Actu

La série Dix pour cent triomphe aux International Emmy Awards 2021

23 novembre 2021
L'intégralité de la série imaginée par Dominique Besnehard est disponible sur Netflix.
L'intégralité de la série imaginée par Dominique Besnehard est disponible sur Netflix. ©France Télévisions

Série française parmi les plus populaires de ces dernières années, la création France Télévisions a été sacrée meilleure comédie.

Lancée en 2015 sur France Télévisions, Dix pour cent est l’une des séries récentes préférées du public français. Imaginé par Dominique Besnehard, le programme suit la destinée d’une petite agence parisienne, ASK. Les spectateurs découvrent les aléas et difficultés du métier d’agent d’acteurs et actrices. La présence de célébrités telles que Cécile de France, Isabelle Huppert, Joey Starr (qui a récemment publié Le Petit Didier) ou encore Sigourney Weaver dans chaque épisode a contribué au succès de la série. Ces derniers jouent leur propre rôle avec humour et autodérision.

La série à la française enfin sacrée à l’étranger

Un succès qui a su traverser l’Atlantique puisque la série créée par Fanny Herrero a été primée lundi 22 novembre aux International Emmy Awards, une prestigieuse cérémonie qui récompense depuis un demi-siècle les meilleures productions de télévision en dehors des États-Unis. Lors de cet événement, Dix pour cent a reçu le prix de la meilleure comédie. Dans un entretien avec l’AFP quelques heures après ce prix symbolique, Dominique Besnehard n’a pas manqué de saluer cette récompense, expliquant qu’il y voyait notamment « la réussite de la touche française » aux États-Unis, avec une œuvre qui s’inscrivait dans la filiation du cinéma français de « François Truffaut ou Michel Deville », montrant avec succès aux Américains « une France tragicomique, drôle ». Pour Fanny Herrero, le succès de la série, « c’est la greffe d’une efficacité, d’une écriture et d’une fabrication venues des États-Unis et de nos obsessions et névroses françaises, notre côté bordélique et touchant ».

Le sacre avant une cinquième saison et un long-métrage

Il faut dire que l’arrivée de la série sur Netflix (qui a récemment acquis son premier studio de développement de jeux vidéo) a fortement contribué à étendre sa renommée jusqu’aux États-Unis et à l’étranger. Au Royaume-Uni par exemple, en début d’année, le célèbre The Sunday Times n’a pas manqué de rendre hommage à « l’une des séries les plus addictives sur Netflix », tandis que le New Yorker, cette fois outre-Atlantique, évoquait « une pépite française ». Phénomène assez rare dans le milieu des séries françaises : le succès de Dix pour cent a entraîné la production de remakes à l’étranger. Selon le producteur Michel Feller, il y en aurait aujourd’hui une vingtaine signés, en développement ou déjà tournés (on parle de versions canadiennes, anglaises, turques et même indiennes). Quant à la version française, qui a notamment révélé au grand public Camille Cottin ou Grégory Montel, une saison 5 verra bel et bien le jour, ainsi qu’un long-métrage.

À lire aussi

Article rédigé par
Alexandre Manceau
Alexandre Manceau
Journaliste