Actu

Apple autorise aussi l’auto-réparation de l’iPhone

28 avril 2022
Par Johanna Godet
Réparer soi-même son iPhone sera bientôt possible en Europe
Réparer soi-même son iPhone sera bientôt possible en Europe ©Anton Maksimov 5642.su

La marque à la pomme s’aligne sur les initiatives de Google et de Samsung et lance son propre programme d’auto-réparation.

Début avril, Samsung annonçait s’être associé à iFixit pour offrir aux détenteurs d’un Galaxy S20 ou S21 la possibilité de réparer eux-mêmes leur smartphone à l’aide d’un kit. Google a suivi la tendance et s’est aussi allié à iFixit pour ses Pixel.

C’est désormais au tour d’Apple de lancer son programme « Self Service Repair », qui concernera au départ les iPhone 12 et 13, ainsi que le SE 3 lancé en mars dernier. Ultérieurement, il devrait être étendu aux ordinateurs Mac tournant sous une puce M1. S’il avait été évoqué fin 2021, ce programme entre maintenant en application Outre-Atlantique. Comme à son habitude, la firme de Cupertino gère de bout en bout ce projet. Elle a ainsi mis en ligne les manuels à destination des utilisateurs afin de les guider pas-à-pas dans la réparation de leur smartphone. Le groupe entame également la vente de pièces détachées, comme le rapporte iFixit.

Les utilisateurs pourront alors procéder au changement de la batterie, de l’écran, de l’appareil photo, du haut-parleur inférieur, du Taptic Engine, ainsi que du plateau SIM. Apple ayant toujours fait preuve de prudence dans la manipulation qui peut être faite de ses appareils et poursuivant sa lutte contre les utilisations d’appareils volés, changer une pièce pourrait ne pas être aussi simple qu’il n’y paraît.

Un programme défavorable à l’économie circulaire selon iFixit

Exclus de cette initiative, iFixit précise qu’il est en effet nécessaire d’avoir l’IMEI ou le numéro de série de l’iPhone pour réparer un élément. Chaque pièce de rechange ne pourra en effet être introduite que dans le smartphone pour lequel la demande a été faite.

De cette manière, en dehors des centres agréés et des Apple Store eux-mêmes, le reconditionnement et la remise à neuf peuvent devenir compliqués.

Une réponse aux nouvelles législations

Si pour le moment ce programme est limité aux États-Unis, il devrait arriver prochainement sur le Vieux Continent, à une date encore non précisée par le constructeur. L’Europe demande aux fabricants de smartphones d’aller vers une plus grande réparabilité de leurs produits, afin que leur durée de vie soit prolongée dans un souci de protection de l’environnement. Apple promet en ce sens sept ans de disponibilité pour ses pièces détachées.

Bien qu’il s’agisse d’un projet louable, il faudra voir si les utilisateurs oseront adopter cette nouvelle pratique d’auto-réparation, avec le coût et les risques induits, cette opération étant particulièrement minutieuse à réaliser.

À lire aussi

Article rédigé par
Johanna Godet
Johanna Godet
Journaliste