Test Labo

Test Labo des Samsung Galaxy Buds : des écouteurs true wireless pour mobiles Android

03 juin 2019
Test Labo des Samsung Galaxy Buds : des écouteurs true wireless pour mobiles Android

En résumé

Note LABOFNAC

Les Samsung Galaxy Buds ne marquent pas une rupture avec les IconX, et reprennent les fondements des écouteurs true wireless de Samsung en les intégrant à la marque Galaxy. Légers et confortables, les écouteurs en profitent pour s’améliorer par rapport aux IconX (2018) en matière de réponse en fréquences. Ils conservent les propriétés d’isolation passive des IconX, à savoir des médiums et aigus efficacement atténués, mais des sons graves qui atteignent trop facilement nos oreilles. Enfin, ils bénéficient d’une autonomie très efficace, d’autant que l’étui qui les accompagne offre 2 charges supplémentaires.

Note technique

Les plus et les moins

Les plus
  • Des oreillettes légères et confortables
  • Très bonne autonomie
  • Faible latence (80 ms)
  • Rendu sonore plus équilibré que sur les IconX
Les moins
  • Pas d'application sur iOS
  • Peu d'isolation des graves

Détail des sous notes

Réponse en fréquences
La note de réponse en fréquence permet de savoir si le système audio est capable de retranscrire l’ensemble des fréquences de manières fidèles sans suraccentuation ni sous-accentuation
Distorsion
Plus la note de distorsion est élevée et moins il y a de défaut, parasites ou décalage dans le signal sonore émis.
Sensibilité
Plus un casque est sensible et plus il aura un potentiel de puissance important.
Isolation
Cette note indique la capacité d'isolation du casque (elle intègre son isolation active et passive) C’est-à-dire, est-ce que lorsque j'utilise ce casque, je suis gêné par les bruits ambiants ?
Perturbation
Plus la note est haute et moins votre musique dérangera vos voisins ou personnes proches de vous
À partir de
164,26€
En stock vendeur partenaire
Note LABOFNAC
Voir sur Fnac.com

Notre test détaillé

Dévoilés lors du même événement que les Samsung Galaxy S10, S10 Plus et S10e, les Galaxy Buds sont des écouteurs true wireless qui s’adressent principalement aux possesseurs de ces smartphones de dernière génération.

samsung galaxy buds

© LaboFnac

L’ergonomie et le design

Si vous vous posiez la question, les Samsung Galaxy Buds ont pour vocation, d’après nos contacts chez Samsung, de “succéder à la gamme IconX” que nous avions testée les années précédentes. En se rattachant au monde Galaxy, Samsung entend certainement faire mieux connaître ses écouteurs intra-auriculaires et écouler plus de volume qu’au travers d’une gamme IconX plus difficilement identifiable.

samsung galaxy buds

© LaboFnac

Ces écouteurs true wireless conservent en tout cas le design reconnaissable des IconX, avec une surface tactile extérieure se rapprochant de la forme d’un triangle. Dans la version blanche des écouteurs, cette surface est nacrée et offre quelques reflets de couleurs très à la mode. Pour le reste, ces écouteurs prennent une forme de bourgeons (d’où le nom Galaxy Buds) qui s’habillent d’un revêtement en polycarbonate où l’on ne trouve aucun bouton de contrôle.

samsung galaxy buds

© LaboFnac

Les Galaxy Buds trouvent leur raison d’être lorsqu’ils sont associés à un smartphone Android, ce qui permettra de profiter de la synchronisation automatique ou de l’appairage rapide. Sur iOS, il faudra se contenter d’une utilisation assez basique puisqu’aucune application n’y est associée. Il faudra alors se contenter des options permises par les surfaces tactiles des écouteurs, à savoir mettre en pause la musique d’une tape, ou d’activer SiRi en laissant son doigt posé quelques secondes sur l’écouteur. Ceci pose également la question des mises à jour du firmware, uniquement disponible depuis l’app Android.

samsung galaxy buds

© LaboFnac

Pour rester dans la comparaison avec les précédents IconX, ces Buds sont plus légers puisqu’on note un poids de 6 grammes par écouteur. Pas non plus sujets à une quelconque chauffe, les Buds sont donc confortables à porter tout au long d’une journée.

