Reno8 Lite : un smartphone agréable, mais un peu cher payé

19 septembre 2022
Par Pierre Crochart
La finition Arc-en-ciel est très réussie.
La finition Arc-en-ciel est très réussie. ©Pierre Crochart/L'Éclaireur

Dernier chaînon de la nouvelle gamme Reno8, ce modèle Lite a néanmoins quelques arguments à revendre.

En résumé

Le plus gros problème du Reno8 Lite, c’est son prix. Vendu au même tarif que d’autres références autrement plus recommandables, il demande à faire de trop gros compromis du côté des performances et surtout de la photo pour mériter beaucoup d’attention. Encore que, du côté de l’autonomie, le smartphone d’Oppo sait se montrer convaincant.

Note technique

Les plus et les moins

Les plus
  • Un design original en arc-en-ciel
  • Certifié IPX4
  • Performances correctes
  • Photos en journée
Les moins
  • Android 11, sérieusement ?
  • Manque de polyvalence en photo
  • Rapport qualité-prix discutable

Notre prise en main complète

Concurrent tout trouvé pour le Redmi Note 11 5G, ou le Google Pixel 6a, cet Oppo Reno8 Lite ne conserve pas grand-chose de ce qui fait la spécificité des Reno8 et Reno8 Pro. En revanche, son design seul suffit à le faire sortir du lot pour, peut-être, susciter votre intérêt ? Notre prise en main.

À partir de
449€
En stock
Acheter sur Fnac.com

Prise en main réalisée sur un smartphone prêté par le constructeur.

Ergonomie et design

Le Reno8 Lite échappe au gigantisme du bloc photo de son grand frère. Il adopte deux capteurs modestes, logés dans un petit rectangle à l’arrière du téléphone. Présenté ici dans sa finition Arc-en-ciel, le smartphone adopte un rendu irisé du plus bel effet. Mais, contrairement au vivo V23 5G, celui-ci n’est pas réactif à la lumière UV.

C’est une spécificité du Reno8 Lite : les capteurs photo surmontent deux anneaux de lumière RGB qui réagissent à la réception de notifications ou font office de témoin de charge.

Oppo Reno8 Lite test
Le design du Reno8 Lite.©Pierre Crochart/L'Éclaireur

Du reste, ce smartphone aux dimensions plutôt contenues (159,9×73,2×7,5 mm) est léger et agréable à manipuler au quotidien. Toutes ses faces sont plates, et les boutons facilement atteignables.

À l’avant, on pourra éventuellement regretter un menton assez épais. Les bordures latérales restent quant à elles plutôt discrètes, et le poinçon abritant la caméra avant se fait vite oublier.

Oppo Reno8 Lite test
La face avant est assez classique.©Pierre Crochart/L'Éclaireur

L’écran

Le mobile le plus abordable de la nouvelle gamme d’Oppo opte, comme les autres, pour une dalle AMOLED Full HD. En revanche, elle se limite à une fréquence de 60 Hz très conventionnelle.

Les tests Labo nous renseigneront sur tout ce qui a trait à la luminosité, au taux de contraste et à la justesse des couleurs. Mais, à première vue, le Reno8 Lite paraît rendre une copie plutôt propre – même si une teinte bleutée trahit une balance des blancs assez froide.

Oppo Reno8 Lite test
L’écran est assez froid par défaut.©Pierre Crochart/L'Éclaireur

L’interaction tactile est plutôt fluide, et le capteur d’empreintes digitales réactif. Pas autant que celui du Reno8 Pro, certes. Mais suffisamment pour ne pas s’appesantir sur ce détail.

Qualité audio

Contrairement aux autres références de la gamme, le Reno8 Lite se cantonne à une unique grille de haut-parleurs. Sans surprise, le son n’est pas excellent, et aura même tendance à saturer à haut volume. Le Labo illustrera ce point en communiquant sur la réponse en fréquence prochainement.

Notez que le Reno8 Lite dispose d’une prise jack 3,5 mm.

