Actu

Dune : le storyboard mythique s’envole pour plusieurs millions d’euros aux enchères

23 novembre 2021
Par Félix Tardieu
Un des rares exemplaires du storyboard du film maudit d'Alejandro Jodorowsky
Un des rares exemplaires du storyboard du film maudit d'Alejandro Jodorowsky ©Christie's

Le Dune rêvé par Alejandro Jodorowsky est certainement le plus célèbre des films de science-fiction… à n’avoir jamais existé. Un exemplaire du storyboard, illustré par Moebius et H.R Giger, était mis aux enchères ce lundi chez Christie’s et a été adjugé 2,6 millions d’euros.

Le célèbre storyboard, dont il ne resterait qu’une poignée d’exemplaires connus (dont un en possession de Jodorowsky), était estimé entre 25 000 et 35 000 euros et s’est finalement envolé à pas moins de 2,6 millions d’euros, confirmant une fois de plus le statut mythique de cet objet dans l’Histoire du cinéma. Imprimé en 1975, le storyboard de Dune constituait à la fois un document de travail et un outil promotionnel pour convaincre les studios, ce qui explique qu’il n’en reste aujourd’hui que quelques rares exemplaires. Ce storyboard constitue la trace ultime de la vision dantesque et démentielle que le réalisateur d’El Topo (1970) et de La Montagne Sacrée (1973) a eu pour l’adaptation du roman culte de Frank Herbert sorti en 1965. A l’époque, Jodorowsky prévoyait un film révolutionnaire et expérimental, long d’une dizaine d’heures, affichant des costumes grandioses et des décors monumentaux, avec une bande originale psychédélique des Pink Floyd et certainement le casting le plus loufoque jamais imaginé : Mick Jagger, David Carradine, Orson Welles, Alain Delon ou encore Salvador Dali dans la peau de l’Empereur Shaddam IV qui, dans son extravagance, acceptera le rôle à condition de devenir l’acteur le mieux payé de tous les temps.

Design de vaisseau par H.R Giger pour le Dune de Jodorowsky ©Christie’s

Faute de financements, le projet démesuré de Jodorowsky ne verra finalement jamais le jour. Il n’en subsistera que cette bible de travail mythique et ses 268 planches de dessins réalisées par Moebius, dépeignant le film de Jodorowsky plan par plan, qui accède aujourd’hui au rang de véritable objet d’art. Un storyboard qui a circulé dans les couloirs des studios hollywoodiens pendant des années, inspirant directement certains films devenus cultes comme Star Wars (George Lucas, 1977) ou Alien (Ridley Scott, 1979), pour lequel le graphiste suisse H.R Giger créera la célèbre créature et son vaisseau.

Dessin réalisé par Moebius (Jean Giraud) pour le Dune de Jodorowsky représentant ici les Atréides et les Harkonnen, les deux maisons rivales du roman de Frank Herbert ©Christie’s

La vente de ce storyboard tire certainement parti de l’engouement actuel autour de Dune, dont l’adaptation signée Denis Villeneuve a rapporté plus de 360 millions de dollars au box-office mondial. Plus récemment, la maison d’édition Les Humanoïdes associés annonçait le projet d’adaptation de L’Incal, la BD culte signée Jodorowsky et Moebius, par Taika Waititi (réalisateur de Jojo Rabbit et Thor : Ragnarok). Une bande-dessinée pour beaucoup inspirée des idées présentes dans le storyboard de Dune et qui influencera elle aussi de nombreuses œuvres de science-fiction, à commencer par Le Cinquième Élément (Luc Besson, 1997), qui sera d’ailleurs accusé de plagiat par les créateurs de L’Incal. De nombreux extraits du storyboard sont visibles dans Jodorowsky’s Dune, le documentaire hallucinant réalisé par Frank Pavich.

À lire aussi

Article rédigé par
Félix Tardieu
Félix Tardieu
Journaliste
Pour aller plus loin