Actu

Disney+ dépasse encore les attentes et revendique 116 millions d’abonnés

13 août 2021
Par Thomas Estimbre

Disney continue d’affoler les compteurs avec sa plateforme Disney+. Le concurrent de Netflix a une nouvelle fois dépassé les attentes avec 116 millions d’abonnés.

La firme de Mickey et Minnie peut continuer à dormir sur deux oreilles, Disney+ se porte très bien. Depuis son lancement fin 2019 et ses débuts en France en avril 2020, rien ne semble pouvoir freiner la progression du service de streaming, qui compte désormais 116 millions d’abonnés, soit plus du double par rapport à l’année dernière. Le communiqué relatif à la publication des résultats du troisième trimestre de l’exercice décalé de Disney+ confirme ce succès, qui s’étend à l’ensemble de ses plateformes de streaming. En plus de Disney+, EPSN+ et Hulu ont eux elles aussi gagné de nouveaux abonnés et le trio revendiquait 174 millions d’abonnés début juillet.

 © Disney
© Disney

“Nos plateformes marchent très bien, s’est félicité le patron de la firme, Bob Chapek, dans des propos rapportés par l’AFP. Nous avons désormais 174 millions d’abonnements à Disney+, ESPN+ et Hulu, et de nombreux nouveaux contenus sont sur le point d’être diffusés.” En “position de force”, le géant du divertissement avait franchi la barre des 100 millions d’abonnés en mars dernier. Disney+ a confirmé cette tendance lors de ce trimestre en gagnant 12,4 millions d’abonnés alors que de nouveaux contenus ont fait leur apparition, tels que les séries Falcon et le Soldat de l’hiver, Loki ou le film Luca du studio Pixar. Avec 116 millions d’abonnés, le service fait mieux que prévu, puisque les analystes s’attendaient à 113 ou 114 millions d’abonnés.

Le plus dur commence pour Disney+

Pour Eric Haggstrom du cabinet eMarketer, le service de streaming entame une nouvelle phase de sa jeune existence. “Maintenant que Disney+ a été lancé dans la plupart des marchés majeurs, le travail difficile commence. Il va falloir continuer à attirer de nouveaux abonnés tout en conservant ceux qui ont déjà souscrit”, explique-t-il. La croissance de Disney+ a tendance à ralentir ces derniers mois, ce qui peut s’expliquer par une baisse de l’effet de nouveauté dans de nombreuses régions et un contexte moins favorable. La plateforme a pleinement profité de la crise sanitaire depuis son lancement et doit désormais gérer la sortie progressive de la pandémie. Toutefois, “le catalogue de streaming de Disney constitue la concurrence la plus importante pour Netflix, et Disney+ gagne du terrain rapidement sur le leader du secteur”, estime Eric Haggstrom.

Pendant ce temps, son grand rival Netflix frôle les 210 millions d’abonnés, ralentit la cadence et cherche désormais à se diversifier.

Article rédigé par
Thomas Estimbre
Thomas Estimbre
Journaliste
Pour aller plus loin