Décryptage

Comment bien choisir son vélo électrique ?

16 août 2022
Par Cédric2
Comment bien choisir son vélo électrique ?

Vous êtes décidé à troquer votre véhicule ou votre abonnement dans les transports en commun pour un vélo à assistance électrique dans vos trajets domicile-travail ? Vous ne seriez pas contre un coup de pouce dans les montées ou pour allonger vos balades dominicales ? Il existe une multitude de raisons de se convertir… Mais comment choisir le vélo électrique adapté à votre profil et à vos besoins ?

Quel vélo électrique en fonction de son utilisation ?

Comme pour les bicyclettes standards, il existe différentes familles de vélos à assistance électrique :

  • Le vélo pour une pratique sportive : grâce au vélo électrique, vous pourrez franchir facilement les montées lors de vos sorties randonnées. Si vous souffrez des articulations, le vélo électrique vous permet de continuer à suivre les plus jeunes, sans trop fournir d’effort.
  • Le vélo de ville est idéal pour les urbains qui aiment se déplacer à vélo. Avec son moteur équipé, le vélo de ville vous accompagne dans tous vos déplacements quotidiens. Il offre une position de conduite droite pour effectuer confortablement vos trajets courts et moyens.
  • Le VTC électrique est un modèle de vélo plus sportif. Avec une position de conduite plus allongée, de nombreuses vitesses et ses grandes roues de 28 pouces, vous pouvez utiliser votre VTC pour des sorties en ville, en campagne ou en forêt.
  • Le VTT électrique dispose d’un moteur vous permettant d’effectuer des parcours plus longs. Tout-suspendus ou semi-rigides, les VTT électriques rendent accessibles les ascensions difficiles et les trajets éloignés.
  • Le vélo de course, aussi appelé vélo speedbike, est un modèle de vélos électriques capable de monter jusqu’à 45 km/h. Il est parfait pour les amateurs de courses de vélos longue distance et pour ceux qui apprécient les beaux vélos. Avec un vélo de course, c’est vitesse et sensation garanties !
  • Le vélo compact/pliant électrique est un modèle très pratique puisqu’il se plie pour le ranger simplement dans un coffre ou pour l’emmener au travail. À l’image du vélo Xiaomi Mi Smart, le vélo électrique pliant possède également un moteur pour faciliter vos petits trajets.

Motorisation, puissance : roue avant, arrière, pédalier ?

Les vélos électriques sont équipés d’un moteur pouvant offrir une puissance de 250 Wh à 600 Wh. Selon les modèles, le moteur peut se trouver dans le pédalier, la roue avant ou la roue arrière. Les vélos électriques avec le moteur dans la roue avant sont de plus rares. Même s’ils sont peu onéreux, la présence du moteur dans la roue avant cause quelques inconvénients. En effet, celui-ci peut par exemple influencer la direction du vélo et ainsi causer un déséquilibre. Les vélos électriques avec le moteur dans le pédalier sont les plus répandus. Grâce à un système particulier, il vous suffit d’appuyer sur les pédales pour que l’assistance présente sur le vélo se déclenche et vous aide à prendre de la vitesse. Les modèles avec le moteur dans la roue arrière possèdent en général un système différent de celui présent dans le pédalier. Plutôt que de fournir une puissance crescendo, celui-ci donne d’emblée son maximum pour proposer une sensation très agréable. En revanche, le moteur dans la roue arrière demande beaucoup d’énergie, ce qui impacte l’autonomie du vélo.

Quelle autonomie pour un VAE ?

C’est la capacité de la batterie qui détermine en grande partie l’autonomie d’un vélo électrique. Elle s’exprime en wattheures (Wh) et est généralement comprise entre 300 et 700 Wh, soit 40 à 90 km. Certains modèles, comme le VTT électrique Legend Etna, expriment la valeur de la batterie en ampères-heures (Ah) et en volts (V) : en multipliant les deux, vous obtiendrez la capacité en wattheures. Les ampères-heures vous donnent également une idée sur l’autonomie de votre vélo.

Les fabricants communiquent une fourchette assez large concernant l’autonomie. En effet, c’est une valeur difficile à exprimer car de nombreux facteurs entrent en ligne de compte. Par exemple, le gonflage des pneus, le poids du cycliste, le vent de face ou de dos sont des facteurs qui l’influencent grandement.

 velo-electrique-Legend-Etna

Quelle batterie de vélo électrique choisir ?

Quatre types de batteries peuvent être présents sur les vélos électriques :

  • La batterie au plomb est présente sur les vélos électriques pas chers. En effet, il s’agit d’une batterie peu onéreuse mais qui est relativement lourde et difficile à recycler. Avec une performance moyenne de 70 Wh/Kgs, les batteries au plomb sont très sensibles aux températures négatives. Leur durée de vie s’étend de 300 à 400 cycles de charge.
  • La batterie Ni-MH pèse environ deux fois moins que la batterie au plomb. Même si elle se recycle bien, ce type de batterie ne supporte pas la surcharge. En revanche, elle propose une grande durée de vie de 500 cycles de charge.
  • La batterie Li-Ion est la plus utilisée sur les vélos électriques. Avec un poids deux fois inférieur à la batterie au plomb, la batterie Li-Ion possède une performance nettement supérieure avec une durée de vie allant de 600 à 12 000 cycles de charge.
  • La batterie Li-Po pèse en moyenne cinq fois moins lourd que la batterie au plomb et presque 3 fois moins que la batterie Li-Ion et Ni-MH. Même si sa performance est équivalente à la batterie Li-Ion, la batterie Li-Po dispose un cycle de charge plus important de 600 à 1 500.

