Actu

Atteint d’aphasie, Bruce Willis met un terme à sa carrière d’acteur 

31 mars 2022
Par Félix Tardieu
Bruce Willis au photocall de 'Moonrise Kingdom' (Festival de Cannes, 2012)
Bruce Willis au photocall de 'Moonrise Kingdom' (Festival de Cannes, 2012) ©PAN Photo Agency / shutterstock.com

La famille de l’acteur américain âgé 67 ans, qui enchaînait les films de série B depuis plusieurs années, a annoncé mercredi que ce dernier allait définitivement quitter les plateaux de cinéma après avoir été diagnostiqué aphasique.

Clap de fin pour Bruce Willis, qui raccroche définitivement les gants après plus de quarante ans de bons et loyaux services à Hollywood. L’acteur américain de 67 ans, aperçu pour la dernière fois au cinéma en 2019 dans Brooklyn Affairs d’Edward Norton, a décidé de mettre fin à sa carrière pour des raisons de santé, a indiqué sa famille via le compte Instagram de Rumer Willis, la fille de l’acteur. Bruce Willis aurait récemment été diagnostiqué aphasique, un trouble du langage provoqué par une lésion cérébrale.

Depuis quelque temps déjà, des rumeurs circulaient sur son état de santé et faisaient état de possibles pertes de mémoire, expliquant alors en partie la dégringolade de sa filmographie ces dernières années – une succession de navets sortant directement en VOD – au point que l’acteur aura malheureusement droit à sa propre catégorie aux Razzie Awards (« Les pires performances de Bruce Willis dans un film de 2021 »).

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Rumer Willis (@rumerwillis)

Bruce Willis s’est fait connaître du grand public dans les années 1980 avec la série Clair de lune (ABC) aux côtés de Cybill Shepherd, avant de devenir une icône du film d’action grâce à Die Hard (John McTiernan, 1988), qui connaîtra plusieurs suites. Bruce Willis a tourné avec les plus grands réalisateurs de son temps, tels que Brian de Palma (Le Bûcher des Vanités), Robert Zemeckis (La mort vous va si bien), M.Night Shyamalan (Le Sixième Sens, Incassable et Glass) et bien évidemment Quentin Tarantino dans Pulp Fiction (1994).

Alors à son apogée dans les années 1990, Bruce Willis s’illustre également dans l’excellent film de science-fiction L’armée des 12 singes de Terry Gilliam et dans des blockbusters on ne peut plus intemporels comme Le Cinquième Élément (Luc Besson, 1997) ou Armaggedon (Michael Bay, 1998). 

Bruce Willis dans Looper (2012) de Rian Johnson ©Concorde Filmverleih GmbH

L’acteur américain affiche une carrière en dents de scie dans les années 2000-2010, loin des succès commerciaux des années 1980-90, et s’essaye notamment à la comédie avec plus ou moins de réussite (Mon voisin le tueur, Bandits, Panique à Hollywood). Réputé difficile à gérer sur les plateaux, il tourne encore dans quelques films notables comme Sin City (Robert Rodriguez, 2005), Moonrise Kingdom (Wes Anderson, 2012), Looper (Rian Johnson, 2012) ou Glass (2019) de M.Night Shyamalan, où le comédien reprenait son rôle de David Dunn près de 20 ans après la sortie d’Incassable. 

À lire aussi

Article rédigé par
Félix Tardieu
Félix Tardieu
Journaliste
Pour aller plus loin