Entretien

Les livres de Riad Sattouf

12 janvier 2022
Par Sophie Benard
Les livres de Riad Sattouf
©Renaud Monfourny/Allary Éditions

Chaque mois, un·e artiste (acteur·rice, auteur·rice, chanteur·se…) partage avec L’Éclaireur la dizaine de livres qui l’ont particulièrement touché·e, pour différentes raisons, à différentes époques de sa vie. Ce mois-ci, c’est l’auteur et réalisateur Riad Sattouf qui se prête au jeu.

Riad Sattouf s’est d’abord fait connaître par ses trois premières séries de bandes dessinées, Les Pauvres Aventures de Jérémie (Dargaud, 2003-2005), Pascal Brutal (Fluide Glacial, 2006-2014), et La Vie secrète des jeunes (L’association, 2007-2012).

Aussi lucide et potache que tendre et malicieuse, l’œuvre de Riad Sattouf s’est prolongée au cinéma avec Les beaux gosses (2009) ; succès critique et populaire, ce film a aussi permis de propulser l’acteur Vincent Lacoste sur le devant de la scène.

Après les immenses succès que constituent les séries Les Cahiers d’Esther (Allary, 2015-2023) et L’Arabe du futur (Allary, 2014-2020), Riad Sattouf vient de faire paraitre Le Jeune acteur (Livres du Futur, 2021), le premier tome des Aventures de Vincent Lacoste au cinéma, qui non seulement associe les deux passions de l’auteur, la bande dessinée et le cinéma, mais surtout revient sur la carrière de son acteur fétiche, Vincent Lacoste.

Le premier livre qui vous a marqué ?

La nuit de Philippe Druillet : je suis passé du monde rassurant de Tintin à cet univers post apocalyptique ultra-violent et libre et comment dire, le choc fut rude !

Celui qui parle le mieux d’amour ?

Maxiplotte, l’intégrale des BD de Julie Doucet publiée à L’association récemment : un vraie génie totalement libre qui parle très bien des êtres humains.

Celui qui vous fait rougir ?

Les 120 journées de Sodome du marquis de Sade, que j’ai lu à 16 ans et m’a marqué à jamais, comme tous ceux qui l’ont lu… mais rougir n’est peut-être pas le bon mot !

Celui qui vous dérange ?

Hellboy in hell de Mignola : je suis hanté par ces deux tomes ultra sombres, je n’arrête pas de les relire et je ne sais pas pourquoi, une BD vraiment possédée.

Celui qui vous obsède ?

Terre des hommes d’Antoine de Saint Exupéry : un livre à l’équilibre parfait que j’aimerais réussir à atteindre un jour dans mes propres livres ! Je le relis tous les ans.

Celui qui vous fait rire ?

Route vers l’Enfer de Goossens, ce livre contient certains des dessins les plus drôles jamais exécutés par un humain. Notamment dans la scène où le père noël se fait humilier par de jeunes freluquets, je pleure de rire à chaque fois.

Celui qui vous fait pleurer ?

Mermoz de Joseph Kessel ? Quand il raconte la mort de son ami et qu’il fait la traversée en bateau de l’Atlantique sud en imaginant son avion dans le ciel.

Celui qui vous console ?

Aucun stress ni chagrin ne résiste à la lecture des Bijoux de la Castafiore. C’est une perfection totale !

Celui que vous n’avez pas compris ?

L’ensemble des comics Marvel : je n’arrive pas à les lire, c’est l’enfer.

Celui que vous voulez lire depuis des années, sans jamais y parvenir ?

Ulysse de James Joyce : j’ai prévu de réessayer cette année pour la dixième fois !

À lire aussi

À lire aussi

Entretien
25 déc. 2021

Les livres de Stanislas Nordey

Découvrez la rencontre digitale !

Vidéo
10 juin 2021

Riad Sattouf

Article rédigé par
Sophie Benard
Sophie Benard
Journaliste