Article

Faire des économies sur ses factures de chauffage grâce aux objets connectés

05 décembre 2021
Contrôler sa consommation d’énergie et son budget à l’aide des objets connectés.
Contrôler sa consommation d’énergie et son budget à l’aide des objets connectés. ©Tado°

Ce poste représente 66 % des consommations énergétiques d’un foyer, selon l’Ademe. En période d’augmentation du prix des énergies, diminuer sa consommation pour maîtriser ses factures ne serait pas de refus. Les objets connectés peuvent justement y contribuer.

Connecter son chauffage permet de concilier confort et économies d’énergie. Comment ? En chauffant juste ce qu’il faut au bon moment, mais en évitant de chauffer des pièces inoccupées ou une maison vide. Les économies permises par les solutions connectées sont désormais reconnues. Pour preuve : grâce au coup de pouce thermostat mis en place par l’État, on peut bénéficier d’une prime de 150 € pour faire installer un thermostat programmable (le devis doit être établi avant le 31 décembre 2021 et les travaux réalisés avant le 30 avril 2022).

Mieux gérer la température pour économiser

Le principe des systèmes de chauffage connectés est simple : il s’agit de régler ou programmer son chauffage pour profiter d’une température confortable quand on est présent et éviter de trop chauffer quand on est absent. En cas d’imprévu, on peut agir sur les réglages, à distance, depuis son smartphone. La plupart sont même compatibles avec l’assistance vocale, ce qui évite de dégainer son mobile quand on est à la maison et qu’on souhaite modifier la température.

Dès lors, on peut se demander si les économies ainsi réalisées sont substantielles, car il n’est pas question de couper totalement le chauffage quand on s’absente pour la journée. L’Ademe estime que grâce à un thermostat programmable, on peut réaliser jusqu’à 15 % d’économies d’énergie de chauffage. En effet, en baissant la température de 1°C, on peut faire 7 % d’économies. On comprend aisément que, sur l’année, les économies possibles sont loin d’être négligeables.

©Nest

Par ailleurs, les solutions de chauffage connectées sont faciles à utiliser et intuitives, le pilotage et la programmation s’effectuant par une application, sur un smartphone ou une tablette. Certains systèmes s’adaptent même tout simplement aux habitudes des utilisateurs pour s’autoprogrammer (grâce à un rapide questionnaire, à des capteurs de présence ou en mémorisant les températures de confort). Tel est le cas par exemple des thermostats connectés Nest Learning 3e Génération ou du Thermostat Intelligent Netatmo.

La gestion pièce par pièce : l’idéal

Certaines solutions font encore mieux et permettent de gérer indépendamment la température dans chaque pièce de la maison, ce qui permet d’optimiser encore la consommation et le confort. En effet, toutes les pièces ne nécessitent pas d’être chauffées à la même température. Par exemple, si l’Ademe recommande de chauffer les pièces de vie comme la salle à manger à 19°C, 16 ou 17°C suffisent dans une chambre d’adulte – on peut donc encore gagner 2 ou 3°C. Et quand les pièces sont inoccupées, par exemple les chambres en journée, on peut encore baisser un peu la température.

Il existe des thermostats connectés compatibles avec tous les systèmes de chauffage : chaudière au gaz, au bois, au fioul, radiateurs électriques, pompe à chaleur, poêle à granulés, plancher chauffant… Certains (comme le Somfy V2) promettent justement d’être compatibles avec la quasi-totalité des solutions de chauffage. Et pour contrôler la température pièce par pièce ou par zones, des solutions existent pour chaque type de chauffage : des modules à installer sur les radiateurs électriques ou des têtes thermostatiques connectées pour remplacer les vannes des radiateurs à boucle d’eau chaude. Netatmo en propose, par exemple, de même que Delta Dore ou encore Tado°.

©Netatmo

Il faut également savoir que certains équipements de chauffage récents (pompes à chaleur, chaudières, radiateurs électriques) sont connectés d’origine, ou bien connectables grâce à l’ajout de modules dédiés prévus par leur fabricant (Atlantic, Thermor, Sauter ou les marques du groupe Muller le prévoient par exemple).

Plus d’intelligence pour optimiser les économies

Grâce à la connectivité, certains de ces appareils gagnent des fonctions intelligentes qui permettent d’optimiser encore les économies. Ils sont capables de couper le chauffage lorsqu’on ouvre une fenêtre, prennent en compte les prévisions météo ou encore le temps nécessaire à chauffer la maison en fonction de la dimension des pièces et de l’isolation. Autre possibilité : l’utilisation de la géolocalisation du smartphone des utilisateurs pour automatiser les changements de température. Enfin, certaines solutions sont en mesure de détecter un fonctionnement anormal pour anticiper les pannes, une fonctionnalité par exemple proposée (sur abonnement) par le thermostat Tado° V3+.

À lire aussi

Article rédigé par
Alexandra Bellamy
Alexandra Bellamy
Journaliste