Actu

45 ans après son dernier épisode, Good times est de retour sur Netflix avec une série animée

12 avril 2024
Par Agathe Renac
“Good Times” est disponible sur Netflix depuis le 12 avril.
“Good Times” est disponible sur Netflix depuis le 12 avril. ©Netflix

Le comeback de cette sitcom culte des années 1970 n’est pas au goût de tout le monde. Malgré son casting prometteur, la série inquiète les fans de la première heure.

Dune, Fondation, Le seigneur des anneaux… Certains monuments de la pop culture sont réputés pour être inadaptables (ce qui n’a pas empêché Denis Villeneuve et Peter Jackson de réaliser des chefs-d’œuvre). De la même manière, certaines séries qui ont profondément marqué l’histoire du petit écran semblent intouchables. C’est le cas de Good Times, un show diffusé entre 1974 et 1979 sur la chaîne CBS et qui est devenu culte auprès de la communauté afro-américaine. Près d’un demi-siècle après la sortie de son dernier épisode, Netflix a décidé de s’emparer de son histoire pour proposer un remake animé.

Les Evans contre-attaquent

Deuxième spin-off de la série culte All In The Family, Good Times (premier du nom) a été créé par Eric Monte et Mike Evans dans les années 1970. L’œuvre originelle a été saluée par le public et la critique, qui ont particulièrement apprécié son humour, sa capacité à traiter des sujets sérieux et sa volonté de conter la vie des Afro-Américains, qui étaient jusqu’alors sous-représentés sur le petit et grand écran.

Il y a quatre ans, l’annonce d’un remake sous la forme d’une série animée a surpris ses adeptes. Diffusée sur Netflix depuis le 12 avril, cette nouvelle production s’intéresse au quotidien d’une nouvelle génération de la famille Evans, qui vit dans une cité de Chicago. Cette dernière est confrontée à de nombreux problèmes sociétaux, à la discrimination, mais aussi aux conflits familiaux.

Pour son comeback, le Good Times à la sauce Netflix a misé sur un casting de renom. En effet, cette adaptation a été imaginée, écrite et produite par Carl Jones (The Last O.G, Black Dynamite) et pilotée par Ranada Shepard (Born Again Virgin). Elle est également coproduite par Seth MacFarlane (Les Griffin) et le joueur de basket Stephen Curry. Norman Lear, qui était scénariste et producteur de la série originelle, est quant à lui le producteur exécutif de cet anime.

Les spectateurs les plus attentifs pourront aussi reconnaître des voix bien connues parmi les acteurs, avec, notamment, celles de J.B. Smoove (Larry et son nombril), Yvette Nicole Brown (Community), Marsai Martin (Black-ish), Jay Pharoah (White Famous), ou encore Slink Johnson (Black Jesus).

©Netflix

Cependant, ces noms prestigieux n’ont pas pour autant rassuré les fans de la première heure. En effet, The Hollywood Reporter souligne le fait que « selon de nombreux téléspectateurs, la nouvelle bande-annonce de Good Times semble établir un monde de personnages noirs naviguant dans le chaos et le dysfonctionnement, en grande partie motivés par la drogue, la violence et la discorde ». Interrogé par le média américain, l’acteur John Amos (qui jouait dans la série d’origine) a annoncé qu’il attendait de voir les épisodes avant de partager son opinion, mais que « Norman – ainsi que l’ensemble des acteurs et de la compagnie – a placé la barre assez haut. Ils auront du mal à atteindre ce niveau de divertissement et d’éducation. Je leur souhaite le meilleur. Je vois beaucoup de monde y aspirer, mais je ne vois personne atteindre cet objectif, surtout dans une version animée. » Le Good Times version 2024 sera-t-il à la hauteur de son aîné ? Réponse, dès aujourd’hui, sur Netflix.

À partir de
5,60€
En stock vendeur partenaire
Acheter sur Fnac.com

À lire aussi

Article rédigé par
Agathe Renac
Agathe Renac
Journaliste