Test Labo

Test Labo du Razer Kraken : une bonne option pour les gamers

29 juillet 2019
RAZER Kraken ©Labo FNAC

En résumé

Note LABOFNAC

Spécialiste des accessoires dédiés aux gamers, Razer équipe bien sûr leurs oreilles avec ces casques tels que le Kraken qui nous intéresse ici. Ce modèle filaire uniquement se concentre bien sûr sur la restitution de la voix, avec son microphone externe, et sur le confort. Ses coussinets sont ainsi dotés de rainures améliorant le confort pour les porteurs de lunettes, et sa force d’appui est limitée à 560 gf, malgré son poids de 322 grammes. Ce casque circum-aural permet de jouer sans déranger son entourage grâce à sa faible perturbation, tandis que son isolation, uniquement passive, est perfectible notamment dans les graves. Dans le cas d’un casque destiné à être utilisé en intérieur, a priori dans une pièce plutôt calme, ce n’est pas franchement un problème. La qualité audio est par ailleurs convaincante, la distorsion étant limitée et l’amplitude généreuse. Il faut toutefois apprécier des graves très présents, accentués notamment à 80 Hz, et des aigus à l’honneur autour de 3 kHz, ce qui s’avère adapté à un usage gaming.

Note technique

Les plus et les moins

Les plus
  • Force d'appui limitée et design adapté aux lunettes
  • Peu de perturbation
  • Beaucoup de graves : le must pour les jeux de tirs...
Les moins
  • ... mais un peu trop pour l'écoute musicale

Détail des sous notes

Réponse en fréquences
La note de réponse en fréquence permet de savoir si le système audio est capable de retranscrire l’ensemble des fréquences de manières fidèles sans suraccentuation ni sous-accentuation
Distorsion
Plus la note de distorsion est élevée et moins il y a de défaut, parasites ou décalage dans le signal sonore émis.
Sensibilité
Plus un casque est sensible et plus il aura un potentiel de puissance important.
Isolation
Cette note indique la capacité d'isolation du casque (elle intègre son isolation active et passive) C’est-à-dire, est-ce que lorsque j'utilise ce casque, je suis gêné par les bruits ambiants ?
Perturbation
Plus la note est haute et moins votre musique dérangera vos voisins ou personnes proches de vous

Notre test détaillé

L’ergonomie et le design

Bande passante

Conclusion

Note LABOFNAC

Spécialiste des accessoires dédiés aux gamers, Razer équipe bien sûr leurs oreilles avec ces casques tels que le Kraken qui nous intéresse ici. Ce modèle filaire uniquement se concentre bien sûr sur la restitution de la voix, avec son microphone externe, et sur le confort. Ses coussinets sont ainsi dotés de rainures améliorant le confort pour les porteurs de lunettes, et sa force d’appui est limitée à 560 gf, malgré son poids de 322 grammes. Ce casque circum-aural permet de jouer sans déranger son entourage grâce à sa faible perturbation, tandis que son isolation, uniquement passive, est perfectible notamment dans les graves. Dans le cas d’un casque destiné à être utilisé en intérieur, a priori dans une pièce plutôt calme, ce n’est pas franchement un problème. La qualité audio est par ailleurs convaincante, la distorsion étant limitée et l’amplitude généreuse. Il faut toutefois apprécier des graves très présents, accentués notamment à 80 Hz, et des aigus à l’honneur autour de 3 kHz, ce qui s’avère adapté à un usage gaming.

Note technique

Détail des sous notes

Réponse en fréquences
Distorsion
Sensibilité
Isolation
Perturbation
Article rédigé par
Laure Renouard
Laure Renouard
Journaliste
Jean-Charles Frelier
Jean-Charles Frelier
Responsable des tests smartphones, casques audio et lecteurs vidéo
Pour aller plus loin