Article

Les compilations du mois : Wizzz ! French Psychorama

02 juin 2015
Par Julien D.
Les compilations du mois : Wizzz ! French Psychorama
©dr

Depuis qu’elles ont été baptisées, les « années yéyés » semblent indissociables du patrimoine musical français. Qu’on les affectionne ou pas, qu’on les ait vécues ou non, à longueur d’années, de rétrospective, d’émissions souvenirs et de retour sur scène personne ne semble pouvoir y échapper. La série de Compil’ Wizzz !, dont le 3e volume vient de paraître vous propose à présent le négatif de cette sacro-sainte période. 40 ans après, il était temps !

Depuis qu’elles ont existé et ont été ainsi baptisées, » les années yéyés » semblent indissociables du patrimoine musical français.

Qu’on les aime ou pas, qu’on les ait vécues en direct ou non, à longueur d’années, d’émissions de téloches, de radio, de compilations, de flamboyants retours sur scène ou pathétiques come-back, n’importe quelle personne vivant dans l’hexagone a inévitablement eu vent de ces « 30 glorieuses » de la musique française.

cover wizzz 1  310x310

Quelques décennies plus tard, la série de compilations Wizzz! french psychorama, dont le 3eme volume vient tout juste de paraitre, se propose de vous livrer le négatif de cette période faste, musicalement et économiquement (soyons enfin réalistes).

Initialement sorti en 2002, le premier volume de cette succulente série, fut rapidement épuisé. Et pour cause, on y retrouve des titres recherchés par les collectionneurs d’obscurs 45 tours qui après avoir écumé tous les vides greniers de leurs quartiers, ont finalement abdiqué en hurlant : « Born Bad records nous a tués ! » 

Et oui, n’en déplaise à certains, Born Bad Records est de cette école. Et ce petit label indépendant reste fidèle à sa ligne éditoriale qui au fil des années (et des probables galères), aura appausé son logo au dos des pochettes des plus excitants groupes de la scène française contemporaine (Cheveu, Frustration, Dorian Pimpernel, Forever Pavot,…) en parallèle aux diverses compilations aux thématiques inspirées que le label a publiées. 

cover wizzz 2  310x310

Au programme de ces réjouissances musicales bleu-blanc-rouge, des chanteurs et des groupes issus de 60’s & 70’s. Très souvent inconnus du grand public et nourrissant un appétit évident pour l’autodérision et le bordel, ils ont couché sur bande magnétique des titres en formes de jerks endiablés, de rhythm & blues gaulois, de rock psyché, de slows déglingués, de slam garage tout aussi déjantés que dérangeants.

cover-wizzz3-believe-310x310

Un ensemble de trucs finalement très frenchy, singeant, détournant et moquant les formules de l’époque mais qui, remis dans le contexte de cette même époque (les yéyés pour faire court) ont dû quand même faire un peu tâche.

Si vous pensiez que dans ce paysage musical, le père Dutronc & Nino Ferrer faisaient office d’électron libre (et libérés), les titres interprétés par les farfelus qui nourrisse les compilations Wizzz french psychorama sonnent pour le coup, comme la bande son hallucinée de la contre-culture. L’anti-salut les copains par excellence pour le prix d’un plat du jour.

                           

Découvrez leur univers

Article rédigé par
Julien D.
Julien D.
Disquaire à la Fnac Montparnasse
Pour aller plus loin
Sélection de produits