Article

Noël : 8 livres pour comprendre les enjeux actuels et futurs du numérique

19 décembre 2021
Par Kesso Diallo
Les enjeux du numérique.
Les enjeux du numérique. ©sdecoret / Shutterstock

Voici une petite sélection pour comprendre le monde d’aujourd’hui et appréhender celui de demain.

1 Dans la tête de Juliette, pour aider les jeunes dans leurs usages du numérique

Les jeunes sont nombreux à disposer d’un smartphone très tôt. D’après l’étude Born Social de 2020, 87 % des enfants de 12 ans en avaient un en 2020. Ce petit appareil électronique leur permet de parler avec leur famille et amis, de naviguer sur Internet et les réseaux sociaux, ou encore de regarder des vidéos. Cependant, ils ne sont pas conscients des risques posés par le numérique. Captation de l’attention et des données, algorithmes de recommandation, fake news, cyberharcèlement… Pour sensibiliser les pré-adolescents et les adolescents, le Centre pour l’éducation aux médias et à l’information (Clemi) propose Dans la tête de Juliette.

©CLEMI

À travers cette fille de 16 ans, cette bande dessinée interroge le rapport des jeunes aux écrans, notamment à leur smartphone. La BD les plonge littéralement dans la tête de l’adolescente avec trois mini-Juliette représentant ses différentes facettes : l’impulsive, la prudente et l’experte. Ces dernières font tout pour aider cette accro du smartphone à retenir son texte pour la pièce de théâtre dans laquelle elle s’apprête à jouer le soir même. De leurs conversations émanent des questions et des débats, ainsi que des explications sur le numérique. Avec cette BD, le but du Clemi est d’aider les jeunes à devenir des acteurs conscients et responsables de leurs usages numériques, tout en évitant le caractère moralisateur des discours de prévention sur le sujet.

Dans la tête de Juliette, Clemi, Réseau Canopé, 2020, gratuit.

2 Derrière les écrans – Les Nettoyeurs du Web à l’ombre des réseaux sociaux, pour sensibiliser le public sur l’activité des modérateurs

Qu’elle soit automatique ou humaine, la modération sur les réseaux sociaux fait souvent l’objet de critiques. Récemment, c’est Facebook qui a été sous le feu des projecteurs pour son manque d’effectifs, notamment dans les pays sensibles. « Travailleurs de l’ombre », « nettoyeurs du Web », ce sont là deux expressions parmi d’autres pour qualifier ces modérateurs, dont le travail consiste à regarder des contenus perturbants pour nous permettre de les éviter. Entre les propos haineux, le cyberharcèlement ou la pédocriminalité, ils sont constamment exposés à des séquelles psychologiques.

©La Découverte

Importantes, mais invisibles, ces personnes sont au centre du livre de Sarah T. Roberts, chercheuse et enseignante en sciences de l’information à l’université de Californie à Los Angeles. Son ouvrage est le fruit d’une enquête démarrée il y a plus d’une décennie, avec des dizaines d’entretiens menés dans la Silicon Valley, l’Iowa, le Canada et les Philippines. À une époque où les réseaux sociaux vantent les mérites de leurs intelligences artificielles pour modérer les contenus, ce sont toujours des humains qui se cachent derrière les écrans. Avec son livre, Sarah T. Roberts cherche ainsi à « mettre un terme à cette invisibilité en plaçant ces travailleurs et leur travail sur le devant de la scène ».

Derrière les écrans – Les Nettoyeurs du Web à l’ombre des réseaux sociaux, Sarah T. Roberts, La Découverte, 2020, 22,90 €.

3 Les algorithmes font-ils la loi ?, pour comprendre la régulation des algorithmes

À une période où le monde s’interroge sur le pouvoir des algorithmes, notamment avec les récentes révélations des Facebook Files, Aurélie Jean aborde le sujet avec une simple question : « Les algorithmes font-ils la loi ? » Elle insiste sur le fait que ces derniers ne sont pas responsables. Lorsqu’ils commettent des erreurs, le fautif reste l’humain qui les a conçus et les alimente avec des données parfois biaisées. En 2015, si l’algorithme de reconnaissance d’images de Google a confondu des personnes afro-américaines avec des gorilles, c’est ainsi à cause de la firme qui l’a entraîné avec des données biaisées. Face à ces scandales, l’autrice souligne la nécessité, pour les concepteurs, de tester leurs systèmes avant leur conception, mais aussi après, lorsqu’ils sont entre les mains des utilisateurs.

