Sélection

Fête des pères : notre top des papas les plus cool à l’écran

13 juin 2023
Par Steven
Fête des pères : notre top des papas les plus cool à l'écran

Parce qu’ils sont tous singuliers (et que la Fête des pères est parfois un peu oubliée), nous vous avons concocté une sélection non exhaustive des papas les plus cool et dévoués du petit et du grand écran. Taken, Nous trois ou rien, Captain Fantastic, Le monde de Nemo, Modern Family, This Is Us… La pop culture met les pères à l’honneur, pour notre plus grand bonheur !

Le papa protecteur dans Taken

Taken

Comme père protecteur, difficile de trouver plus déterminé que Brian Miles, dans le film Taken. Rare film français à avoir eu un aussi grand succès à l’international, nous y suivons Brian Miles, joué par Liam Neeson, un ancien agent plus que compétent au service des Etats-Unis, à la retraite. Très, si ce n’est trop, protecteur envers sa fille, il ne pourra l’empêcher de partir à Paris avec une amie afin de suivre une tournée de concerts. Seulement, une journée à peine après leur arrivée en France, les deux jeunes filles se font enlever par un groupe de criminels. C’est alors que Brian renoue avec ses anciennes activités en déployant tous les moyens pour retrouver sa chère Kim. Ancêtre plus frénétique, mais moins soigné que John Wick, les scènes d’action de Taken rythment un film aussi nerveux que viscéral. La quête de Brian Miles saura inspirer tous les pères du monde à protéger leurs enfants.

Le papa héroïque dans Les Indestructibles

Les indestructibles

D’aucuns prétendent que les films Pixar sont uniquement pour les enfants, ceux-là n’ont surement pas regardé Les Indestructibles. Sorti en 2004, le film signé Brad Bird pour Pixar est sûrement l’un des plus matures du studio. Nous y suivons, Bob Parr, alias Monsieur Indestructible, super-héros à la retraite devant embrasser une vie ordinaire d’employé de bureau suite à un drame ayant provoqué une interdiction des super-héros dans le pays. Un beau jour, il est contacté par une mystérieuse femme qui lui propose de reprendre son métier d’antan sur une île isolée en proie aux attaques d’un robot très dangereux. Frustré et désireux d’offrir une vie plus confortable à sa famille, il accepte et part alors affronter de nouveaux dangers. En plus d’être merveilleusement bien rythmé et mis en scène, Les Indestructibles offre un propos des plus pertinents sur les super-héros et leur impact sur le monde, plus pertinent encore que des films comme Civil War ou Batman V Superman. Bob Parr, est un père, certes nostalgique et parfois bourru, mais qui cherche au mieux à prendre soin de sa famille. Une preuve supplémentaire que les films Pixar de cette période n’avaient rien à envier aux autres films d’Hollywood.

Le papa militant, dans Nous trois ou rien

Nous trois ou rien

Hibat Tabib et son épouse Fereshteh sont de jeunes militants iraniens engagés en faveur de la démocratie. Comme de nombreux compatriotes, ils luttent contre le régime oppressif du shah. Dans les années 1970, Hibat passe sept années en prison en raison de ses nombreuses actions de rébellion et de sa participation à des manifestations. Après la révolution iranienne de 1979 et la prise de pouvoir par l’ayatollah Khomeini, Hibat et Fereshteh réalisent que le tyran a simplement été remplacé par un autre. En 1984, contraints par les circonstances, ils sont obligés de prendre la fuite en exil avec leur jeune fils. Ils se retrouvent alors dans la clandestinité, traversent la Turquie, et finalement s’installent en France. Nous trois ou rien est un récit poignant signé Kheiron, de son vrai nom Manouchehr Tabib. Un voyage aussi émouvant qu’éprouvant, dépeignant mieux que jamais les liens entre une famille unie. Au-delà du père, c’est ici la famille qui est véritablement célébrée.

Le papa fun dans Demain tout commence

Demain tout commence


Dans Demain tout commence de Hugo Gélin, Omar Sy joue le rôle de Samuel, un père cascadeur qui fait tout pour rendre heureuse sa fille Gloria. D’abord déboussolé par l’arrivée surprise de celle-ci dans sa vie (la mère de l’enfant ne l’ayant pas prévenu de sa grossesse), Samuel prend vite son rôle de père solo très à cœur et ne recherche qu’une seule chose : le bonheur de sa fille. Pourquoi s’embêter à aller à l’école alors que la vie à l’extérieur est si attrayante : fêtes foraines, plateau de cinéma, balades en ville, la vie de Gloria ressemble à des vacances permanentes. La vie de Samuel tourne autour de sa fille : de son appartement avec notamment un toboggan et une piscine à balles, à son métier de cascadeur, il fait tout pour que sa fille s’épanouisse et soit fière de lui.

