Actu

La série Alien imaginée par Noah Hawley prendra une direction inattendue

10 janvier 2022
Le terrifiant et non moins célèbre Xénomorphe rugira à nouveau sur Disney+.
Le terrifiant et non moins célèbre Xénomorphe rugira à nouveau sur Disney+. ©20th Century Fox

Imaginé par le créateur de Fargo et Legion, ce nouveau show devrait mettre en avant une thématique étonnante : l’intelligence artificielle.

Après Fargo, Hannibal ou encore Terminator, c’est une autre licence culte du cinéma qui s’apprête à débarquer sur petit écran. Évoquée depuis plusieurs années mais retardée suite au rachat de 21st Century Fox par Disney (qui a perdu des millions à cause de Black Widow), la série Alien va bel et bien voir le jour. Cette fois-ci, ce ne sera pas Ridley Scott à l’œuvre derrière cette nouvelle création, mais Noah Hawley, scénariste sur des séries telles que Fargo ou Legion. Après les semi-échecs de Prometheus et Alien Covenant, prequels à la tétralogie culte Alien, l’écrivain et scénariste aura la lourde tâche de remettre au goût du jour un univers emblématique de la science-fiction.

Exit le Xénomorphe, place à l’intelligence artificielle

Considéré comme l’un des showrunners les plus remarquables de sa génération, Noah Hawley sait qu’il est très attendu avec cette série en live-action attendue sur Disney+. À l’occasion d’un entretien avec le magazine américain Esquire, ce dernier s’est justement attardé sur cette future série. Les deux derniers films avaient pas mal divisé les fans, et la série encore sans titre risque de pousser le curseur encore plus loin. Noah Hawley aurait en effet prévu de les surprendre. Tout d’abord, l’intrigue de cette nouvelle série se déroulera dans le futur, mais sur Terre. Une première grosse différence des précédents films qui plongeaient le spectateur dans l’espace ou sur une autre planète. Concernant l’intrigue, la surprise promet d’être une fois de plus au rendez-vous.

« Dans les films, il y a cette Weyland-Yutani Corporation, qui développe également de l’intelligence artificielle. Mais que se passerait-il s’il y avait d’autres sociétés qui essayaient de se rapprocher de l’immortalité d’une manière différente, avec des améliorations type cyborg ou du transhumanisme ? Laquelle de ces technologies gagnerait ? »

Noah Hawley

Un show qui sera avant tout une réflexion sur la condition humaine

Peu développée dans les films de Ridley Scott (qui a également un projet de série Blade Runner) ou Jean-Pierre Jeunet, l’intelligence artificielle pourrait donc jouer un rôle majeur dans la création de Noah Hawley. Là où les récits des six premiers films se déroulaient tous dans des vaisseaux ou sur des planètes mystérieuses, cette nouvelle adaptation se rapprochera plus d’Aliens vs. Predator : Requiem, en plaçant son intrigue sur Terre. De plus, les enjeux technologiques et réflexifs autour de la question de l’intelligence artificielle devraient éloigner le récit de la menace Alien et ainsi reléguer au second plan le célèbre Xénomorphe. Toutefois, Noah Hawley promet que sa série portera aussi une réflexion thématique sur la condition humaine et le rapport à l’intelligence artificielle. Il rappelle également qu’Alien est tout autant un objet organique et émotionnel qu’une œuvre théorique.

À lire aussi

À lire aussi

Article rédigé par
Alexandre Manceau
Alexandre Manceau
Journaliste
Pour aller plus loin