Sélection

Les meilleurs films de Tahar Rahim

07 septembre 2022
Par Clément D.
Les meilleurs films de Tahar Rahim

Depuis Un prophète, Tahar Rahim est devenu un des acteurs français les plus incontournables de sa génération. Tournant régulièrement en France et aux Etats-Unis, au cinéma et en séries, l’acteur a su choisir ses rôles avec justesse et challenge. A l’occasion de la sortie de Don Juan où il donne la réplique à Virginie Efira, retour sur ses plus grands rôles.

Un prophète – réalisé par Jacques Audiard

tahar-rahim-top-meilleurs-films-fnac-un-prophète-jacques-audiard

A 29 ans, Tahar Rahim est propulsé dans la lumière pour son interprétation terrifiante de Malik, petit voyou emprisonné qui devient un caïd sanguinaire au contact des autres détenus. Noirceur assumée, réalisation et scénario tranchants comme un rasoir, Un prophète provoque un séisme par le parcours vers les ténèbres de son antihéros co-créé par Jacques Audiard. Pour son premier grand rôle, Tahar Rahim décroche le César du meilleur espoir masculin et le César du meilleur acteur.

Le Passé, réalisé par Asghar Farhadi

tahar-rahim-top-meilleurs-films-fnac-le-passé-asghar-farhadi-bérénice-bejo

Grand observateur des sentiments enfouis et des dramas humains, Asghar Farhadi livre avec Le Passé une bouleversante étude sur les regrets et le manque de communication. En amant d’une divorcée, confronté au fardeau de son passé, au coma de son épouse et à sa belle-fille étrangère, Tahar Rahim apporte une brûlante humanité à ce drame à quatre.

Grand Central, réalisé par Rebecca Zlotowski

tahar-rahim-top-meilleurs-films-fnac-grand-central-rebecca-zlotowski-lea-seydoux

Mi-film politique sur la condition des hommes prolétaires au travail à risque, mi-film romanesque sur un amour interdit, Grand Central permet à Tahar Rahim d’ajouter à son charisme une aura érotisante qui frappe immédiatement lors de ses scènes avec Léa Seydoux. Son jeu organique permet de magnifier la vision énergique et généreuse de Rebecca Zlotowski.

The Cut – réalisé par Fatih Akin

tahar-rahim-top-meilleurs-films-fnac-the-cut-la-blessure-fatih-akin

Grand rôle pour Tahar Rahim que The Cut, parfois aux allures de one-man-show. En survivant du génocide arménien cherchant désespérément ses filles à travers le monde, Tahar Rahim réussit son premier rôle « à César ». Puisant aussi bien dans la finesse du jeu que dans sa présence physique, l’acteur se montre à la hauteur du drama désespéré de Fatih Akin, parant tous les clichés accolés aux europuddings.

Panthers, créée par Jack Thorne

tahar-rahim-top-meilleurs-films-fnac-panthers-jack-thorne

Pour sa première série, Tahar Rahim joue de son aisance dans les rôles d’hommes déterminés pour jouer un implacable policier aux trousses d’un gang de voleurs de diamants, avant de tomber sur une vaste conspiration touchant plusieurs banques. Panthers montre l’habileté de l’acteur à se plier aux jeux, réalisations et contraintes d’une série (bien différente des films), et sert avec acuité l’écriture efficace de Jack Thorne (His Dark Materials, Enola Holmes) qu’il retrouvera dans The Eddy.

Marie Madeleine, de Garth Davis

tahar-rahim-top-meilleurs-films-fnac-marie-madeline-garth-davis

Après une apparition dans L’Aigle de la Neuvième Légion, Tahar Rahim obtient un rôle plus substantiel dans un film historique, avec Marie Madeleine. Dans cette revisitation des Evangiles par Garth Davis du point de vue de Marie Madeleine, Tahar Rahim apporte beaucoup au rôle toujours délicat de Judas Iscariote, et étend davantage sa palette. Quel genre peut lui résister ?

The Looming Tower, créée par Dan Futterman, Alex Gibney, Lawrence Wright

tahar-rahim-top-meilleurs-films-fnac-the-looming-tower

Les frères ennemis que sont la CIA et le FBI n’ont pas su mettre de côté leur rivalité au pire moment, ouvrant la voie au 11 septembre. S’appuyant sur un travail journalistique dense, The Looming Tower sonne comme un réveil brutal sur les responsabilités des services secrets. En Ali Soufan, agent du FBI s’infiltrant dans les milieux islamiques sans parvenir à empêcher l’inévitable, Tahar Rahim continue sa percée internationale. S’adaptant au jeu particulier des séries américaines, le comédien est un des grands atouts de la série.

Désigné coupable, réalisé par Kevin Macdonald

tahar-rahim-top-meilleurs-films-fnac-désigné-coupable-kevin-macdonald-jodie-foster

Nouveau rôle en or pour Tahar Rahim dans l’éminemment politique Désigné coupable de Kevin Macdonald, récit d’une réelle erreur judiciaire qui vola à Mohamedou Ould Slahi 14 ans de sa vie. Détenu et torturé à Guantanamo après le 11 septembre, il s’est battu au côté de ses avocats (la principale jouée par Jodie Foster) pour retrouver la liberté. Tahar Rahim incarne avec une dignité déchirante cette victime de la paranoïa politique. Un de ses plus grands rôles.

Le Serpent, créée par Richard Winlow & Toby Finlay

tahar-rahim-top-meilleurs-films-fnac-le-serpent-jenna-coleman

Premier grand rôle de pur méchant pour Tahar Rahim avec Le Serpent. Au long des huit épisodes de ce captivant thriller true crime britannique, il donne chair à Charles Sobhraj, serial killer de jeunes touristes des années 70 qui se faisait une spécialité de déjouer les chausse-trappes de la police (d’où son surnom). Tahar Rahim, aux côtés de Jenna Coleman, subjugue en psychopathe charmeur et sans scrupules.

Découvrez leur univers

Article rédigé par
Clément D.
Clément D.
Disquaire Fnac.com
Sélection de produits