Le papa courageux dans Nemo

Nemo

Nemo est un petit poisson Clown qui vit seul avec son papa Marin, doublé par Franck Dubosc. Alors que Marin est très anxieux pour la sécurité de son fils (qui n’a qu’une nageoire) Nemo, lui, rêve d’aller explorer les fonds marins. Quand Nemo disparaît, Marin doit prendre son courage à deux nageoires et affronter ses peurs pour aller sauver son fils. Mais il n’est pas seul, Marin est accompagné de Dory, un poisson ayant des problèmes de mémoire qu’il a rencontrée sur le chemin. Dory le pousse à aller toujours plus loin et à se surpasser pour son fils.

Le papa spirtiuel dans Le Roi lion

Le roi lion

Sorti en 1994, Le Roi lion est l’une des œuvres majeurs de Disney autour de la figure du père au sein de l’aristocratie. L’intrigue nous plonge au cœur d’une savane où règne une famille de lions à laquelle appartient Simba, l’héritier au trône. Lorsque son père se fait tuer par le frère, le jeune lionceau doit déjà se soumettre aux vicissitudes du pouvoir monarchique. Simba aura connu son père quelque temps, mais suffisamment pour lui donner le sens de l’honneur et de la famille. Le Roi Lion est un pilier de Disney pour réfléchir sur la nature du pouvoir monarchique et de sa transmission entre un père et son fils.

Le papa plein d’espoir dans À la recherche du bonheur

A la recherche du bonheur

Dans À la recherche du bonheur de Gabriele Muccino, Chris Gardner se retrouve à la rue avec son fils de cinq ans. Même sans travail et sans ressource, il ne perd pas espoir, ne lâche rien et fait tout pour que son fils ne ressente pas la précarité. Il veut lui donner une vraie leçon de vie : quand on veut, on peut. C’est un film plein d’espoir où le père se démène pour réussir et pour que son fils soit fier de lui. Les rôles ont été joué par Will Smith et son propre fils Jaden Smith, ce qui donne plus de crédibilité au film.

Le papa combattant dans Kramer contre kramer

kramer contre Kramer

Dans Kramer contre Kramer de Robert Benton, Joanna Kramer, jouée par Meryl Streep, est malheureuse dans son mariage. Elle décide donc de quitter son mari, Ted, en le laissant seul avec leur fils Billy. Cette épreuve les rapproche énormement et père et fils tissent des liens très forts. Quelque temps plus tard, Joanna Kramer réapparaît et demande la garde de son fils. Une question survient alors : qui aura la garde de l’enfant ? Ted Kramer, incarné par Dustin Hoffman, veut la garde de son fils à tout prix et ne se voit pas vivre sans lui, il trouve injuste que la garde d’un enfant soit confiée à la mère dans presque tous les divorces. Pourquoi un enfant serait-il plus heureux avec sa mère ? Ce film brise le schéma familial classique et évoque la douleur qu’est le divorce en mettant en avant la place qu’a chacun dans celui-ci.

Quatre figures paternelles dans Modern Family

Modern Family

Modern Family est une série sur une famille américaine avec ses disputes et ses joies. La vie de cette grande famille est mouvementée avec des personnalités aux caractères bien trempés. Il y a notamment la présence de trois pères aux profils bien différents.

Tout d’abord, il y a Jay (Ed O’Neill), le chef de famille, le patriarche. C’est la personne la plus raisonnable de toute la famille, il s’occupe de tout le monde et veille à ce que tous les membres qui la compose s’entendent bien.

Puis il y a Phil (Ty Burrell), le gendre de Jay. C’est un père très proche de ses enfants : Haley, Alex et Luke, et qui selon lui, a une technique imparable pour les élever : il leur parle comme un ami mais agit comme un parent. Il est très immature et veut être le meilleur ami de ses enfants. Il reproduit la relation qu’il a avec son père avec Luke, une relation plus amicale que parentale.

Viennent ensuite Mitchell (Jesse Tyler Ferguson), le fils de Jay, et Cameron (Eric Stonestreet). Ils ont adopté une petite fille, Lily. Mitchell est un père surprotecteur qui veut toujours bien faire et qui est débordé par son travail. Il n’hésite pas à démissionner pour passer plus de temps avec sa famille. Il est peu sûr de lui dans son rôle de père et est très prudent, ce qui le rend d’autant plus attachant. Ils se complètent parfaitement avec Cameron, à la personnalité plus dramatique et excessive. Papa poule également, il a du mal à se passer de sa fille et adore se déguiser avec elle.

Le papa (presque) parfait dans This Is Us

This Is us

This Is Us est une série basée sur l’histoire d’une famille dont quatre membres sur cinq sont nés le même jour. Nous voyons ces parents et leurs trois enfants traverser plusieurs époques, ce qui nous aide à comprendre pourquoi et comment ils sont devenus ce qu’ils sont aujourd’hui. Jack Pearson, interprété par Milo Ventimiglia, est le père de triplés : Kate, Kevin et Randall et le mari de Rebecca Pearson. C’est un père charismatique, toujours prêt à se sacrifier pour sa famille. Il est très à l’écoute des besoins de sa famille et les aide à donner le meilleur d’eux-mêmes. Il a certains vices comme par exemple l’alcool mais qu’il ne montre jamais devant ses enfants. Jack sait se remettre en question et dans le droit chemin. En plus d’être un papa formidable, c’est un mari attentionné qui fait tout pour rendre sa femme heureuse. En bref, c’est un père et un mari idéal !

