Article

La vapeur, une solution naturelle pour désinfecter son intérieur, du sol au plafond

08 octobre 2021
Le balai vapeur Shark 26003EU. ©Shark

Entre prise de conscience de la présence de microbes et envie de mieux entretenir un intérieur dans lequel nous passons plus de temps, la pandémie a fait évoluer nos habitudes. La vapeur se présente comme une solution de nettoyage naturelle pour lutter contre les virus, bactéries et germes. Et ses usages sont multiples.

Les habitudes des Français ont évolué : depuis le début de la crise sanitaire, 55 % d’entre eux se déclarent plus soucieux de la propreté générale de leur logement (étude Trajectoires, le baromètre du Gifam). Cela passe par la propreté des sols, l’hygiène des vêtements, du linge de maison et même de la vaisselle. Certains ont d’ailleurs abusé des produits d’entretien et autres désinfectants. Durant la pandémie, l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) ainsi que les centres antipoison ont déploré de nombreuses intoxications liées à leur utilisation. Mais d’autres consommateurs ont opté pour une solution plus naturelle : la vapeur.

Adieu virus, bactéries, germes et allergènes

Grâce à sa température élevée, la vapeur d’eau assure une véritable désinfection des surfaces et des textiles. Elle élimine une grande partie des germes, virus et bactéries, ainsi que les allergènes comme les acariens. Pour rassurer les consommateurs, certains fabricants ont d’ailleurs fait certifier l’efficacité de leurs appareils par des laboratoires indépendants. Exemple de Calor : des tests externes ont mis en évidence la capacité de son défroisseur vapeur Cube à éliminer jusqu’à 99,9 % des bactéries et virus. Idem chez Laurastar, dont le défroisseur nomade Iggi supprime 99,9 % des virus « dont le coronavirus » et 100 % des acariens sur les textiles et objets. Quant à la marque d’électroménager Beko, elle a lancé une gamme HygieneShield dédiée à la désinfection, dont les appareils utilisent notamment de la vapeur (par exemple le lave-linge, le lave-linge séchant et le lave-vaisselle). Là encore, l’efficacité sur les bactéries et virus, supérieure à 99%, est certifiée par un laboratoire indépendant (Airmid).

Sèche-linge Beko HygieneShield DS9210GA0WHT.©Beko

Un nettoyage naturel des sols

Balais et autres nettoyeurs vapeur, qui assurent le nettoyage des sols, rencontrent un succès grandissant (en particulier les balais). En plus de traquer les virus, bactéries et germes, grâce à sa température élevée, la vapeur possède aussi d’autres vertus, parmi lesquelles sa capacité à dissoudre les taches et la graisse.

Les balais et nettoyeurs vapeur permettent donc un lavage complet des sols durs (carrelage, parquet, linoléum…), sans aucun produit d’entretien. Si l’on dispose de l’accessoire adéquat, on peut également nettoyer les tapis et les moquettes. Cette solution est économique, puisqu’elle permet de se passer de produits d’entretien. Elle se révèle également écologique, puisqu’on se dispense de détergents contenant souvent des substances chimiques. Les personnes allergiques et les parents de jeunes enfants apprécieront tout spécialement de faire disparaître de leur quotidien ces produits souvent irritants pour les bronches et la peau.

Le balai vapeur Shark 26003EU.©Shark

Désinfecter du sol au plafond

Mais il n’y a pas de raison de cantonner l’utilisation de la vapeur aux sols. Certaines marques commercialisent des nettoyeurs ou balais vapeur fournis avec de nombreux accessoires qui les rendent polyvalents. C’est le cas de spécialistes comme Polti (notamment avec sa gamme de nettoyeurs/aspirateurs Unico et ses balais vapeur Vaporetto) ou Black & Decker qui va jusqu’à commercialiser des modèles livrés avec une quinzaine d’accessoires.

Grâces à de tels accessoires, ces appareils se proposent de nettoyer la quasi-totalité des surfaces, toujours sans produits d’entretien : vitres, carrelages de salle de bains et toilettes, miroirs, robinetterie, table de cuisson, four, plan de travail de cuisine et salle de bains, literie, canapé en tissu… Il faut juste éviter d’utiliser la vapeur sur les surfaces délicates comme le mobilier verni ou certains parquets anciens.

Sans oublier les vêtements et textiles

Plusieurs types d’appareils électroménagers utilisent de la vapeur pour désinfecter les vêtements et textiles. L’intérêt est alors triple puisque, du même coup, cela défroisse et élimine les odeurs. Ce procédé est exploité depuis bien longtemps sur certains lave-linge et sèche-linge, la vapeur étant utilisée pour des programmes de défroissage, anti-allergies, dédiés aux vêtements d’enfants ou pour des cycles de rafraîchissement (désodorisation et défroissage sans lavage).

Certains fabricants ont aussi développé des défroisseurs vapeur spécifiques, qui ont des aptitudes accrues en matière d’élimination de virus et bactéries grâce à une vapeur diffusée en quantité, à forte pression et haute température (100°C et un peu plus). Elle pénètre ainsi au cœur des textiles, assurant la désinfection des tissus d’ameublement (rideaux, canapé…), de la literie, des vêtements, des objets des bambins comme les doudous…

Le défroisseur vapeur Calor Cube.©Calor

Laurastar, par exemple, promet avec sa vapeur sèche dite DMS (Dry Microfine Steam) de traquer les microbes ainsi que les acariens. Déjà exploitée sur la centrale vapeur Lift, cette technologie équipe aussi le défroisseur nomade Iggi de la marque suisse. Avec sa petite tête fine, il se faufile partout pour assainir aussi bien des jouets d’enfant qu’un casque de moto, un masque en tissu ou une poignée de porte. Calor a également développé le défroisseur Cube dans cette optique de coupler l’assainissement des tissus au défroissage. La marque française propose aussi un défroisseur assainissant nomade baptisé Pure Tex. Ces appareils servent aussi bien à défroisser une chemise sortie de l’armoire qu’à redonner un peu de tenue à une robe, éliminer les odeurs d’une veste portée lors d’une soirée ou désinfecter les textiles et objets du quotidien.

La vaisselle aussi a droit à sa cure de vapeur

Enfin, même les lave-vaisselle utilisent la vapeur. Dans certains cas, il s’agit juste d’un « bain de vapeur » en début de cycle pour désincruster les salissures les plus tenaces. Mais d’autres appareils l’exploitent à des fins de stérilisation, pour la vaisselle de bébé, les biberons… À titre d’exemple, la gamme HygieneShield de Beko évoquée précédemment compte justement un lave-vaisselle au sein duquel la vapeur est utilisée pour faire monter la température de lavage, ainsi qu’en phase de rinçage. La promesse demeure la même, à savoir l’élimination de 99,9 % des virus et bactéries.

Article rédigé par
Alexandra Bellamy
Alexandra Bellamy
Journaliste