Actu

Le premier film de l’Histoire à être tourné dans l’espace a pris son envol

05 octobre 2021
Par Félix Tardieu
Yulia Peresild, la première actrice de l'Histoire à tourner premier film dans l'espace. ©Andrey Shelepin / Roscomos / AFP

Hollywood peut s’en mordre les doigts : dans la sempiternelle course à l’espace, la Russie vient de faire un grand pas. Une capsule Soyouz a décollé en direction de la Station spatiale internationale avec à son bord une équipe réduite qui aura 12 jours pour boucler le premier film à être tourné dans l’espace.

Après de longs mois de préparation, le réalisateur Klim Shipenko et l’actrice Ioulia Peressild se sont envolés à bord d’une fusée Soyouz pour rejoindre Thomas Pesquet et ses camarades au sein de la Station spatiale internationale, qui orbite actuellement autour de la Terre à une vitesse de 28 000 km/h. Dans le secteur russe de la station, l’actrice et son metteur en scène vont s’atteler à la réalisation d’un film intitulé Le Défi. Yulia Peresild y incarnera une chirurgienne dont la mission est de venir en aide à un astronaute en mauvaise posture… Ces derniers ont été soumis à un entraînement intensif pour pouvoir prendre part à cette mission, dans un temps nettement plus court que les astronautes. En raison de la taille réduite de l’équipe, le réalisateur aura plusieurs casquettes puisqu’il devra lui-même s’occuper du cadrage, du maquillage et de l’éclairage. Le film devrait normalement durer une quarantaine de minutes et on imagine que celui-ci se passera bien d’effets spéciaux… 

La course à l’espace définitivement (re)lancée

Interrogé par France Inter sur l’arrivée de ses nouveaux compagnons, Thomas Pesquet a néanmoins émis quelques réserves quant à l’utilité du projet : “Est-ce que c’est une bonne idée ? Je ne suis pas convaincu. Par rapport à ce que l’on peut faire en studio. Quand on voit Gravity, le film est hyper réaliste. Pourtant, ils n’étaient pas dans l’espace. On peut faire des scènes en vol paraboliques, des effets spéciaux par ordinateurs”. Comme il le souligne ensuite, il suffirait que les deux voyageurs tombent malades au début du séjour pour que le projet soit aussitôt compromis… Si le budget du film n’a pas été dévoilé, les producteurs russes – parmi lesquels compte le directeur de Roscosmos, l’agence chargée du programme spatial russe – ne comptent certainement pas s’arrêter en si bon chemin.

La Russie s’inscrit ainsi dans la course au tourisme spatial qui va bon train et entend concurrencer directement SpaceX, l’entreprise créée par Elon Musk, censée prochainement propulser Tom Cruise et son réalisateur Doug Liman (La mémoire dans la peau, Edge of Tomorrow) dans l’espace. De son côté, Blue Origin (la start-up de Jeff Bezos) a tout récemment annoncé que William Shatner, 90 ans, l’iconique capitaine Kirk de la saga Star Trek, rejoindrait l’équipage de la fusée New Shepard qui décollera le 12 octobre prochain, faisant de lui la personne la plus âgée à prendre part à un vol spatial.

À lire aussi

Article rédigé par
Félix Tardieu
Félix Tardieu
Journaliste
Pour aller plus loin