Comme les précédents modèles IconX, les Galaxy Buds sont fournis avec une boîte de transport qui permet d’offrir des recharges supplémentaires aux écouteurs. Elle est munie d’un port USB-C pour la recharge, et même d’une technologie de recharge sans fil. Associée à un smartphone Galaxy S10, il est possible de transférer de l’énergie du téléphone vers les écouteurs.

samsung galaxy buds

© LaboFnac

Pour ceux qui souhaiteraient utiliser les écouteurs pour regarder séries et films dans le train, par exemple, notez que la latence Bluetooth est de seulement 80 ms, ce qui est excellent. Notez également que la perturbation acoustique – le son émis vers l’extérieur – est assez restreint, et que vous ne devriez pas gêner vos voisins de chambre si vous écoutez la musique la nuit venue.

Bande passante perturbation
©Labo Fnac
Poids
11 g

La qualité audio

Les Galaxy Buds sont donc des écouteurs true wireless, et ceux ci peinent forcément à fournir une qualité d’écoute optimale, la faute à un arbitrage nécessaire entre rendu sonore et compacité du système.

La bande passante acoustique des Samsung Galaxy Buds montre des graves légèrement en retrait, à contre-courant de la tendance actuelle qui consiste à proposer des graves très marquées. Les médiums sont légèrement accentuées à partir de 315 Hz et jusqu’à 1 kHz. Un rendu qui favorise donc les voix, et se montrera d’autant plus précis pour les discussions téléphoniques en mode kit mains libres. La signature sonore des Galaxy Buds est bien différente de celle des Samsung Gear IconX testés précédemment. On y avait remarqué une forte accentuation des graves (jusqu’à +15 dB à 50 Hz) et des médiums très équilibrés.

Notez tout de même qu’en utilisant l’application dédiée sur Android, il est possible d’accéder à des profils d’écoute sur l’égaliseur. Ce n’est par contre pas possible depuis un mobile iOS. C’est dommage, car un petit rééquilibrage des graves n’est pas de refus, notamment pour les amateurs de rap.

Bande passante
©Labo Fnac

L’isolation (passive)

Les Galaxy Buds ne proposent pas de système de réduction de bruit active, et il faut donc se contenter de l’isolation passive du produit, c’est-à-dire celle qui découle directement de sa conception. Comme souvent, ce type de produit se montre plutôt efficace avec les médiums et les aigus, mais l’isolation des sons graves est bien moins efficace. Cela pourrait s’avérer gênant lorsqu’on cherche à s’isoler des bruits extérieurs pour travailler. Il est aussi à noter que le choix d’embouts plus gros peut permettre d’améliorer l’isolation, mais risque à l’inverse d’atténuer le confort.

Graphique de bande passante de l’isolation
Isolation fréquentielle passive et active (si un réducteur de bruit est présent)
©Labo Fnac
Isolation
5.3

L’autonomie

L’autonomie de ces écouteurs true wireless est plutôt bonne puisque nous avons mesuré 6 heures et 35 minutes d’endurance sur une charge (58 mAh). La boîte de rangement, qui affiche 252 mAh, doit donc permettre d’assurer 2 charges supplémentaires, ce qui triple la durée d’utilisation totale des Buds.

Conclusion

Note LABOFNAC

Les Samsung Galaxy Buds ne marquent pas une rupture avec les IconX, et reprennent les fondements des écouteurs true wireless de Samsung en les intégrant à la marque Galaxy. Légers et confortables, les écouteurs en profitent pour s’améliorer par rapport aux IconX (2018) en matière de réponse en fréquences. Ils conservent les propriétés d’isolation passive des IconX, à savoir des médiums et aigus efficacement atténués, mais des sons graves qui atteignent trop facilement nos oreilles. Enfin, ils bénéficient d’une autonomie très efficace, d’autant que l’étui qui les accompagne offre 2 charges supplémentaires.

Note technique

Détail des sous notes

Réponse en fréquences
Distorsion
Sensibilité
Isolation
Perturbation
Article rédigé par
Romain Challand
Romain Challand
Journaliste
Jean-Charles Frelier
Jean-Charles Frelier
Responsable des tests smartphones, casques audio et lecteurs vidéo
Pour aller plus loin