Quel mode d’assistance électrique privilégier ?

Le mécanisme d’assistance diffère selon les vélos électriques. Il en existe principalement deux :

  • L’assistance électrique directe est une assistance qui fonctionne à l’aide d’un capteur de pédalage magnétique. Ce type de capteur a pour but de déclencher une assistance de puissance, en même temps que les aimants fixés au pédalier passent devant le capteur de pédalage. Après cela, le démarrage de l’assistance directe intervient rapidement. C’est une assistance que beaucoup de personnes apprécient car elle donne un coup de pouce dès le démarrage.
  • L’assistance proportionnelle, aussi appelée assistance progressive, possède un capteur de force afin de fournir une puissance adaptée à l’effort consenti. En effet, ce type de capteur déclenche le démarrage de l’assistance grâce à une simple pression sur la pédale : le démarrage est ainsi instantané. Cette assistance proportionnelle peut varier à tout moment en fonction de la puissance que vous fournissez.

VAE à vitesses : intégrées ou à dérailleur ?

Le changement de vitesse sur un vélo électrique peut s’effectuer par le dérailleur. Ce système est le plus utilisé car il vous permet de changer de vitesse simplement, pendant que vous pédalez. Adapté à la conduite classique et sportive, le changement de vitesse par dérailleur est très utile pour adapter votre puissance rapidement, en quelques coups de poignet. En cas de pratique sportive, le dérailleur peut s’associer avec une motorisation qui se situe dans le pédalier du vélo.

Mais le changement de vitesse sur un VAE peut également avoir lieu dans le moyeu arrière. Moins répandu que le changement de vitesse par le dérailleur, il propose tout de même un grand nombre d’avantages. Par exemple, avec le changement de vitesse dans le moyeu arrière, il est possible de modifier la vitesse de votre vélo sans pédaler. Pour éviter que la chaîne de votre vélo déraille, vous n’êtes plus contraint d’entretenir la chaîne régulièrement : cette dernière est protégée par un système fermé.

Quels freins pour un vélo électrique ?

Sur le vélo électrique, il est possible de retrouver des freins mécaniques à patins (V-Brake), mécaniques à disques, des freins hydrauliques à patins et hydrauliques à disques. En général, les freins hydrauliques sont plus onéreux mais offrent un grand confort d’utilisation. En effet, il vous suffit d’effectuer une petite pression avec vos doigts pour actionner le freinage, contrairement au système mécanique qui demande une force importante pour freiner. En revanche, les freins hydrauliques demandent un entretien plus fréquent : chaque année, il est nécessaire de purger le circuit pour retirer toutes les bulles d’air qui se sont formées. Si vous choisissez les freins hydrauliques à disques, prévoyez de changer leur garniture une à deux fois par an, surtout si vous roulez régulièrement en ville, où les freins sont souvent utilisés. Les freins hydrauliques à patins, quant à eux, tiennent généralement plus longtemps.

Comment choisir la taille de son vélo électrique ?

La taille du vélo se choisit en fonction de la taille du cycliste, de la hauteur de son entre-jambe et l’amplitude de ses bras. Pour vous faire une idée de la position adoptée sur le vélo ainsi que les sensations qu’il procure, il est conseillé d’essayer plusieurs vélos électriques avant de choisir celui qui vous correspond le mieux. Le poids du moteur et de la batterie du vélo électrique est difficile à réduire, c’est pourquoi il peut peser entre 9 et 30 kg, avec un poids moyen de 23-24 kg, contre une quinzaine pour un VTC classique. Si vous devez porter votre vélo pour le disposer dans votre appartement ou que vous devez franchir quelques marches avant d’atteindre votre bureau, privilégiez un vélo électrique léger de 20 kg ou moins.

velo-electrique-pliant-FIIDO-D11

Un VAE, combien ça coûte ?

Le prix des vélos électriques varie selon le modèle et la gamme. Les vélos d’entrée de gamme sont vendus aux alentours de 500 € car ils proposent des équipements de base. En revanche, pour un vélo urbain ou tout-chemin, aussi bien adapté à la ville qu’à la campagne, il faudra compter entre 800 à 1 400 €. À ce prix, les finitions ne sont pas toujours de qualité parfaite et la technologie d’assistance est généralement assez ancienne, mais pour une utilisation occasionnelle, vous trouverez de très bons vélos adaptés à votre fréquence d’utilisation. Si vous souhaitez un vélo électrique équipé de freins à disques, d’un moteur dans le pédalier ou encore d’un porte-bagages, le prix tournera plutôt autour de 1400 et 3000€. À partir de ce prix, les fabricants proposent également des vélos tout-terrain électriques performants. Au-delà de 3 000 € c’est le vélo électrique haut de gamme. Capables de rouler à 45 km/h, ces vélos doivent obligatoirement posséder une immatriculation et une assurance.

Tous nos conseils sport, loisirs et santé

Article rédigé par
Cédric2
Cédric2
expert mobilité et cyclisme sur Fnac.com
Sélection de produits