Actu, Critique

Unlimited Love : le nouvel album des Red Hot Chili Peppers tient ses promesses

02 avril 2022
Par Félix Tardieu
Les Red Hot Chili Peppers au FIB Festival (Espagne, 2017)
Les Red Hot Chili Peppers au FIB Festival (Espagne, 2017) ©Christian Bertrand / shutterstock.com

Six ans après The Getaway, le groupe de funk rock californien revient avec Unlimited Love, qui marque le retour du guitariste John Frusciante dans la bande. Les Red Hot Chili Peppers signent un album sans trop de prise de risque, mais finement exécuté et parsemé de quelques accès mélancoliques.

Les Red Hot Chili Peppers, groupe formé il y a près de quarante ans par Anthony Kiedis (chant) et Flea (basse), sont de retour avec un nouveau disque irrésistiblement groovy, Unlimited Love, album de pas moins de 17 titres pour près d’une heure et quart d’écoute. Un délice pour les oreilles tant la production de l’album est aux petits oignons.

Il faut dire que la production est une nouvelle fois assurée par leur producteur de longue date Rick Rubin, qui a commencé à travailler avec les Red Hot sur Blood Sugar Sex Magik (1991), opus qui propulsa le groupe sur la scène internationale. Il produira tous leurs albums (dont les mythiques Californication et Stadium Arcadium) jusqu’à I’m with You (2011), leur dernière collaboration en date. Dix ans plus tard, Rubin et les Red Hot font donc de nouveau équipe, et ça s’entend.

Le slap bass de Flea, les riffs de John Frusciante, la voix planante d’Anthony Kiedis, les percussions énergiques de Chad Smith, tous les ingrédients de base d’un album réussi des Red Hot sont réunis sur Unlimited Love. Si ce nouvel album est certainement moins provoquant et tranchant qu’à leurs débuts – que les fans ne s’attendent pas à une nouvelle révolution musicale – on sent néanmoins un indéniable plaisir du quatuor à se retrouver, le guitariste John Frusciante ayant réintégré le groupe près de dix ans après son départ – ce dernier s’invite même sur le refrain de The Heavy Wing, un des temps forts de l’album. Sans être pressés par le temps, les quatre acolytes ont joué ensemble pendant des heures et des heures avant d’accoucher d’un squelette pour ce nouvel opus. 

« Notre seul but, c’est de se perdre dans la musique », avait déclaré le groupe au moment d’annoncer la sortie de l’album. Les Red Hot auraient ainsi enregistré pas moins de cinquante titres au cours de ces nouvelles sessions, ce qui explique sans doute le côté fleuve d’Unlimited Love.

Certainement pas un album irréprochable et qui, il est vrai, sent parfois le réchauffé ; mais on ne va pas pour autant bouder notre plaisir à l’idée de retrouver les Red Hot en si bonne forme. Le groupe défendra d’ailleurs son douzième album studio dès le mois de juin avec une nouvelle tournée mondiale qui passera par le Stade de France (Saint-Denis) les 8 et 9 juillet 2022 – billetterie par ici

Red Hot Chili Peppers, Unlimited Love – 17 titres, 1h13 – Disponible le 01/04/2022 en CD (15,99€), Vinyle (31,99€) et digital

À lire aussi

Article rédigé par
Félix Tardieu
Félix Tardieu
Journaliste
Pour aller plus loin