Actu

Face à son manque de popularité, Horizon Worlds revoit ses ambitions à la baisse

19 octobre 2022
Par Marion Piasecki
Face à son manque de popularité, Horizon Worlds revoit ses ambitions à la baisse
©Meta

Mark Zuckerberg a misé gros sur le metaverse, mais le public n’est pas au rendez-vous.

Malgré l’ouverture de Horizon Worlds dans plusieurs pays européens dont la France, la plateforme n’a pas le succès que Meta espérait. Les premiers objectifs de 500 000 utilisateurs mensuels d’ici la fin de l’année 2022 semblant irréalisables, ils ont été revus à la baisse.

Des milliers de mondes vides

Où en est Horizon Worlds pour nécessiter une telle décision ? Selon le Wall Street Journal, le nombre d’utilisateurs mensuels aujourd’hui est inférieur à 200 000. La barre a donc été abaissée à l’objectif plus réaliste de 280 000 utilisateurs. Une enquête interne sur 500 personnes affirme que la plupart se lassent rapidement de Horizon Worlds, à défaut de trouver des mondes et activités qui leur plaisent. Alors que Meta se vantait d’avoir 10 000 mondes sur la plateforme, il s’avère que seulement 9% d’entre eux ont été visités par plus de 50 personnes et beaucoup n’ont même jamais été visités. Jugeant l’expérience décevante, la plupart des utilisateurs ne reviennent plus un mois après leur première connexion sur la plateforme.

Encore beaucoup d’obstacles

Du côté de Meta, c’est toujours le même argument qui ressort : le metaverse, c’est compliqué et ça prendra plusieurs années à prendre forme. Le principal obstacle pour attirer de nouveaux utilisateurs et avoir des mondes plus vivants, c’est l’exclusivité en réalité virtuelle. Les casques coûtent encore plusieurs centaines d’euros aujourd’hui pour une utilisation limitée, et les avis plus que mitigés et les scandales de harcèlement sexuel dans les metaverses ne poussent pas à l’achat. Les quelques erreurs de communication de Meta n’ont pas donné envie non plus, notamment le selfie numérique de Mark Zuckerberg en mauvaise qualité qui a attiré de nombreuses moqueries.

Meta avait annoncé que Horizon Worlds serait prochainement accessible depuis un navigateur web, sans préciser de date, ce qui devrait au moins enlever le problème du casque de réalité virtuelle. Mais cela suffira-t-il à fidéliser des utilisateurs, ou ce sera seulement une foule de curieux qui se lassera tout aussi rapidement ?

À lire aussi

Article rédigé par
Marion Piasecki
Marion Piasecki
Journaliste
Pour aller plus loin