©Éditions de l'Observatoire

Si la question du pouvoir des algorithmes se pose, ce n’est pas le cas de celle relative au besoin d’une loi pour encadrer leur développement et leurs usages. À ce propos, Aurélie Jean alerte les législateurs sur des textes qui, en étant trop restrictifs, brideraient l’innovation, alors que celle-ci doit être encouragée. Par ailleurs, il sera nécessaire que ces lois soient souples et anticipatrices, tenant compte des progrès de l’intelligence artificielle.

Les Algorithmes font-ils la loi ?, Aurélie Jean, Éditions de l’Observatoire, 2021, 20 €.

4 Les Décodeuses du numérique, pour inspirer les futures chercheuses et ingénieures du numérique

Intelligence artificielle, cybersécurité, réalité virtuelle, données… le numérique est composé de divers domaines. Une diversité qui n’est pas reflétée par les personnes travaillant dans ce milieu, qui sont majoritairement des hommes. D’après le syndicat Syntec Numérique, seulement 27,9 % de femmes y travaillent actuellement en France. Si elles sont si peu, c’est notamment à cause des stéréotypes de genre, qui associent le numérique aux hommes. Pour changer cela, le Centre national de la recherche scientifique (CNRS) a récemment publié Les Décodeuses du numérique, une bande dessinée s’adressant aux jeunes de façon ludique. Objectif : mettre en avant la diversité des recherches dans ce milieu et contribuer à briser les stéréotypes dissuadant les femmes de s’engager dans cette voie.

©CNRS

Pour réaliser cette BD, le CNRS a interviewé 12 chercheuses, enseignantes-chercheuses et ingénieures dans les sciences du numérique. Elles se sont exprimées sur leurs problématiques scientifiques, leur parcours, leur déclic pour une carrière dans la science et la recherche, et leur ressenti sur la place des femmes en informatique. La BD se présente ainsi sous forme de 12 portraits, qui commencent tous de la même manière : « Bonjour ! Je m’appelle (…), j’ai (…) ans et je suis (…) ». Une introduction qui fait beaucoup penser à l’école. On découvre ainsi l’histoire d’Anne-Cécile Orgerie, qui veut une informatique plus verte, de Lucile Sassatelli, une super-chercheuse en réalité virtuelle ou de Françoise Conil, qui code pour un monde meilleur.

Les Décodeuses du numérique, Léa Castor, Célia Esnoult et Laure Thiebault, CNRS Éditions, 2021, 6 €.

5 L’Intelligence artificielle dans le monde d’aujourd’hui, pour comprendre les bénéfices de cette technologie

Technologie, santé, emploi… L’intelligence artificielle (IA) est présente dans de nombreux domaines de la société. Elle reste pourtant méconnue, voire crainte par certains. « À tort, l’IA a souvent été considérée comme l’incarnation d’un être crée ex nihilo dans l’ambition de remplacer l’espèce humaine », explique Badr Boussabat dans l’introduction de son dernier ouvrage. Par le biais de ce dernier, cet expert en IA veut permettre au lecteur de comprendre comment cette technologie peut améliorer notre présent. Il parcourt ainsi plusieurs champs de la société où elle intervient pour analyser ses effets positifs pour l’humanité, comme dans le milieu de la santé.

©Éditions Luc Pire

Bien que l’IA soit une source d’inquiétude, notamment en France, l’auteur estime qu’avec des réglementations, la société peut progresser en parvenant à distinguer les bénéfices des risques. Cette technologie pourrait permettre de lutter contre le réchauffement climatique ou de combattre les inégalités. Pour Badr Boussabat, il est nécessaire de comprendre l’IA car elle est l’intelligence qui bouleversera la société moderne en profondeur.

L’Intelligence artificielle dans le monde d’aujourd’hui, Badr Boussabat, Éditions Luc Pire, 2021, 14 €.

