Décryptage

Bien faire cohabiter les plantes de son jardin

20 juin 2017
Par Thibault
Bien faire cohabiter les plantes de son jardin
©DR

Couleurs, taille, parfum, mais aussi propriétés naturelles : les plantes du jardin peuvent s’associer selon de nombreux critères en fonction de l’effet recherché. Avec l’essor de la permaculture, il devient de plus en plus courant de faire cohabiter les plantes de son potager pour limiter l’apport en produits chimiques. Comment s’y prendre pour faire coopérer ses plantes ? On vous dit tout.

Couleurs, taille, parfum, mais aussi propriétés naturelles : les plantes du jardin peuvent s’associer selon de nombreux critères en fonction de l’effet recherché. Avec l’essor de la permaculture, il devient de plus en plus courant de faire cohabiter les plantes de son potager pour limiter l’apport en produits chimiques. Comment s’y prendre pour bien faire coopérer ses plantes ? On vous dit tout.

Assembler les plantes de son potager

C’est au potager qu’on pense en premier lorsqu’on entend parler d’association de plantes. Dans votre carré de légumes, l’objectif est d’utiliser les propriétés naturelles des différentes espèces pour qu’elles s’entraident et s’épanouissent sans que le jardinier ait besoin de recourir à des solutions chimiques ou agressives. Sans aller jusqu’à la permaculture, on parle alors de compagnonnage.

Pour rester dans les grandes lignes, on peut retenir que les légumineuses enrichissent le sol en azote. Il est donc judicieux de les planter près d’espèces qui consomment cet élément en grandes quantités, comme la tomate ou les cucurbitacées, rarement absentes des potagers. En revanche, ne les associez jamais avec les liliacées (échalotes, oignons, ail, etc.). 

Certaines plantes, notamment les herbes aromatiques, sont particulièrement appréciées pour leurs propriétés générales, et peuvent s’associer avec n’importe quelle autre plante. Ainsi, le basilic repousse mouches et moustiques, la ciboulette éloigne l’oïdium, la menthe associée à la lavande est efficace contre les fourmis et les pucerons…

Associer ses plantes - 2

Envie de fleurir votre potager ?

Dans un potager, il est très facile de marier l’utile à l’agréable. Lorsque le terrain est petit, et qu’on veut à la fois manger de bons légumes sains et profiter des couleurs des fleurs, il faut associer légumes et fleurs dans le même espace. Et ça tombe bien car certaines fleurs sont particulièrement bénéfiques pour le potager :

– la bourrache attire un grand nombre d’insectes pollinisateurs : idéal pour maximiser votre production ! Ses fleurs bleues ou blanches en forme d’étoile sont non seulement très décoratives, mais aussi comestibles. Elles seront du meilleur effet dans une salade ! Cerise sur le gâteau : elle se ressème naturellement et demande un peu d’entretien ;

– la capucine, qu’elle soit naine ou grimpante, permet de gérer plus facilement l’espace dont vous disposez pour vos fleurs et légumes. Tout comme celles de la bourrache, les fleurs de la capucine sont comestibles et illuminent vos salades estivales ! Et bonne nouvelle : elles attirent les pucerons. Plantez-les en bordure de potager pour que ces petites bêtes oublient vos légumes…

  BourracheFleur - Capucine

Suivez le(s) guide(s) pour trouver la bonne combinaison

Associer des plantes avec précision permet de créer un tableau agréable pour les yeux, mais aussi de dispenser une ambiance particulière où il fait bon flâner et se ressourcer. Il existe de nombreux livres sur le sujet, comme Accords parfaits ou encore Des fleurs sauvages dans mon jardin, pour vous aider à faire des choix judicieux et à vous offrir un jardin qui corresponde à vos envies, où couleurs, parfums et volumes se répondent et se mélangent.

Association fleurs et plantes

Article rédigé par
Thibault
Thibault
expert sur Fnac.com
Sélection de produits