Actu

Plainte rejetée pour Spencer Elden, le nouveau-né de la pochette de Nevermind de Nirvana

05 janvier 2022
Par Félix Tardieu
Pochette album de "Nevermind" (1991), l'album culte de Nirvana
Pochette album de "Nevermind" (1991), l'album culte de Nirvana ©Stefano Chiacchiarini / Shutterstock.com

Le célèbre nourrisson, aujourd’hui âgé de trente ans, avait déposé plainte l’été dernier contre le groupe, anciennement emmené par Kurt Cobain, pour « pornographie infantile ».

C’est certainement l’une des pochettes les plus célèbres de tous les temps. Immergé dans une piscine de Pasadena, un nouveau-né se dirigeant vers un billet de un dollar accroché à un hameçon a marqué l’imaginaire de toute une génération. La plainte déposée par Spencer Elden – âgé de quatre mois à l’époque du cliché – en août 2021 à l’encontre du célèbre groupe de grunge américain Nirvana (dissout après la mort tragique de son leader Kurt Cobain en 1994) a été déboutée par un juge californien ce lundi 3 janvier. En effet, le plaignant avait jusqu’au 30 décembre pour faire appel de la motion de rejet déposée par les avocats du groupe, selon qui Spencer Elden aurait profité de sa célébrité à maintes reprises, recréant la pochette iconique à l’occasion de plusieurs dates anniversaires de Nevermind (le deuxième album du groupe, écoulé à plus de 30 millions d’exemplaires) allant jusqu’à se faire tatouer la pochette sur le torse, à signer des albums dédicacés avant de les revendre sur eBay ou encore à se produire dans un talk-show vêtu d’une grenouillère parodique.

Spencer Elden reproduisant la fameuse pochette de Nevermind ©JOHN CHAPPLE/SPLASH NEWS

« Le groupe a usé de cette pornographie infantile en plaçant Spencer Elden comme élément central de leur stratégie promotionnelle (…) L’enfant pose de manière sexuellement provocante dans le but de faire gagner en notoriété le groupe, augmenter ses ventes et attirer l’attention médiatique », s’étaient offusqués les avocats du plaignant. Le trentenaire – dont les parents auraient à l’époque reçu la somme de 200 dollars en échange du fameux cliché – réclamait alors 150 000 dollars de dommages et intérêts aux membres restants de Nirvana ainsi qu’à Courtney Love, la veuve de K. Cobain, et à Kirk Weddle, le photographe du groupe, affirmant avoir subi une « détresse psychologique extrême et permanente avec des manifestations physiques » qui auraient considérablement pesé sur son parcours de vie.

Le 22 décembre dernier, les légataires de Nirvana – à commencer par Dave Grohl, le batteur de Nirvana, qui fondera les Foo Fighters après la mort de Cobain, et Krist Novoselic, bassiste historique du groupe – ont logiquement déposé une demande de rejet à laquelle l’équipe juridique de Spencer Elden n’a pas répondu dans les délais impartis. Fernando M. Olguin, le juge en charge de l’affaire, a ainsi décidé de débouter Spencer Elden de sa plainte. Ses avocats ont à présent dix jours pour déposer une nouvelle plainte, sans quoi l’affaire sera définitivement close. Beaucoup de bruit pour rien, diront certains.

À lire aussi

Article rédigé par
Félix Tardieu
Félix Tardieu
Journaliste
Pour aller plus loin