Actu

Avec Stella Maris, Cormac McCarthy signe son deuxième livre de 2023

05 mai 2023
Par Edouard Lebigre
L'action de "Stella Maris" se situe dix ans après celle du "Passager".
L'action de "Stella Maris" se situe dix ans après celle du "Passager". ©Éditions de l'Olivier

Après 16 ans d’absence, l’auteur américain est de retour avec son deuxième livre de 2023, la suite du Passager (2023).

À 89 ans, Cormac McCarthy signe son grand retour après 16 ans d’absence. L’auteur avait annoncé la publication de deux romans en 2022, dont Le Passager (De l’Olivier) publié en mars 2023 en France, et Stella Maris (De l’Olivier), suite de ce dernier publiée aujourd’hui. Dix ans après les évènements du premier livre, on retrouve Alicia Western, vingt ans, dans le Wisconsin, à l’occasion d’une thérapie où la jeune américaine tentera de donner les clés de son monde intérieur. Un monde tourmenté, gouverné par les figures de sa grand-mère, de son mentor, le mathématicien Alexandre, et de son frère Bobby, qui l’aime d’un amour impossible. Suite directe du Passager, Stella Maris éclaire les zones d’ombre du premier livre et propose un voyage sans retour de l’autre côté du miroir.

Prix Pulitzer en 2006

Cormac McCarthy était resté bien silencieux depuis la parution de La Route en 2006. Roman post-apocalyptique sur la survie d’un père et de son fils, le livre avait été adapté au cinéma trois ans plus tard, avec Viggo Mortensen dans le rôle principal. La Route avait permis à son auteur de recevoir le prix Pulitzer de la fiction en 2006, et s’était écoulé à plus de 700 000 exemplaires en France.

Peu prolifique depuis 1968 et la parution de son premier roman Le Gardien du Verger, Cormac McCarthy est aujourd’hui considéré comme un des plus grands auteurs contemporains, emblématique du « Southern Gothic ». Ce genre littéraire proprement américain s’inspire du sud du pays, avec ses marécages, ses bayous et ses anciennes plantations.

Scénariste pour Ridley Scott dans Cartel (2013), Cormac McCarthy a vu un autre de ses romans porté à l’écran, No Country for Old Men des frères Coen en 2007.

À lire aussi

Article rédigé par