Décryptage

Comment la stabilisation sur 5 axes neutralise les tremblements

02 août 2017
Par Philippe E
Comment la stabilisation sur 5 axes neutralise les tremblements
©dr

Le flou de bougé est le pire cauchemar du photographe. Vous en avez assez des photos manquées pour cause de tremblement intempestif ? Après le stabilisateur classique des appareils photo, accueillez la stabilisation sur 5 axes combinant optique, mécanique et numérique pour des images nettes !

Un stabilisateur, à quoi ça sert ?

A moins de garder votre appareil photo parfaitement immobile durant toute la durée de l’exposition, mieux vaut vous attendre à la présence d’un flou de bougé. Autrement dit, un flou sur l’image provoqué par un déplacement, même infime, au moment de la prise de vue. La solution ? Un trépied… ou un stabilisateur ! Celui-ci constitue l’unique possibilité pour obtenir des photos parfaitement nettes à main levée. Un dispositif intégré à votre appareil, commandé par des capteurs, se déplace alors pour compenser très exactement votre mouvement.

La stabilisation 5 axes, la révolution du flou

La stabilisation 5 axes ne sous-entend pas de combiner cinq trépieds, mais de corriger cinq décalages différents propres aux photos les plus courantes :

  • le yaw et le pitch sont les deux décalages angulaires fréquents avec les focales longues des zooms ;
  • les axes X et Y, les deux décalages latéraux et verticaux spécifiques à la photo macro à main levée ;
  • le roll, ou axe Z, est le décalage le plus courant, visible sur tous les types de photos.

Le but de la stabilisation 5 axes est donc de traiter ces cinq décalages en fonction de votre type de photo, pour un résultat toujours plus net.

 5-axes-sony-alpha-2

Stabilisation optique, mécanique ou numérique ?

Selon les appareils photo, la stabilisation 5 axes peut combiner une stabilisation optique, mécanique ou numérique. En résumé ? La stabilisation optique traditionnelle utilise une lentille flottante, qui se déplace en fonction des mouvements captés par des accéléromètres. La stabilisation mécanique, privilégiée par les appareils compacts, déplace le capteur lui-même pour compenser les déplacements. La stabilisation numérique ou électronique, plus utilisée par les smartphones, consiste en un simple traitement logiciel de l’image capturée.

 5-axes-olympus-em1

Article rédigé par
Philippe E
Philippe E
expert photo sur Fnac.com
Sélection de produits