Actu

Slack tombe dans l’escarcelle de Salesforce pour 27,7 milliards de dollars

02 décembre 2020
Par Thomas Estimbre

Le géant de l’informatique Salesforce annonce le rachat de Slack pour 27,7 milliards de dollars. La plateforme de travail collaboratif connaît une forte croissance avec la progression du télétravail.

Pionnier de l’informatique dématérialisée, Salesforce a annoncé mardi l’acquisition de Slack pour 27,7 milliards de dollars, soit près de 23 milliards d’euros. Cette somme permet à la firme basée à San Francisco de mettre la main sur l’un des outils collaboratifs les plus populaires du moment. Officiellement lancée en 2014, la messagerie professionnelle connaît une forte croissance ces derniers mois avec la crise sanitaire et la progression du télétravail. Slack revendiquait 64 000 clients payants au troisième trimestre, contre 52 000 au deuxième trimestre. « Nous sommes en parfait accord. Ensemble, Salesforce et Slack façonneront l’avenir des logiciels d’entreprise et transformeront transformer la façon de travailler dans le monde du tout numérique,  depuis n’importe où », assure Marc Benioff, président et directeur général de Salesforce.

 © Salesforce
© Salesforce

Avec ce rachat, Salesforce entend rivaliser davantage avec Microsoft et sa messagerie Teams. L’outil du géant de Redmond a rattrapé Slack sur le segment de la collaboration en ligne. L’entreprise de San Francisco, réputée pour ses nombreuses acquisitions en vingt et un ans d’existence, réalise son opération la plus importante et souhaite désormais combiner Slack avec Customer 360 afin de proposer une plateforme unifiée aux entreprises. « Personnellement, je crois que c’est la combinaison la plus stratégique de l’histoire du logiciel, et j’ai hâte d’y aller », estime Stewart Butterfield, PDG et cofondateur de Slack. Celui-ci s’était déjà distingué au milieu des années 2000 en cofondant le site de partage de photos Flickr, revendu en 2005 à Yahoo pour 25 millions de dollars.

Salesforce veut concurrencer Microsoft

Salesforce comme Microsoft ont réalisé plusieurs grandes opérations d’envergure ces dernières années. Avec 27,7 milliards de dollars pour mettre la main sur Slack, Salesforce se classe devant le rachat de LinkedIn par Microsoft pour 26,2 milliards de dollars en 2016. Il est à noter que la firme de San Francisco était également intéressée par le rachat du réseau social professionnel. Dans le même temps, Microsoft a songé à racheter Slack pour 8 milliards de dollars avant d’abandonner ce projet.

Article rédigé par
Thomas Estimbre
Thomas Estimbre
Journaliste
Pour aller plus loin