Oppo Reno8 Lite test
Une prise jack est au rendez-vous.©Pierre Crochart/L'Éclaireur

Performances et interface

Ce modèle adopte une puce Snapdragon 695 5G. Un SoC de milieu de gamme, qui offre des performances assez convaincantes pour peu qu’on ne lui en demande pas trop.

Si la navigation ne pose pas le moindre problème, on sent que le téléphone atteint vite ses limites dans les scénarios ludiques. Du moins s’ils sont gourmands, comme sur des Apex Legends Mobile ou Diablo Immortal. Le jeu reste possible, mais demande d’importantes concessions graphiques pour conserver un tant soit peu de fluidité.

Oppo Reno8 Lite test
Pour le jeu, il faudra revoir ses attentes à la baisse.©Pierre Crochart/L'Éclaireur

Côté interface, ColorOS 12 ne manque d’aucune fonctionnalité essentielle. En revanche, on peut regretter que le smartphone fonctionne actuellement sur Android 11. Alors qu’Android 13 est sur le point d’être déployé massivement, qu’attend donc Oppo pour enclencher la seconde ?

Malheureusement, et comme il est de coutume sur ce genre d’appareils, nombre d’applications préinstallées (bloatwares) répondent présent. Par chance, on peut les désinstaller sans difficulté pour récupérer de l’espace de stockage (et réduire le pistage de ses données personnelles).

Oppo Reno8 Lite test
Le Reno8 Lite tourne encore sous Android 11.©Pierre Crochart/L'Éclaireur

Communications

Compatible 5G, le Reno8 Lite est compatible avec le wifi 5 et supporte les périphériques Bluetooth 5.1. Le Labo nous informera ultérieurement de la capacité du smartphone à recevoir correctement le réseau cellulaire.

Photo

Comme tous les autres smartphones du marché, l’Oppo Reno8 Lite prétend être le meilleur en photo. Des ambitions qui se confirment sur le terrain ? Pas vraiment.

La configuration repose sur un capteur grand-angle principal de 64 mégapixels, surmonté d’un objectif lumineux, ouvrant à ƒ/1.7. Aucune information n’est apportée par le constructeur sur la taille et la référence du capteur, ce qui est rarement bon signe. Il est accompagné de deux modules de 2 mégapixels œuvrant en mode portrait.

Quand les conditions sont bonnes, le Reno8 Lite fait un travail plutôt correct pour immortaliser le quotidien. Mais le piqué n’est vraiment pas au rendez-vous, et mieux vaut ne pas trop zoomer dans l’image pour préserver un niveau de détail décent.

La gestion des couleurs est en revanche idéale, et ne cherche pas la surenchère de saturation.

En mode Portrait, le smartphone fait un travail honorable pour détourer correctement son sujet. Et ce aussi bien à l’avant qu’à l’arrière. Les couleurs sont une nouvelle fois préservées et, surtout, les visages pas trop lissés.

Mais, quand la lumière manque, n’espérez pas tirer quoi que ce soit du Reno8 Lite. De nuit, le smartphone ne parvient tout simplement pas à récupérer assez de lumière pour exposer correctement une scène. Même avec le mode dédié qui allonge le temps de pose.

Oppo Reno8 Lite test
Le mode Nuit n’arrange pas grand-chose au bilan du Reno8 Lite.©Pierre Crochart/L'Éclaireur

Autonomie

Le protocole du Labo permettra d’obtenir des données objectives sur l’autonomie réelle de l’Oppo Reno8 Lite. Mais, d’après ce que nous avons constaté à l’usage, elle se révèle pour le moins correcte. Ou disons plutôt dans les clous de ce que l’on attend d’un smartphone vendu 400 €.

Oppo Reno8 Lite test
Des anneaux lumineux placés sous les capteurs photo servent de témoin de charge.©Pierre Crochart/L'Éclaireur

Sa batterie de 4 500 mAh remplit bien son office et autorise une journée complète d’utilisation sans problème. Enfin, côté recharge, le bloc de 33 W qui est fourni permet de regagner 100 % d’autonomie en un tout petit peu plus d’une heure.

À lire aussi

Article rédigé par
Pierre Crochart
Pierre Crochart
Journaliste
Pour aller plus loin