Actu

Nokia prédit la fin des smartphones… et leur remplacement par le metaverse

28 décembre 2022
Par Pierre Crochart
Nokia est toujours présent sur le marché de la téléphonie.
Nokia est toujours présent sur le marché de la téléphonie. ©Peter Gudella / Shutterstock.com

Connecting people, version 3.0. Web 3.0 d’ailleurs. Puisque selon un ponte de la marque Finlandaise, nos smartphones ne passeront pas la décennie.

Drôle de prédiction de la part d’une marque qui vient juste de lancer un ambitieux programme de leasing pour s’offrir ses derniers smartphones. C’est pourtant celle de Nishant Batr, directeur de la stratégie et de la technologie pour Nokia, dans les colonnes de The Spokesman Review.

Les smartphones déjà has been ?

L’intéressé le glisse sans détour lors d’une visite guidée d’une installation Nokia au Texas. « Nous croyons que cet appareil [dit-il en montrant un smartphone] sera remplacé par une expérience metaverse dans la seconde partie de la décennie. », rapporte le journal.

Une déclaration pleine de confiance pour un secteur d’activité qui a pour le moment tout sauf montré des signes de croissance ininterrompue. Si Facebook, depuis devenue Meta, se fait la porte-drapeau de cette technologie prometteuse, elle a cette année dû essuyer les plâtres d’une précipitation démesurée. Résultat : un cours boursier qui dégringole et quelque 11 000 employés remerciés.

Aussi, malgré l’utilisation incessante du terme « metaverse », très à la mode, peu d’entreprises ont encore fait leurs preuves en la matière. Un filon, aux yeux de Nokia, qui par cette déclaration veut faire comprendre à ses investisseurs qu’elle explorera ce secteur d’activité dans les années à venir. Une façon de diversifier son catalogue après une longue traversée du désert, que l’entreprise finlandaise ne parvient pas vraiment à quitter.

Où en est Nokia sur le marché des smartphones ?

Il est d’autant plus facile pour Nokia de prédire la fin des smartphones en tant que périphériques ubiquitaires qu’elle ne pèse actuellement pas grand-chose sur un marché valorisé, en 2022, un peu moins de 485 millions de dollars. D’après le cabinet Counterpoint, Nokia représente environ 1% des parts du marché global.

Un chiffre en progrès, néanmoins. Par ailleurs, Nokia se serait même taillé une place dans le top 5 des vendeurs de smartphones au second trimestre 2022 dans pas moins de 23 pays. Les fruits d’une stratégie qui semble payante : celle de ne plus proposer de smartphones haut de gamme et de resserrer son offre autour de mobiles très abordables, comme le Nokia G60, ou au rapport qualité-prix intéressants comme le Nokia X30.

La marque, qui continue par ailleurs de proposer des feature phones – ces téléphones old school, à clapet ou à clavier physique –, mise également sur un autre filon pour se différencier : l’écoresponsabilité. Nokia communique énormément sur ses efforts en matière de packaging, de recyclage des matériaux et de politique de mise à jour de ses appareils. Autant d’axes de développement qui, peut-être, seront donc glissés sous le tapis en cas de percée réussie dans le metaverse. La marque a en tout cas une revanche à prendre sur un marché qui ne l’a pas épargné.

À lire aussi

Article rédigé par
Pierre Crochart
Pierre Crochart
Journaliste
Pour aller plus loin