Actu

Aussi provocante soit-elle, la série The Idol enregistre des débuts très timides

07 juin 2023
Par Vincent Oms
La série ”The Idol” est sortie le 5 juin sur Prime Video.
La série ”The Idol” est sortie le 5 juin sur Prime Video. ©HBO

Après avoir fait beaucoup parler d’elle pour de plus ou moins bonnes raisons, la série signe un lancement décevant sur HBO.

The Idol avait pourtant empilé les arguments, parfois de façon exagérée, pour assurer sa promotion avant son lancement. Créée par Sam Levinson, déjà auteur de l’ultra-populaire Euphoria qui a fait de Zendaya l’une des stars les plus bankables de Hollywood, elle avait aussi diffusé un parfum de scandale très capiteux.

Le duo formé à l’écran par Abel « The Weeknd » Tesfaye en producteur gourou et Lili Rose-Depp en starlette sur le retour promettait de la transgression à tout prix. Un caractère excessif relevé très tôt par les critiques, qui y voyaient finalement une forme de conformisme plutôt qu’une réelle exploration de nouvelles limites.

Sex doesn’t sell

Avec la diffusion de ses deux premiers épisodes au Festival de Cannes, la série de HBO ne pouvait rêver tremplin plus prestigieux. L’accueil du public cannois a été prometteur, avec cinq minutes de standing ovation à l’issue de la projection, mais les spectateurs de la plateforme ne semblent pas avoir été séduits par la proposition outrancière du show.

Scènes de sexe aussi crues qu’omniprésentes, ambiance toxique et retours négatifs des critiques ont sans doute étouffé les ambitions d’une communication en forme de fanfaronnade. The Weeknd notamment, aussi reconnu dans le monde de la musique que débutant devant les caméras, n’a pas manqué d’afficher son mépris pour les premiers retours mitigés. À tort.

L’euphorie, c’est fini

L’institut de sondage Nielsen a dévoilé les premiers chiffres du lancement, avec 913 000 spectateurs pour ses débuts. Une performance en dessous d’autres sagas cultes de HBO telles que Succession, White Lotus, mais aussi Euphoria. Hors contexte toutefois, ce démarrage n’apparaît pas comme si catastrophique…

Mais avec un tel battage médiatique, sans commune mesure avec la communication ayant entouré les shows précités, la déception est de mise pour le diffuseur. Par ailleurs, la note moyenne attribuée par les critiques et les spectateurs sur le site référence Rotten Tomatoes, avec respectivement 27 et 60%, n’augure pas d’une amélioration à venir. L’idole restera donc probablement déchue.

15€
36€
En stock
Acheter sur Fnac.com

À lire aussi

Article rédigé par
Vincent Oms
Vincent Oms
Journaliste
Pour aller plus loin