Guide

Leçon de photo : comment réaliser une photo de nuit ?

29 juin 2012
Par Annie
Leçon de photo : comment réaliser une photo de nuit ?
©DR AnnCo

Faire une photo de nuit n’est pas à la portée de tout appareil photo. Réussir sa photo dans des conditions de basse lumière demande de savoir régler son boîtier car le tout automatique est plutôt à bannir. Il est bien évident que les compacts, même si les constructeurs vous prônent des sensibilités allant jusqu’à 3200 ou 6400 iso, ne sont pas les meilleurs produits pour réaliser ce type de photo correctement.

Faire une photo de nuit n’est pas à la portée de tout appareil photo. Réussir sa photo dans des conditions de basse lumière demande de savoir régler son boîtier car le tout automatique est plutôt à bannir. Il est bien évident que les compacts, même si les constructeurs vous prônent des sensibilités allant jusqu’à 3200 ou 6400 iso, ne sont pas habilités à réaliser ce type de photo correctement.

Toutefois, si pour vous il est hors de question de porter un reflex, je vais vous donner quelques petites astuces pourPanasonic TZ30 tenter de faire votre photo de nuit. Oublier les sujets qui bougent car l’ouverture de l’objectif d’un compact ne suffira pas à booster la vitesse de l’obturateur. Et oui, aujourd’hui les compacts à la mode sont les zooms puissants très pratiques certes mais malheureusement peu lumineux, on ne peut pas tout avoir. Du coup, petit conseil, positionnez votre compact au grand angle pour réaliser votre image de nuit, donc surtout pas de zoom car plus vous zoomez plus votre objectif perd de la luminosité.

Objectif Panasonic TZ30Prenons un exemple, le Panasonic DMC-TZ30 a un zoom 24-480mm à ouverture f/3.3-6.4, qu’est-ce que ce charabia ? L’ouverture d’un objectif correspond à la lumière qu’il peut laisser passer : f/3.3-6.4. Plus ce chiffre sera petit et plus votre objectif sera lumineux et plus il vous laissera la possibilité de photographier en basse lumière. Notre Panasonic TZ30 placé sur le 24mm ouvrira donc à f/3.3, et positionné à 480mm, son ouverture sera à f/6.4. Pour notre photo de nuit, vous allez utiliser le grand angle 24 mm pour laisser passer le plus de lumière possible.

Ceci est une première chose, mais ça ne suffit pas. D’autres paramètres techniques entrent en scène comme laroue Canon 1100D sensibilité, la stabilisation, le pied photo et surtout le flash.
Commençons tout de suite par le flash, vous allez devoir vous rendre dans les réglages du flash pour le couper. Une photo de nuit ne se prend pas avec le flash. Le flash ne fera qu’éclairer, voir brûler le premier plan et l’arrière plan sera totalement perdu. Oublier les modes automatiques ou automatiques intelligent car sur ces modes, vous ne pouvez rien maîtriser. Choisissez le programme P, voir A ou Av pour ceux qui auraient une priorité à l’ouverture. C’est dans ce type de programme que vous pourrez couper le flash.

Pour l’instant, nous avons notre objectif positionné sur le 24mm ouvert à f/3.3, nous avons coupé le flash, maintenant il va falloir jouer avec la sensibilité, appelé aussi « iso ». Sur un compact, il va falloir faire attention à cette donne, ne pas aller trop haut dans les sensibilités, sous peine de se retrouver avec une image pleine de bruits numériques, des « tâches de couleurs» qui donnent un aspect granuleux à l’image. Il va falloir tester son appareil photo et voir jusqu’où on pourra le pousser afin d’avoir l’image la plus propre possible. Je vous conseille de ne pas dépasser les 800 iso sur un compact, généralement l’image est correct à 400 iso et au-delà l’image devient bruitée. Il vous faudra acquérir un reflex si vous voulez monter dans les sensibilités. Seuls quelques compacts experts équipés de bons capteurs arrivent à donner des résultats concluants dans les hautes sensibilités. Il est évident que si on règle notre appareil sur 800 ou 1600 iso, la vitesse de notre obturateur sera beaucoup plus confortable.

La vi0854630001001tesse est un des éléments essentiels de la photo. Plus la vitesse est basse (1/10e, 1/15e de secondes) et plus le moindre bougé peut provoquer des flous. Aujourd’hui, la plupart des appareils photos sont équipés d’un stabilisateur, bien pratique pour ce type de sujet. Ce stabilisateur va pouvoir compenser ces basses vitesses, il peut rattraper de 2 à 4 vitesses pour éviter les flous de bougé. Mais ne vous leurrez pas, dans ces conditions extrêmes, il faudra vous caler le plus possible, soit en trouvant un support qui vous permette de vous appuyer, soit en vous munissant d’un trépied, un accessoire bien pratique pour réussir ses photos de nuit. Il existe des petits trépieds très pratiques et peu encombrants pour les compacts. D’ailleurs, je vous recommande le mini trépied Gorillapod de Joby.

Une autre astuce, l’apnée est aussi un moyen d’éviter les images floues, il vous faudra bloquer votre respiration le temps de déclencher. Mais un appareil tenu à bout de bras risque encore plus de bouger lors du déclenchement. C’est un élément qui peut gâcher votre image. La tenue de votre appareil est très importante, rien ne vaut un vrai viseur car le boitier est bien bloqué contre soi et le risque de bougé devient moins important. Pour les possesseurs de compact, vous pouvez utiliser le déclencheur à retardement. Cela évitera de toucher à l’appareil le temps du déclenchement.

Nous avons notre compact sur l’angle le plus large 24mm, l’ouverture sur f/3.3, la sensibilité sur 800 iso maxi (oublier les 800 iso sur les compacts de première gamme), le flash coupé, et dans le meilleur des cas, installez sur un trépied, ne bougez plus l’appareil photo et maintenant… déclenchez !

N’hésitez pas à tester d’autres réglages, avec le numérique, tout est permis.
Une fois ces quelques conseils mis en pratique, je vous invite à vous rendre sur le blog de Frédéric pour appréhender vos photos de vacances de cet été.

Une leçon de photo ne vaut rien si je ne partage pas mes photos. Il est vrai, je triche un peu car ces photos ont été réalisées avec des réflex APS-C et Full Frame. C’est aussi pour vous faire comprendre que l’on ne peut pas tout faire avec un compact. Et même si j’ai pris en exemple un compact dans cet article, cette leçon peut-être utilisée pour tout appareil photo car la technique reste la même pour tous.

La photo ci-dessous a été réalisée avec un reflex APS-C, équipé d’une focale de 17-55mm et positionné sur le 17mm (équivalent d’un 25mm en 24×36), à ouverture f/2.8, vitesse 1/10e s, et monté à 800 iso. A 1/10e s, il ne faut surtout pas bouger, sinon le flou de bougé est imparable.

Pyramide 3_photo AnnCo

Les photos ci-dessous ont été prises lors d’un spectacle. Les artistes bougent énormément et seule la flamme de leur flambeau les éclaire. Autant dire que les compacts ne pourront pas s’en sortir sur ce type de sujet. Les photos sont prises avec un boitier Full Frame, l’objectif est positionné sur le 70mm, l’ouverture sur f/2.8, la vitesse à 1/160e s.

Flamme DSC_3848_photo AnnCo

Flamme DSC_3858_photo AnnCo

Article rédigé par
Annie
Annie
vendeuse Photo à Fnac Val d'Europe
Sélection de produits