Actu

Call of Duty : ce qu’il faut savoir sur le jeu Black Ops 6, qui sortira cette année

24 mai 2024
Par Quentin Lewis
Sorti en 2010, “Call of Duty Black Ops” reste l'un des plus populaires de la saga.
Sorti en 2010, “Call of Duty Black Ops” reste l'un des plus populaires de la saga. ©Activision

Le Call of Duty nouveau est bientôt arrivé ! Si nous savons que le jeu est bel et bien prévu pour cette année, peu d’informations sont disponibles à son sujet. L’Éclaireur a décidé de mettre en lumière celles que nous avons en main, d’autant que plusieurs d’entre elles sont délibérément occultes.

Activision a décidé de promouvoir le prochain jeu de la série Call of Duty à travers une campagne de promotion particulièrement audacieuse et délibérément cryptique. Si peu d’informations ont été révélées à son sujet, les publicités mystérieuses sont bien plus riches en informations qu’elles n’y paraissent. Retour sur un jeu qui s’annonce dans la lignée de ses prédécesseurs.

Sous couvert d’obscurité

Véritable incontournable du jeu de guerre, le premier Call of Duty avait fait l’effet d’un Panzer lorsqu’il était apparu sur le devant de la scène des FPS en 2003, jusqu’alors dominée par des œuvres vidéoludiques qui lorgnaient plutôt du côté de l’imaginaire (à l’instar des Doom, Unreal Tournament et autres Star Wars: Dark Forces).

Ce premier jeu de la franchise Activision se démarquait par son approche « réaliste » de la guerre. Et si Battlefield premier du nom avait déjà fait son apparition sur les écrans de télévision des gamers du monde entier un an auparavant, Call of Duty allait tout écraser sur son passage. Puis, en 2010 paraissait le premier Black Ops et, là encore, la série allait réinventer ce que nous attendions d’un tel jeu.

À partir de
69,99€
En stock
Acheter sur Fnac.com

En effet, celui-ci nous entraînait dans les volutes de fumée de la guerre froide. Une époque sombre où chaque ombre pouvait cacher une vérité terrifiante et où la frontière ténue entre alliés et ennemis était plus trouble que jamais. Dès les premières minutes du jeu, nous étions propulsés dans un tourbillon de violence et de trahison. L’ambiance y était lourde et suffocante, et chaque mission était une plongée dans l’inconnu.

Le sixième volet ne semble pas déroger à cette règle à en juger par les nombreux teasers, qui montrent de nombreux monuments américains emblématiques vandalisés (dont les têtes du mont Rushmore), indiquant que ces symboles de démocratie ne sont pas aussi vertueux qu’il y paraît. La découverte du mot Gulf écrit en orange par certains fins limiers sur Twitter semblerait confirmer les rumeurs selon lesquelles la guerre du Golfe serait au centre de ce sixième Black Ops.

Nous aurons plus d’informations le 9 juin prochain lors de l’événement qui suivra la conférence Xbox Games Showcase, programmée à 19 heures (heure française).

À lire aussi

Article rédigé par