Sélection

Les romans de politique-fiction

24 mai 2022
Par Sébastien Thomas-Calleja
Les romans de politique-fiction

« L’orgueil se contente de son propre suffrage, la vanité a besoin du suffrage des autres », selon la citation d’Alcide de Beauchesne, gentilhomme de Louis XVIII. L’exercice du pouvoir et sa conquête, entre orgueil et vanité, inspire aussi la littérature. Sous forme d’anticipation politique où le pire est souvent à venir, de thriller sociétal révélant les coulisses d’un système sclérosé ou d’une manière totalement décomplexée entre utopie et rêverie éveillée.

La probabilité du pire

po-Eric-Pessan-La-nuit-du-second-tourDans La Nuit du second tour d’Éric Pessan publié chez Albin Michel, la France s’embrase après les résultats qui voient l’extrême-droite l’emporter. Au rythme des dénis et des renoncements, le pire est arrivé aussi pour Mina et David dont le couple se délite comme leur pays.

Une belle occasion de confronter intimité et politique pour constater les échecs, mais aussi espérer refonder de nouvelles bases de lutte et d’amour !

Le-BlocLa réalité que l’on refuse de voir explose aussi à la tête des protagonistes du Bloc de Jérôme Leroy disponible en Folio Policier.

Elle arrivera sans prévenir par le biais d’émeutes qui entraîneront dans leur sillage l’entrée au gouvernement du Bloc Patriotique, un mouvement d’extrême-droite dirigé par une femme. L’auteur prend alors une posture critique différente en épousant le profil de militants fascistes pour mieux en dénoncer l’idéologie en retraçant trente années de normalisation et de banalisation jusqu’à son accession au pouvoir au mépris de l’Histoire.

Un roman glaçant !

En-pays-conquisAutre scénario possible, celui d’En pays conquis de Thomas Bronnec chez Folio Policier.

La Première Ministre française n’a d’autres choix que de s’allier avec l’extrême-droite si elle veut gouverner. Une bonne analyse des tenants et des aboutissants du pouvoir dans les mouvances sablonneuses des principes idéologiques et du pragmatisme économique, où comment s’accommoder du pire et même y trouver son intérêt.

Effrayant.

L-honorable-societeDans L’Honorable société de Dominique Manotti et DOA chez Folio Policier, l’honneur est bien la dernière chose dont on se soucie. Entre intérêts financiers et stratégiques pour l’industrie nucléaire et groupuscule éco-terroriste gravite une clique de politiciens véreux et de flics ripoux. Le tout dans un contexte d’élections présidentielles.

Un marasme politique qui en fait pâlir plus d’un.

Loin de la science-fiction, le thriller politique d’anticipation met en scène un futur proche ou une succession d’événements probables dans le but de dénoncer ou d’alerter sur un problème démocratique, social ou moral.

Il faut reconnaître que la politique est un vivier d’inspiration en matière de malversations et de manipulations.

Le panier de crabes

Dans son triptyque La Sirène qui fume, La Défaîte des idoles et La Cour des mirages, Benjamin Dierstein décortique une société politique en proie à toutes les bassesses et où règne la perversité.

Crus jusqu’à parfois être insoutenables, ces romans noirs n’imposent pas une vérité factuelle mais l’atmosphère délétère d’une société en pleine décomposition. Un style et un art que l’on retrouve chez James Ellroy ou David Peace. Les affres du pouvoir dans ce qu’il a de plus sombre. Pour public averti.

La-Sirene-qui-fume     La-Defaite-des-idoles     La-Cour-des-mirages

Si elle paraît plus policée, la trilogie de Marc Dugain composée de L’Emprise, Quinquennat et Ultime partie n’en révèle pas moins les coulisses sombres des jeux d’ambition et des compromissions pour l’accession au pouvoir avec, au menu, secrets d’État et trahisons de tous bords. Toujours aussi peu glorieux pour notre système politique mais néanmoins passionnant.

L-emprise    Quinquennat    Ultime-partie

La-place-forteQuentin Lafay a fréquenté de près le pouvoir puisqu’il a été conseiller et plume d’Emmanuel Macron, avant de se retirer de la vie politique.

Dans son roman La Place forte, le personnage principal est un Ministre des Finances qui intègre un gouvernement préparant secrètement le Frexit.

Au-delà de l’intérêt narratif, il s’agit plutôt d’en apprécier les qualités informatives. La description des coulisses de l’exercice du pouvoir et des arcanes de son fonctionnement souvent opaque y est en effet très bien abordée.

AneantirDans le dernier roman de Michel Houellebecq, Anéantir, c’est également un Ministre des Finances qui occupe la première place. Il s’apprête à succéder au Président de la République qui a été réélu en 2022.

Mais c’est aussi un roman très intime, comme pour nous dire qu’il n’y a pas que la politique dans la vie, il y a l’amour aussi.

Souvent proche de la réalité, pour mieux s’en défaire, le thriller politique alerte, dénonce et révèle, mais parfois nous oriente vers une vision différente de la vie politique.

Le changement, c’est maintenant

Moi-candidatLorsque l’auteur de Tom Sawyer s’amuse à présenter de fausses professions de foi, dans moi, candidat, cela peut prendre un tour désopilant comme ce candidat qui jure de rester aussi corrompu une fois élu qu’il l’est déjà, mais il conviendra de ne pas prendre à la légère cet écrivain souvent cantonné à la jeunesse. P

eu connu pour ses opinions politiques, Mark Twain est aussi un contempteur du colonialisme, du racisme et de toutes les discriminations sociales.

Un-element-perturbateurSouffrant tour à tour d’aphasie du syndrome de langue bien pendue, Serge est un peu le vilain petit canard dans la boîte de consulting qui l’emploie grâce à son frère Ministre des Finances.

Un élément perturbateur que décrit Olivier Chantraine avec humour et tendresse pour mieux mettre en relief la face trop lisse et hypocrite du monde politique et économique.

Une vraie bouffée d’oxygène !

Paresse-pour-tousEt si on ne travaillait plus que trois heures par jour ? C’est à peu de choses près le programme d’Emilien Long, candidat fictif aux présidentielles 2022.

Sous des dehors grotesques, Paresse pour tous d’Hadrien Klent pose la question du temps de vivre et le débat de comment exister dans notre société de l’instantané et de la performance.

Amusant et intelligent !

L-election-presidentielle-n-aura-pas-lieuMoins drôle, ce titre à la Giraudoux pour L’élection présidentielle n’aura pas lieu, texte anonyme, qui pourrait être résumée comme le bréviaire des abstentionnistes, et l’on qu’ils seront nombreux.

Attention, c’est argumenté et cela mérite d’être lu de près !

La fiction se nourrit de la politique pour mieux la comprendre ou la dénoncer. Indispensable, la politique-fiction est un mode d’expression qui doit être reconnu et défendu.

Mais prenons garde car il paraîtrait même que désormais la politique se nourrisse de fiction en déroulant des discours préfabriqués à la mode de narration des séries TV. C’est un des nombreux sujets abordés dans le nouveau roman politico-médiatique de David Dufresne à l’urgence survoltée.

Il est 19H59, les résultats vont bientôt être annoncés, et tout est possible…

Article rédigé par
Sébastien Thomas-Calleja
Sébastien Thomas-Calleja
libraire à Fnac Parly 2
Sélection de produits