Actu

Desmond Miles a failli connaître une fin étonnante dans Assassin’s Creed

25 janvier 2022
La célèbre licence consacrée aux Assassins a failli prendre une tournure plus spatiale par le passé.
La célèbre licence consacrée aux Assassins a failli prendre une tournure plus spatiale par le passé. ©Ubisoft

De 2007 à 2012, les fans ont suivi Desmond Miles, amené à revivre les souvenirs de ses ancêtres et plongé dans une course contre le temps.

Lancée en 2007 avec un premier épisode au temps des Croisades, la franchise Assassin’s Creed s’est vite imposée comme l’une des plus importantes du géant Ubisoft (actuellement en pleine tourmente). Devenue un véritable empire avec de nombreux produits dérivés, un film et bientôt une série sur Netflix, la marque Assassin’s Creed est aujourd’hui connue dans le monde entier. Depuis 2017, la franchise a pris une nouvelle direction, avec des jeux plus orientés RPG et qui nous plongent dans l’Histoire antique.

Direction l’espace pour la saga d’Ubisoft

Mais en 2012, les fans de la série avaient déjà connu un premier bouleversement, avec la conclusion des aventures de Desmond Miles. Ayant réussi à ouvrir la dernière porte du Temple grâce à son immersion dans l’Animus dans la peau de Connor, Desmond faisait la connaissance de Junon. Sur les conseils de cette dernière, le jeune homme activait un artefact lui permettant de sauver le monde au péril de sa vie. Le bras brûlé et le corps allongé sur le sol, c’est la dernière image que nous avions de Desmond Miles, sa mort étant confirmée dans les épisodes suivants. Mais comme dans de nombreuses histoires, la fin aurait pu être bien différente, voire étonnante dans le cas d’Assassin’s Creed.

Selon le doctorant Lars de Wildt de la KU Leuven, l’Université de Louvain, une des fins envisagées prévoyait d’envoyer Desmond Miles et Lucy Stillman dans l’espace. Les deux personnages auraient réussi à mettre la main sur un vaisseau spatial, et seraient partis dans le but de fonder une nouvelle civilisation. Des informations surprenantes que le doctorant tiendrait de Patrice Désilets, l’un des créateurs de la franchise, et du directeur créatif d’Assassin’s Creed III, Alex Hutchinson. Selon Darby McDeviit, ancien directeur narratif sur la licence, « la fin de la trilogie Desmond a légèrement changé, mais il a toujours été prévu qu’elle se termine ainsi. Et puis, il y a environ deux ans, on a prévu une autre histoire ».

La longue quête de l’Assassin Ezio Auditore bientôt sur Switch

Dans les derniers épisodes Assassin’s Creed, l’avenir de l’Humanité et la lutte entre Templiers et Assassins sont un peu passés au second plan et, ce qui est certain, c’est que la mort de Desmond Miles a entraîné la licence dans une tout autre direction. Puisqu’il n’est jamais trop tard pour parfaire sa connaissance de la saga, les possesseurs de Switch pourront bientôt replonger dans l’Animus, avec l’arrivée de la Ezio Collection. Attendue le 17 février prochain, cette compilation regroupe Assassin’s Creed II, Brotherhood et Revelations, ainsi que les deux courts métrages Assassin’s Creed Lineage et Assassin’s Creed Embers. Pour cette arrivée sur la console hybride de Nintendo, les jeux profiteront du tactile du côté de l’interface, d’un HUD optimisé pour une utilisation portable et de graphismes HD. Pour les plus impatients, il est d’ores et déjà possible de précommander la Ezio Collection pour 49,99 €.

À lire aussi

À lire aussi

Article rédigé par
Alexandre Manceau
Alexandre Manceau
Journaliste
Pour aller plus loin