Actu

Vous ne devinerez jamais combien Apple verse à OpenAI pour utiliser ChatGPT

14 juin 2024
Par Pierre Crochart
Vous ne devinerez jamais combien Apple verse à OpenAI pour utiliser ChatGPT
© Apple

Indices : c’est moins cher qu’un Vision Pro, qu’un iPhone, qu’une Apple Watch… qu’un café en terrasse ou même qu’un bonbon à la confiserie du coin.

À en croire les révélations du journaliste Mark Gurman de Bloomberg, Apple ne verserait strictement rien à l’éditeur de ChatGPT pour intégrer son chatbot au sein d’iOS 18 et de macOS Sequoia à la rentrée prochaine. Un pari qui paraît aussi invraisemblable que vertueux pour les deux partis.

Rendre ChatGPT indispensable

Apple ne confirmera ou n’infirmera sans doute jamais l’information. Mais lorsqu’on sait que Google verse environ 20 milliards de dollars par an à Apple pour faire de Google le moteur de recherche par défaut sur iPhone, l’accord qui aurait été noué entre la firme à la pomme et OpenAI a de quoi étonner.

Car si Apple ne verse rien à l’éditeur de ChatGPT, l’inverse serait vrai également. D’après le journaliste, les deux entreprises seraient simplement tombées d’accord sur le fait qu’elles ont besoin l’une de l’autre. D’un côté, Apple n’a pas eu assez de temps pour développer un modèle de langage suffisamment performant pour répondre à toutes les requêtes auxquelles les utilisateurs et utilisatrices se sont habitués, à force d’utiliser ChatGPT depuis un an ; de l’autre, OpenAI cherche à maximiser ses revenus en attirant un maximum de personnes vers sa formule payante (22,99 € par mois).

En effet, ChatGPT sera intégré nativement à Apple Intelligence, la suite d’outils d’intelligence artificielle développée par Apple. Siri, notamment, pourra interroger le chatbot d’OpenAI dans les moments où il n’est pas capable de fournir une réponse satisfaisante. Apple a déjà annoncé qu’un compte ChatGPT ne sera pas requis pour cet usage. En revanche, les abonnés à ChatGPT Plus pourront lier leur compte pour profiter des fonctionnalités additionnelles (nombre de requêtes quotidiennes plus important, génération d’images via Dall-E, analyse de documents, etc.).

Apple ne veut pas s’enfermer avec ChatGPT

Cet échange de bons procédés n’est pas innocent pour autant. Apple a été très clair à ce propos durant cette semaine de WWDC (sa conférence annuelle dédiée aux développeurs, pendant laquelle il a dévoilé Apple Intelligence) : ChatGPT ne sera pas l’unique modèle de langage utilisable sur iPhone, iPad et Mac.

Craig Federighi, vice-président senior d’Apple, a d’ailleurs clairement cité Google Gemini lors d’une session de questions-réponses après la conférence d’ouverture de la WWDC. On comprend alors qu’Apple ne veut pas s’enfermer dans des contrats trop verrouillés avec OpenAI pour le moment.

L’intelligence artificielle générative et grand public est en effet un domaine encore très instable et en ébullition. Il apparaît plutôt sage de ne pas vouloir mettre tous ses œufs dans le même panier. En particulier pour une entreprise comme Apple, qui a fait de la protection des données personnelles de ses clients une priorité ces dernières années. Confidentialité et IA ne font pas (encore ?) très bon ménage.

À lire aussi

Article rédigé par
Pierre Crochart
Pierre Crochart
Journaliste