6 Le Futur des espèces – Comment les cryptomonnaies vont bouleverser la société, pour tout comprendre à la cryptomonnaie

Difficile aujourd’hui de ne pas entendre parler des cryptomonnaies. Elles s’invitent dans les jeux vidéo, les cinémas, l’art. Des pays les adoptent comme monnaie officielle alors que d’autres désirent s’en passer. Entre le bitcoin, la blockchain ou la gouvernance décentralisée, on se perd rapidement. Le livre rédigé par Emilie Raffo, une spécialiste du sujet, vise justement à éclairer les lecteurs en vulgarisant ces grands concepts de la cryptoéconomie.

©Dunod

Censé permettre de tout comprendre sur ce domaine, il explique tout d’abord le concept du Bitcoin. On découvre ainsi que l’origine de cette première cryptomonnaie remonte à fin 2008, avec la publication d’un livre blanc par son créateur connu sous le pseudonyme de Satoshi Nakamoto. Dès son invention, son fondateur souhaitait que ce « système de cash électronique » n’appartienne à personne, pas même à lui. C’est pour cette raison qu’il n’a jamais dévoilé sa véritable identité. En près de 250 pages, Emilie Raffo revient aussi sur les risques et opportunités des cryptomonnaies, ainsi que leurs enjeux sociétaux. Le but : permettre au lecteur de se faire son propre avis sur la forme de la monnaie de demain.

Le Futur des espèces – Comment les cryptomonnaies vont bouleverser la société, Emilie Raffo, Dunod, 2021, 19,90 €.

7 Plus vite que le futur – Comment les technologies vont bouleverser nos vies, pour découvrir le monde de demain

Avec cet essai, Peter Diamandis et Steven Kotler explorent « la capacité de la technologie à repousser les limites du possible et à transformer le monde ». Il est considéré comme le dernier d’une trilogie. Dans Abundance, ils abordaient la façon dont l’accélération technologique démonétise et démocratise l’accès à différentes ressources, tout en permettant aux individus de s’attaquer à des défis comme la pauvreté. Ils ont ensuite relaté la manière dont quelques entrepreneurs ont exploité les technologies pour créer des entreprises changeant le monde avec BOLD. Dans ce troisième volet, les auteurs expliquent comment la digitalisation et la convergence des technologies vont bouleverser toutes les facettes de notre quotidien, de l’éducation aux finances, en passant par la santé ou les transports. Que deviendra le smartphone quand l’intelligence artificielle rencontrera l’impression 3D ? Que deviendra la réalité virtuelle quand elle croisera la blockchain ?

©Diateino Eds

Convaincus que les technologies nous promettent richesses et surprises, les auteurs commencent par évoquer les principales tendances à la convergence pour ensuite aborder leur impact sur nos vies, avec l’alimentation de demain, les systèmes de santé ou encore l’industrie du divertissement.

Plus vite que le futur – Comment les technologies vont bouleverser nos vies, Peter Diamandis et Steven Kotler, Diateino, 2021, 23 €.

8 Tendre vers la sobriété numérique, pour comprendre l’impact du numérique sur l’environnement

Environ 36 milliards de smartphones, ordinateurs, box, objets connectés et autres appareils. Voici de quoi est composé l’univers numérique, pour un poids de 225 millions de tonnes, soit l’équivalent de 180 millions de voitures. Le numérique est une ressource essentielle aujourd’hui. Pourtant, les usages qu’on en fait sont susceptibles de mener à sa disparition. Dans son dernier livre, l’ancien journaliste Frédéric Bordage met en garde le public à ce propos : « Au rythme actuel, cette ressource sera épuisée dans trente ans. » Face à cette menace, il préconise la sobriété numérique, une démarche consistant notamment à modérer ses usages numériques quotidiens.

©Actes Sud

Sous forme de guide, il donne les clés pour comprendre et réduire notre empreinte numérique environnementale, ainsi que les risques d’addiction. En effet, au-delà des dégâts sur la planète, la production et la consommation des appareils et services numériques ont aussi un impact sur notre santé. On développe des troubles obsessionnels compulsifs : on consulte plusieurs fois par jour nos mails, on ne peut s’empêcher de regarder notre smartphone quand on reçoit une notification… Nous avons aussi tendance à nous suréquiper. Alors que Noël approche, ce livre d’une soixantaine de pages pousse à remettre en question la consommation d’appareils et de services numériques pour retrouver une certaine sérénité.

Tendre vers la sobriété numérique, Frédéric Bordage, Actes Sud, 2021, 10 €.

Lire aussi

Article rédigé par
Kesso Diallo
Kesso Diallo
Journaliste