Actu

Apple : un premier pas vers la fin de la pénurie de puces ?

14 février 2022
Par Johanna Godet
Foxconn
Foxconn ©Shutterstock

Foxconn vient d’indiquer à Bloomberg que la pénurie de puces ralentirait. Les délais de fabrication pourraient ainsi progressivement revenir à la normale, même si 2022 devrait encore rester une année compliquée.

L’assembleur des iPhone s’inscrit comme l’un des plus gros partenaires d’Apple. L’entreprise est notamment en charge de l’assemblage des iPhone. Au cours de ces derniers mois, comme bon nombre d’acteurs du secteur de l’électronique, la marque à la pomme a dû faire face à une pénurie de puces, provoquant ainsi des retards de fabrication et donc de livraisons pour les produits concernés.

Le géant californien aurait surtout été impacté au niveau des puces qui gèrent l’alimentation et les pilotes d’affichage. En termes de produits, la firme ayant donné la priorité aux iPhone, ce sont les iPad qui sont le plus touchés par ce manque de pièces. Les MacBook Pro seraient également impactés, avec des délais d’expédition relativement longs.

Or, selon les informations publiées récemment par Foxconn à Bloomberg, une amélioration sensible commencerait à se faire ressentir, avec des effets dès ce premier trimestre 2022. La réduction des « contraintes d’approvisionnement globales » devrait se poursuivre sur le second trimestre.

Un ralentissement de la pénurie, mais pas de retour à la normale en 2022

Pour autant, si la tendance est encourageante, la fin de la carence de composants ne serait pas prévue pour cette année. TSMC, qui travaille également avec le constructeur américain, a d’ailleurs confirmé que ce marché resterait impacté a priori au moins jusqu’à la fin de l’année 2022.
Si les délais de production devraient progressivement devenir plus convenables, les iPhone pourraient être les premiers à en bénéficier, suivis de près par les iPad.
Il reste désormais à voir dans quelle mesure cette crise se résorbe et à quelle vitesse repartiront les assemblages d’iPhone et autres terminaux de la marque.

Apple confiant mais prudent

De son côté, Tim Cook, le PDG du groupe a déclaré dans le cadre de la publication des résultats annuels que les revenus devraient connaître une belle croissance au cours de ce premier trimestre 2022 grâce à de moindres contraintes d’approvisionnement. Il ajoute tout de même qu’il entend rester prudent sur cette problématique qui s’inscrit sur le long terme.

Le fabricant américain devra effectivement d’abord rattraper le retard cumulé avant de pouvoir imaginer renouer avec la fluidité de production d’antan.

En attendant, Apple poursuit ses lancements annuels de produits et devrait officialiser le nouvel iPhone SE le mois prochain, avant sa nouvelle gamme d’iPhone au cours du mois de septembre.

À lire aussi

À partir de
1 029€
En stock
Acheter sur Fnac.com
Article rédigé par
Johanna Godet
Johanna Godet
Journaliste
Pour aller plus loin