Actu

Samsung publie des résultats inquiétants et réduit sa production de puces

09 avril 2023
Par Benjamin Logerot
Le géant sud-coréen a vécu un premier trimestre 2023 extrêmement compliqué du côté de ses ventes de puces.
Le géant sud-coréen a vécu un premier trimestre 2023 extrêmement compliqué du côté de ses ventes de puces. ©Arcansel/Shutterstock

Samsung Electronics a rapporté des résultats du premier trimestre 2023 en chute libre. En conséquence, le géant coréen a annoncé réduire drastiquement la production de puces dédiées aux appareils tech du monde entier.

Chute libre se rapproche de la situation, mais n’y est même pas encore. Samsung Electronics a enregistré les pires résultats de l’entreprise depuis 14 ans, bien en dessous, même, des prévisions des analystes. Une incroyable baisse tout de même attendue avec le ralentissement global de l’économie.

Une diminution de 96 % du bénéfice opérationnel

Même les bonnes ventes du Galaxy S23 ne font pas sourire l’entreprise. Samsung Electronics a annoncé ses résultats opérationnels pour ce premier trimestre de l’année 2023. Des résultats extrêmement décevants de 600 milliards de won, soit l’équivalent de 417 millions d’euros, le pire résultat depuis 2009. En 2022, à la même époque, le conglomérat rapportait 14,12 trillions de won (plus de 9 milliards d’euros) de bénéfices opérationnels. Une chute impressionnante du bénéfice de 96 % en une année. Même les résultats annoncés ont été en dessous des estimations des analystes et des experts du secteur, qui prévoyaient environ 1,4 trillion de won de bénéfices.

À partir de
908,18€
En stock vendeur partenaire
Voir sur Fnac.com

En conséquence, Samsung a annoncé réduire drastiquement sa production de puces, à l’instar de nombre de ses concurrents comme Micro Technology, Kioxia ou encore SK Hynix qui ont pris cette décision ces derniers mois. « Samsung s’adapte pour réduire sa production de mémoire à un niveau significatif ». L’entreprise d’ajouter qu’elle va optimiser ses lignes de production afin de se préparer à la demande future en entreposant suffisamment de puces de mémoire.

Les conséquences de la pandémie et de la géopolitique

Dans son communiqué, Samsung confirme toutefois sa volonté de continuer à investir dans des infrastructures hermétiques et à étendre ses dépenses dans la recherche et le développement. L’entreprise croit en un retour de la demande de puces à moyen et long terme. Cette baisse énorme de bénéfices n’est que la transposition des politiques menées par les entreprises depuis la pandémie de Covid-19. De nombreux fabricants d’appareils électroniques avait accumulé des stocks de puces, de plus en plus importants, afin de faire face aux différentes pénuries et répondre à une forte demande. Les stocks n’ont pas tous été vidés et le rythme s’est ralenti depuis l’année dernière, avec un climat économique mondial favorisant la retenue sur les achats des consommateurs.

Comme l’indiquent plusieurs médias, Samsung possédait au troisième trimestre 2022 40,7 % de parts de marché sur le segment des puces mémoires DRAM flash et 31,4 % du marché pour les puces NAND flash, en faisant le leader mondial. Des puces utilisées dans de très nombreux appareils électroniques comme les montres connectées, les smartphones ou encore les ordinateurs portables. Des stocks de puces qui ne s’écoulent pas veut dire une chose : que la demande pour ces produits a énormément baissé. Les prix de ces puces ont chuté de 20 à 15 % en à peine un trimestre selon un rapport de TrendForce.

À lire aussi

Article rédigé par
Pour aller plus loin