Actu

Queer : le rap LGBQT+ donne de la voix dans un documentaire estampillé BrutX

06 décembre 2021
Par La rédaction
<i>Queer</i> : le rap LGBQT+ donne de la voix dans un documentaire estampillé BrutX
©BrutX

Dans Queer, la journaliste documentaire Sara Kheladi tend le micro à trois rappeuses queer qui tentent de s’imposer sur une scène musicale encore majoritairement occupée par les homme et régulièrement pointée du doigt pour son homophobie et sa misogynie.

Dans ce documentaire proposé par BrutX, Sara Kheladi retrace les trajectoires atypiques de trois rappeuses, Shani Da Flava, Turtle White et Lalla Rami, et leur lutte quotidienne pour se faire une place dans un rap game verrouillé et encore peu enclin à laisser les femmes y dérouler leur flow. L’une après l’autre se confient face caméra sur leurs débuts, leur conception du rap et la perception de leur identité. Qu’elles soient lesbiennes, bi ou trans, les trois rappeuses ne s’embarrassent pas des regards réprobateurs et sont avant tout féministes : chacune à sa manière, elles versent leurs combats dans leurs textes.

Les interviews sont ainsi ponctuées d’images d’archives, d’extraits de sessions d’enregistrement, de moments plus intimes passés en famille ou de simples instants de joie lorsqu’elles se retrouvent toutes les trois pour produire un nouveau son. Un portrait intime et savoureux qui ne force jamais le trait et laisse la voie libre aux artistes de demain.

Prenant ses racines sur la scène alternative du rap gay américain des années 1990 et de la «ball culture», le rap « queer » – terme originellement péjoratif, qui signifie « étrange » ou « tordu », repris à son compte par la communauté LGBQT+ – prend toute son ampleur dans les années 2010, avec les coming out de stars du hip-hop telles qu’Azaelia Banks, Angel Haze ou Frank Ocean. La scène du rap queer est aujourd’hui portée par des figures comme Brooke Candy, Young M.A, Mykki Blanco ou Lil Nas X, dont le morceau Old Town Road détient le record de longévité au sommet du Billboard Hot 100. 

©BrutX

L’intégralité du documentaire est à retrouver dès ce soir 21h10, en exclusivité sur L’Éclaireur Fnac à l’occasion du Fnac Live Paris 2021, qui débute aujourd’hui et se poursuit jusqu’à demain !

Trois rappeuses à suivre

Shani Da Flava : après un premier single, DAMN, dévoilé sur Soundcloud en 2019, la rappeuse de 21 ans enchaîne avec un titre plus mystique, Yuck, suivi de l’EP Guap/Ka-ching!. Elle se met en scène dans des clips à l’esthétique soignée, avec des morceaux à la fois provocants et savoureux s’inscrivant dans une démarche militante.

Turtle White : Haïtienne d’origine, elle se lance dans le rap game en 2018 en participant à des concours de freestyle sur Instagram et sera révélée en 2019 par le tremplin Rappeuz. La rappeuse, qui définit son flow comme « lent et nonchalant », figure notamment sur la mixtape Rap2Filles (La Souterraine), première compilation de rap français 100 % féminin.

Lalla Rami : artiste trans d’origine marocaine, elle retrace son parcours de vie dans ses morceaux et notamment la violence du regard masculin sur son identité de genre. Lalla Rami voue une admiration sans faille aux shikhāt, chanteuses et danseuses professionnelles marocaines. Elle a précédemment sorti le morceau 4h20 aux Disques du Lobby, plateforme SoundCloud réservée à la communauté LGBTQI+. On la retrouve en featuring avec Shani Da Flava et Turle White sur le titre Lakali!, à l’occasion du documentaire produit par BrutX.

BrutX, le streaming selon Brut

Des reporters, des créateurs et des artistes de tous les horizons nous racontent le monde d’aujourd’hui comme ils le voient et le vivent. BrutX, ce sont des productions originales divertissantes et engagées qui parlent de tout, librement et différemment.

Pour 4,99 € par mois et sans engagement, BrutX propose de découvrir des documentaires exclusifs, mais aussi des séries, des courts-métrages et des films qui s’ancrent dans les thématiques abordées par Brut. 

L’offre BRUTX est à 1 euro pendant 1 mois avec le code FNACLIVEPARIS.

Article rédigé par