Le papa absent dans Interstellar

Interstellar

Avec Interstellar, Christopher Nolan entraîne un papa aux confins de l’univers afin de sauver l’humanité de son extinction. Ravagée par des tempêtes de sable, la Terre ne parvient plus à produire assez de ressources pour nourrir toute la population. Une seule solution possible : trouver une autre planète sur laquelle migrer afin de faire perpétuer l’espèce humaine. Un père se porte volontaire pour mener cette expédition vers l’inconnu. Mais il doit payer le prix fort : laisser sa fille adorée derrière lui. Celle-ci ne comprend pas et ne semble pas prête à pardonner son père qu’elle aime tant. Si la figure paternelle est omniprésente, une autre thématique centrale gouverne également l’esthétique de ce film : celle du temps. Christopher Nolan propose ici une exploration poignante de la figure paternelle, au travers de l’amour père-fille malgré les années qui passent.

Le papa sensible dans Pupille

Pupilles

Dans Pupille, on suit le destin de Théo, un bébé né sous X, mis à l’adoption et confié aux services sociaux. La réalisatrice Jeanne Herry nous plonge au sein de cette période d’entre deux où le futur de l’enfant reste en suspens et où autour de lui s’agitent les adultes. En attendant de rejoindre une famille, Théo va être confié à Jean, un papa temporaire interprété par Gilles Lellouche. Bouleversant de tendresse et de générosité, le réalisateur du Grand Bain, laisse tout artifice de côté pour se concentrer sur l’essentiel et se glisser dans le rôle délicat qui lui est donné. À ses côtés, deux femmes : Sandrine Kiberlain qui se bat elle aussi pour le bien-être du bébé et Elodie Bouchez, future mère de Théo qui rêve depuis bien longtemps de pouvoir tenir dans ses bras son propre enfant. Joli récit qui redonne foi en l’humanité !

Le papa pédagogue dans Captain Fantastic

Captain Fantastic

Une éducation originale et complète, où la base est la capacité de penser par soi-même. Tel est le but de Ben Cash (Viggo Mortensen), qui élève ses six enfants en pleine nature, loin de la civilisation, tout en leur donnant une éducation physique et culturelle de haut niveau. Il espère ainsi armer ses enfants contre les pièges de la civilisation, sa violence physique et ses manipulations mentales. Le film de Matt Ross sait toutefois être ambivalent en pointant les manques de son système (ignorance des codes sociaux, tendance à l’orgueil…). Captain Fantastic est ainsi un film qui nous incite à questionner les limites de l’éducation classique tout en offrant un splendide portrait de père impliqué à fond dans la vie de ses enfants sans être invasif.

Le papa sacrificiel dans Raining Stones

Raining stones

Bob est pauvre et au chômage, sa femme ne peut pas travailler, ils croulent sous les dettes. Pourtant Bob aimerait offrir à sa fille Coleen une belle robe pour sa première communion. Alors il contracte un prêt de trop à un usurier violent et sombre dans l’engrenage de la misère, des jobs précaires, jusqu’à risquer sa liberté et sa vie alors même que sa famille est menacée par son créancier. Cri désespéré et rageur contre notre système économique qui broie les vies des plus faibles de Ken Loach et du scénariste Jim Allen, Raining Stones nous montre jusqu’où peut aller l’amour paternel. Bob est prêt à tous les sacrifices, même à l’irréparable, pour préserver sa famille et donner ne serait-ce qu’un heureux souvenir pour son enfant au milieu d’une vie sordide. Déchirant.

Le papa badass dans Star Wars

Star wars 5

Si vous aimez Star Wars, vous aimez Dark Vador ! Pas exactement un père modèle, certes, mais il est ultra cool quand même ! Il peut avoir des tendances un poil violentes avec ses enfants, leur mettre des coups de pression, voire, au pire, leur couper une main. Il a eu une période pas facile, d’assez grande intransigeance. Mais il a su revenir sur le droit chemin et se sacrifier pour sauver la vie de son fils et rétablir la paix dans l’univers. Il a zigouillé pas mal de monde c’est sûr, mais il en a aussi sauvé beaucoup d’autres. En tout cas, Luke et Leia, ses enfants, choisiront de l’admirer. 
Un personnage ambivalent, oui, mais terriblement stylé ! Pas le meilleur des pères mais le plus badass sans aucun doute !


À lire aussi

Découvrez leur univers

Article rédigé par
Steven
Steven
disquaire sur Fnac.com
Sélection de produits