Sélection

La Librairie de Sébastien : la rentrée des poches

04 avril 2024
Par Sébastien Thomas-Calleja
La Librairie de Sébastien : la rentrée des poches

Parmi toutes les nouveautés de la rentrée littéraire, une catégorie particulière est attendue par beaucoup d’entre vous : les sorties en poche des succès de l’année dernière. Plus pratique et moins cher, ce petit format qui se glisse dans votre sac ou dans votre poche nous réserve aussi son lot de bonnes surprises. Voici la sélection d’indispensables que je vous propose. Je terminerai avec un de mes derniers gros coups de cœur, auquel vous succomberez sans nul doute. Bonnes lectures !

Les Vertueux – Yasmina Khadra

Un souffle romanesque irrésistible fait d’amour, d’amitié et rempli d’humanité, sur fond de Première Guerre mondiale et d’Algérie coloniale. Peut-être un des meilleurs romans de Yasmina Khadra, Les Vertueux nous emporte sur les traces de Yacine, jeune algérien qui n’a jamais quitté son village natal, mobilisé pour aller combattre le « Boche » dans les tranchées mortelles. Aux solidarités nouées pendant la guerre répondront les trahisons du retour au pays pour avoir pactisé avec les colons. Un texte poignant et impressionnant de maîtrise. Un livre à la portée universelle.

À partir de
9,50€
En stock
Acheter sur Fnac.com

Beyrouth-sur-Seine – Sabyl Ghoussoub

Mêlant habilement l’histoire du Liban à celle de sa famille, Sabyl Ghoussoub écrit avec ce troisième roman un tableau sensible marqué par la guerre, l’exil et les non-dits qui causent des blessures irréversibles. Avec Beyrouth-sur-seine, le narrateur, bien décidé à combler les trous de mémoire qui fracturent son passé, part en quête de vérité de Paris à Beyrouth et nous entraîne sur un terrain émouvant. Un très beau livre récompensé par le prix Goncourt des lycéens 2022.

À partir de
8,30€
En stock
Acheter sur Fnac.com

À lire aussi

Cher connard – Virginie Despentes

Le roman de l’après me-too? Avec un style qui n’appartient qu’à elle, l’autrice de Vernon Subutex dézingue tous les a priori sociétaux et cherche une forme de réconciliation entre ceux que tout oppose. Virginie Despentes a cette capacité de toujours réussir à nous surprendre tout en nous bousculant. Dans Cher connard, elle manie avec talent le genre épistolaire et transforme son roman en une sorte de Liaisons dangereuses post-moderne. Un livre qui ne saurait vous laisser indifférent.

À partir de
8,70€
En stock
Acheter sur Fnac.com

Quand tu écouteras cette chanson – Lola Lafon

Sur le principe de la collection littéraire pour laquelle elle écrit ce texte (« Ma Nuit au musée » chez Stock), Lola Lafon décrit son séjour nocturne au musée Anne Frank. Par sa sensibilité à fleur de peau qu’on avait déjà apprécié dans Chavirer, l’autrice fait revivre avec grâce et émotion la vie de cette adolescente victime de la guerre dont tout le monde a lu le Journal. Quand tu écouteras cette chanson est un roman fort et poignant à lire absolument.

À partir de
7,90€
En stock
Acheter sur Fnac.com

L’autre fille – Annie Ernaux

Avec ce dernier texte publié en poche, la prix Nobel de littérature nous offre encore un trésor de concision et d’intelligence. L’Autre fille désigne la sœur aînée qu’elle n’a pas connue, décédée à l’âge de six ans. Fidèle à sa méthode d’écriture sur des souvenirs personnels pour nous mener vers des considérations générales, Annie Ernaux nous livre ici un condensé de son talent et une occasion en or de la découvrir pour ceux qui ne la connaissent pas encore.

À partir de
7,80€
En stock
Acheter sur Fnac.com

La Déraison – Agnès Martin-Lugand

Encore un livre bouleversant d’émotions avec le dernier roman d’Agnès Martin-Lugand enfin édité au format poche. La rencontre entre une femme qui se meurt et un homme rongé de douleurs qui veut en finir avec la vie nous entraîne inévitablement vers des sentiments puissants. Difficile de rester insensible avec La Déraison.

À partir de
7,70€
En stock
Acheter sur Fnac.com

Guerre – Céline

Sa parution l’année dernière avait été un événement. Guerre est le premier des trois inédits de Céline qui avaient disparu depuis près de 80 ans. On y retrouve la plume déjà très construite de l’auteur de Voyage au bout de la nuit. Loin d’être un fond de tiroir, ce livre est à mettre à l’égal de ses grands romans qui l’ont rendu mondialement célèbre.

À partir de
8,30€
En stock
Acheter sur Fnac.com

Aminata – Lawrence Hill

Voilà un livre qui mérite d’être enfin reconnu. Sa publication n’est en effet pas récente : écrit en 2007 par l’écrivain canadien Lawrence Hill, il a été publié en France une première fois par un petit éditeur en 2011. Adaptée en une série jamais diffusée en France, le livre est peu à peu tombé dans l’oubli. C’est Folio qui a eu l’excellente idée de le ressortir en avril 2023. Une sortie poche chez un grand éditeur avait déjà de quoi le mettre en lumière, mais cela ne s’arrête pas là. Il est mis en valeur au moment de cette rentrée littéraire en obtenant le prix des libraires Folio-Télérama.

Il s’agit d’un des plus grands romans sur l’esclavage que j’ai pu lire, avec un des personnages romanesques les plus forts de ces dernières années. Aminata est encore une petite fille lorsqu’elle se fait enlever par des marchands d’esclaves à l’âge de 11 ans. Elle habite un village situé en Afrique de l’Ouest, mais ne possède pas les mêmes repères que ses ravisseurs armés de « batons de feu ». L’action débute en 1745 et se terminera en 1805. Durant cette période nous traversons l’océan avec elle dans des conditions inhumaines, nous découvrons la cruauté du travail dans les plantations, puis la dureté de celui de domestique. Enfin, alors que le roman est rythmé par les aventures et les rencontres de cette petite fille devenue grande, nous finissons par entrevoir avec elle une éclaircie après la guerre d’indépendance américaine.

Le Registre des Noirs est un document authentique par lequel les britanniques vont promettre la liberté et des terres à cultiver aux esclaves qui s’étaient battus à leurs côtés. Mais la Nouvelle-Ecosse ne se révèlera pas aussi fertile et les promesses des Anglais seront vite oubliées. L’époque est charnière car si rien ne nous est épargné de la traite des Noirs et de l’esclavage, c’est aussi à cette période que les mentalités commencent à évoluer. Tout d’abord avec l’utopie de la création d’une ville gérée par d’anciens esclaves sur la côte de la Sierra Leone, Freetown, puis avec un mouvement abolitionniste de plus en plus puissant à Londres contre cette abomination qui sera bien plus tard reconnue comme crime contre l’humanité.

A travers l’océan et les continents, Aminata est brassée par les vents de l’Histoire et poussée par le souffle de la liberté. Ce roman qui porte son nom est une vraie prouesse romanesque dont il est difficile de se détacher. Un de mes plus gros coups de cœur de cette année que je vous conseille ardemment.

À partir de
10,40€
En stock
Acheter sur Fnac.com
Article rédigé par
Sébastien Thomas-Calleja
Sébastien Thomas-Calleja
Libraire à Fnac Bercy
Sélection de produits